Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 17/05/2019

Le logiciel d'aide à la conduite de Tesla impliqué dans un nouvel accident mortel

(AFP) - Autopilot, le logiciel d'aide à la conduite de Tesla, était activé lors d'un accident qui a coûté la vie au chauffeur d'une voiture du constructeur de véhicules électriques haut de gamme en mars sur une route de Floride, a indiqué jeudi un régulateur américain.

Le 1er mars, une Model 3, la berline d'entrée de gamme de Tesla, conduite par un quinquagénaire est entrée en collision vers 06H17 heure locale avec un semi-remorque sur une route à Delray Beach en Floride, indique le NTSB, l'organisme fédéral américain chargé de la sécurité dans les transports.
Selon les images des caméras des vidéo-surveillance, le semi-remorque débouchait d'une bretelle d'une route à quatre voies et a barré la route à la Model 3. Celle-ci lui est alors rentrée dedans.
Le conducteur de la Model 3 est décédé mais celui de l'autre véhicule s'en est tiré sain et sauf.
La vitesse était limitée à 55 miles par heure (mph), soit un peu plus de 88 km/h, mais la Model 3 roulait à 68 mph (un peu plus de 109 km/h), selon le NTSB.
Les données préliminaires récoltées par les enquêteurs fédéraux montrent qu'Autopilot, qui permet aux voitures Tesla d'effectuer des manoeuvres seules, "était activé au moment du crash" et que le conducteur de la Model 3 l'a mis en route "10 secondes avant la collision".
"Un peu moins de huit secondes entre le crash et l'impact, les mains du conducteur n'étaient pas sur le volant", est-il encore précisé dans le rapport préliminaire.
Le NTSB ajoute que les données relevées jusqu'ici et les vidéos ne montrent pas si le conducteur ou Autopilot ont exécuté des manoeuvres pour éviter le tracteur.
Les conducteurs de voitures Tesla "ont déjà avalé plus d'un milliard de miles avec Autopilot activé et nos données montrent que, s'il est utilisé proprement par un conducteur attentif, prêt à reprendre le contrôle de la voiture à tout moment, les conducteurs utilisant Autopilot sont plus en sécurité que ceux roulant sans aide à la conduite", a déclaré Tesla dans un courriel à l'AFP.
Dans un message diffusé sur son site après de premiers accidents impliquant Autopilot, Tesla insiste sur le fait que les conducteurs de ses voitures doivent rester attentifs même lorsque ce logiciel est activé.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

En fait, ce que Tesla explique, après avoir largement communiqué sur l'imminence de sa solution 100% autonome, cv'est que le conducteur doit rester attentif, les mains sur le volant tout le temps. Pas très loin d'un régulateur de vitesse adaptatif, quoi. Combien de morts pour en arriver là ? Combien de pauvres gens qui avaient confiance et l'on payé de leur vie ? Franchement, la révolution promise n'est pas encore arrivée, et l'on peut douter que la législation s'assouplisse sans preuve que l'autonomie est réellement sécure (ce qui n'est pas le cas pour le moment)
Sniper, Le vendredi 17 mai 2019

Tesla Boeing, même combat ?
jean-marie méchin, Le vendredi 17 mai 2019

Dans le cas des voitures faites sur le genou, ce sont toujours les clients qui font les essais…
Triste et irresponsable.
;0)
Lucos, Le vendredi 17 mai 2019

Sauf erreur de ma part, il y avait déjà eu aux US un accident entre une Tesla et un semi-remorque il y a quelques mois.
Problème de scan du radar car le dessous de la remorque est vide ?
Quant aux accidents voiture contre camion, c'est très généralement en défaveur de la voiture (masse et hauteur plus faibles)…
;-(
clerion, Le vendredi 17 mai 2019

Aux US comme pour Boeing avec le 737 Max il faut au moins 500 morts pour que les autorités réagissent,triste
alain boise, Le vendredi 17 mai 2019

L'Autopilot actuel ne promet pas le niveau 4 mais le niveau 2 d'autonomie, les conditions d'emploi sont très claires sur le sujet.
Arnaud C., Le lundi 20 mai 2019



Vous devez être identifié pour déposer une réaction.
Identification
E-Mail*
Mot de passe*
Après l’introduction en Bourse mitigée d’Uber et de Lyft, la mobilité fait-elle fausse route ?
Renault et Publicis partenaires sur les contenus éditoriaux pour l'automobile



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017