Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 03/05/2019

Guillaume Couzy, DCF Peugeot : "Le décrochage des ventes à particuliers devient visible"

Depuis le début de l’année, le directeur commercial France de Peugeot constate un contexte plus difficile sur le marché des particuliers alors que les entreprises restent porteuses. Pour autant, Peugeot se maintient à haut niveau avec la première place sur le segment des particuliers en avril.

Malgré une hausse faciale du marché automobile en avril (+0,4%), Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot estime comme nous l'écrivions hier que ce n’est pas un bon mois d’avril compte tenu de la baisse des ventes à particuliers (-10,7%) et du recul du marché à iso jours ouvrables (-4,4%).
"Les immatriculations commencent à refléter l’évolution du marché des commandes, difficile depuis plusieurs mois. Le décrochage des ventes à particuliers qui existe depuis le début de l’année devient visible. Cela ne va pas se rétablir en mai", estime le dirigeant.
A quoi attribuer cette situation ? "Le marché automobile reflète plus le contexte social qu’économique. Les indicateurs sont plutôt bons avec un chômage en baisse et les entreprises qui ont bon moral. Il y a pour les particuliers un peu d’attentisme et la hausse du pouvoir d’achat passe dans l’épargne", analyse Guillaume Couzy.

Ce contexte pèse sur l'activité de la marque. Peugeot annonce en avril une stabilité globale de ses commandes avec une hausse sur le segment des entreprises confirmée par une hausse des commandes VUL alors que les commandes des particuliers sont en baisse. "Avril est très proche de ce que l’on vit depuis le début de l’année", souligne le dirigeant. En avril, la marque enregistre une baisse de ses immatriculations de 1,3%, ce qui lui permet quand même de maintenir sa part de marché à plus de 18% (18,1%), soit au-dessus de l'objectif annuel de "stabiliser sa part de marché VP au niveau de 2018" (soit 17,9%).
Le mois dernier, ses livraisons aux entreprises ont progressé de 11,4% (10 353 immatriculations) ne compensant pas entièrement les ventes aux particuliers en baisse de 13,6% (12 632 immatriculations).
Dans ce contexte, la marque continue de bénéficier de la force de sa gamme de SUV avec la paire 3008/5008 qui représente 4,6% de part de marché, quand les Captur/Kadjar sont à 3,9%.

Sur le segment des particuliers, les ventes de la 208 (2e derrière la Sandero avec 4 000 immats) se maintiennent mieux que celles de la Clio (3 489 immats) mais c'est toujours la Sandero qui tient la première place à 7,7% de leurs achats (6 339 immats).
Sur ce canal, la hiérarchie du mois d’avril est assez inhabituelle avec Peugeot en tête (15,4% de PDM) devant Dacia (12,8% de PDM), Renault pointant au 3e rang (11,4% de PDM) talonné par Citroën (11,2% de PDM). Au cumul, Renault reste cependant loin devant Citroën (avec respectivement 14,8% de PDM, contre 11,5%) mais de nouveau derrière Peugeot (15,5% de PDM).
Avec la préservation des positions acquises avec ses SUV, Peugeot aura un nouveau challenge cette année avec le lancement de la nouvelle 208 dont la version électrique représente 80% des 300 préréservations engrangées à ce jour.

Florence Lagarde

 

Partagez cet article :

Réactions

Faute d'offre les renouvellements des petits Diesel ne se font plus par les particuliers de la campagne qui refusent le passage à l'essence à cause de son coût en carburant + consos, et qui sont àdes années lumière d'envisager un VE.
C'est bien le début de la cubanisation du parc que l'on va faire durer en attendant de voir ce qui va se passer.
Pour les constructeurs il s'agit d'envisager une baisse très sérieuse des ventes sur le marché français/européen pour les années qui viennent.
Les clients, oubliés comme d'habitude, ne sont pas encore prêt à cette révolution automobile..
;0)
Lucos, Le vendredi 03 mai 2019

Dans l'article ...
Captur/Kadjar opposé au binôme 3008/5008 c'est audacieux ?
J'aurais plutôt vu Kadjar / Koleos ... mais bon ...
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 03 mai 2019

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel et comme bien des produits de consommation ,la vente de voitures est cyclique. Après avoir mangé leur pain blanc ces dernières années, les constructeurs s'apprêtent à subir la baisse des ventes dans le contexte.

Je ne comprends pas la remarque sur les jours ouvrables. Hormis les agents dont les garages sont ouverts au mieux 5,5 jours par semaine (et plutôt 4,5 ou 5), les concessions sont ouvertes 6 jours par semaine (sauf fériés et we portes ouvertes). Il serait donc plus cohérent de comparer les jours ouvrés, si tant est que cela ait encore du sens de compter comme ça alors que le SIV est accessible 7/7 24/24 par les professionnels.
JL S, Le samedi 04 mai 2019

Ne gardez que la fin de la dernière phrase du dernier paragraphe, ayant fait une confusion ouvré/ouvrable.
JL S, Le samedi 04 mai 2019



Envoyer cet article à un ami
Email du destinataire*
Votre nom*
Votre prénom (laisser vide)*
Remarques
Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.
Etats-Unis : le ralentissement du marché en avril inquiète les analystes
Permis de conduire : dix mesures pour faire baisser le coût



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017