Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 13/06/2019

Jean-Dominique Senard "déçu" que le projet de fusion avec Fiat n'ait pas abouti

(AFP) - Le président de Renault, Jean-Dominique Senard, s'est dit mercredi "déçu" que le projet de fusion avec Fiat Chrysler n'ait pu se poursuivre, en raison des délais supplémentaires réclamés par l'Etat français, premier actionnaire du constructeur automobile.

Lors du dernier conseil d'administration du groupe au losange, la semaine dernière, dans la nuit de mercredi à jeudi, "les représentants de l'Etat n'ont pas partagé (notre) analyse et le vote (qui aurait approuvé la poursuite des négociations) n'a pu avoir lieu, ce qui personnellement me déçoit", a déclaré M. Senard devant les actionnaires réunis en assemblée générale. Mais il a laissé ouverte la porte à une possible reprise des discussions avec le groupe italo-américain.
"Ce que sera l'avenir, je ne sais pas", a déclaré M. Senard, "ce projet reste dans ma tête un sujet tout à fait remarquable et d'exception", a-t-il ajouté. Le président de Renault, confirmé mercredi par une écrasante majorité des actionnaires lors d'un vote, a fait longuement l'éloge de ce projet avorté qui aurait créé le numéro 3 mondial de l'automobile.
Il a justifié cette initiative par le contexte de la montée en puissance de l'industrie chinoise, qui représentera selon lui une concurrence redoutable dans les années à venir, et par les investissements colossaux que devront engager les constructeurs pour créer de nouveaux véhicules électriques, autonomes et connectés.
"J'ai un devoir d'anticipation", a-t-il déclaré aux actionnaires.
Il a révélé que c'était le ministre de l'Economie Bruno Le Maire qui lui avait "suggéré, il y a quelques mois, de prendre contact avec les dirigeants de Fiat Chrysler".
"Je l'ai fait, j'ai tout de suite réalisé qu'il y avait une circonstance intéressante pour Renault et l'Alliance" avec Nissan et Mitsubishi, a-t-il déclaré, insistant sur le fait que pour lui, le projet avec FCA et le partenariat franco-japonais étaient "tout simplement inséparables".
"J''ai rarement vu un principe de fusion qui pouvait apporter des synergies aussi fortes, et en plus elles n'étaient pas négatives sur le plan social et humain et, au contraire, mett(ai)ent en valeur les plateformes Renault", a-t-il poursuivi.
Il a souligné que les administrateurs de Nissan au sein du conseil de Renault avaient préféré s'abstenir, mais "de façon très positive", ouvrant la porte au projet, selon lui.
AFP

 

 

 

Partagez cet article :

Réactions

"L'offre" de FCA n'était donc en fait qu'un ultimatum de fin de discussions…
;0)
Lucos, Le jeudi 13 juin 2019

"J''ai rarement vu un principe de fusion qui pouvait apporter des synergies aussi fortes, et en plus elles n'étaient pas négatives sur le plan social et humain ..."
Cette entreprise me fait de plus en penser à notre gouvernement.C'est malade et l'absence de communication accentue le fossé et les dissensions.
D'un côté une équipe dirigeante qui promet "que des bonnes choses" de l'autre côté l'ensemble de la populace qui soufre au quotidien et ne voit rien de positif dans l'annonce des mesures.

Il est grand temps que M. Senard communique vers ses forces vives avant que le navire ne perde son gouvernail.
Grumly Ours, Le jeudi 13 juin 2019

Ne vient-il pas de le faire en reprenant la main à l'assemblée ?
;0)
Lucos, Le jeudi 13 juin 2019

Ne vient-il pas de le faire en reprenant la main à l'assemblée ?
;0)
Lucos, Le jeudi 13 juin 2019

Nerveux ce matin? Attention à la machine à café
alain boise, Le vendredi 14 juin 2019



Envoyer cet article à un ami
Email du destinataire*
Votre nom*
Votre prénom (laisser vide)*
Remarques
Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.
Les gains d'émissions de CO2 en cycle de vie des véhicules électriques selon RTE
Carlos Ghosn privé de sa rémunération variable de 2018 par les actionnaires de Renault



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017