Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Autour de l'auto - 18/09/2019

Sous pression, Angela Merkel dévoile sa stratégie climatique

(AFP) - Après de longs mois passés à tergiverser, le gouvernement d'Angela Merkel doit dévoiler vendredi sa grande loi climatique sur fond de manifestations pro-environnement massives attendues en Allemagne.

L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière et son allié social-démocrate ont promis des résultats lors de ce "sommet du climat" à Berlin, qui se tient quelques jours avant une réunion des Nations-Unies sur le même sujet à New York.
"J'en suis sûre, l'Allemagne peut trouver son chemin pour une bonne protection du climat", a assuré la chancelière, Angela Merkel, samedi dans son podcast hebdomadaire, parlant aussi de "défi pour l'humanité".
Son vice-chancelier social-démocrate Olaf Scholz a, lui, évoqué dimanche "un paquet climatique très ambitieux". Les médias font état d'un cocktail de mesures d'un montant total de 40 milliards d'euros.
Le même jour, les jeunes de Fridays for Future, le mouvement de l'égérie suédoise Greta Thunberg, accompagnés cette fois d'adultes d'une multitude d'ONG, de syndicats et de l'Eglise protestante, ont appelé en Allemagne à une grande journée de "grève pour le climat".
"Les pouvoirs politiques doivent enfin agir", a déclaré lundi à la presse Linus Steinmetz, représentant de Fridays for Future. "Nous nous dirigeons vers une crise qui détruira des vies, et rien ne se passe", a-t-il accusé.

Légitimité
L'enjeu est de taille pour la première économie européenne, autrefois pionnière de l'énergie renouvelable mais qui va manquer ses objectifs de réduction d'émissions de carbone en 2020.
Ces dernières années, le pays a accru sa dépendance au charbon très polluant après la décision en 2011 de sortir de l'énergie atomique suite à l'accident nucléaire de Fukushima.
Et sa puissante industrie automobile, avec des géants comme BMW, Daimler ou Volkswagen, a longtemps privilégié les véhicules essence ou diesel avant de prendre le virage de l'électrique, dans la foulée du scandale des moteurs diesel truqués de VW.
"Il ne s'agit pas seulement de questions d'avenir pour l'écologie, l'économie et la société", pointe toutefois l'hebdomadaire Spiegel. "Le maintien du gouvernement est peut-être aussi en jeu".
Olaf Scholz, également candidat à la présidence d'un SPD en pleine crise, a lié directement la poursuite de la coalition à la politique climatique, après les cuisants revers électoraux essuyés par les deux partis aux élections européennes de mai au profit des Verts et les élections régionales de septembre en ex-RDA marquées par une poussée de l'extrême droite.
"Nous avons besoin d'un grand projet climatique (...) si nous voulons conserver une légitimité pour gouverner le pays", a-t-il prévenu.

'Taxe carbone' ou pas?
Concrètement, la stratégie du gouvernement comprend une panoplie de mesures destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l'énergie, le bâtiment, l'agriculture, l'industrie et les transports.
Cela va de la promotion des transports publics et des trains, à l'augmentation du prix des voyages en avion en Allemagne, ou à diverses subventions pour le développement des voitures électriques ou pour des chauffages individuels efficaces et propres.
Les partis restent toutefois divisés sur la façon de financer le tout et, plus encore, sur les mécanismes potentiellement impopulaires pour inciter ménages et entreprises à modifier leur façon de se chauffer, s'éclairer ou se déplacer.
Le SPD favorise une "taxe carbone", touchant le carburant et les dépenses de chauffage. La CDU prône une extension du marché européen du carbone, limité pour l'heure à l'énergie et l'industrie lourde, mais a besoin pour cela de l'accord de ses partenaires de l'Union européenne.
Or le temps presse, estime Joachim Fünfgelt, de l'ONG Brot für die Welt, pour qui une taxation aurait l'avantage d'envoyer "un signal très important pour les entreprises, en les incitant à investir différemment, et aux citoyens en les encourageant à être plus soucieux de l'environnement".
A un moment où l'Allemagne est exhortée de toute part à investir davantage pour stimuler son économie menacée de récession, comme récemment encore par la Banque centrale européenne, le paquet de vendredi pourrait en tout cas "montrer que le pays est capable de lancer son plan de relance", juge l'économiste d'ING Carsten Brzeski, prônant "un plan vert".
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Tiens en parlant des Allemands, avez-vous vu que la télé allemande sur la base de documents du constructeur, accuse VW d'avoir de nouveau équipé ses voitures euro 6 avec le moteur EA288 d'un logiciel truqueur qui reconnait le cycle de mesure…
Etonnant non ?
;0)
Lucos, Le mercredi 18 septembre 2019

Quel bazar l’Allemagne Protestante( marqué dans l’article) ,voir imposer des normes drastiques à son industrie pour mieux la détruire qq mois plus tard.
20000 morts par an à cause du charbon et son incapacité à faire fermer une centrale.
L’ambitieux plan des Grünens est un échec,les énergies intermittentes patinent et ne pourront palier la fermeture du nucléaire promis par Maman e; 2022...tic tac.
Actuellement 16% de la production Allemande est assurée par le Nuc c’est énorme comparé à la taille du pays...et décarboné.
On ne maîtrise pas le soleil et le vent on le subit selon Dame Météo.
Échec de la clique écolo emmenée par une lycéenne manipulée pour en faire un symbole à la Jeanne d’Arc,rendez vous compte pas un mot sur le calendrier de fermeture.....pas avant 2050,un crime mais Greta s’en fout des morts,ce que ses parents veulent c’est le Nobel.
alain boise, Le mercredi 18 septembre 2019

Jaloux d'une gamine de 16 ans ?
;0)
Lucos, Le mercredi 18 septembre 2019

Comment pourrai-je être jaloux d’une môme avec sa maladie,reprenez vous et débattez
alain boise, Le mercredi 18 septembre 2019

Bonne info de Lucos...mais les constructeurs allemands ont encore d'excellentes valorisations boursières, ce qui leurs permet de faire feu de tout bois...et ne serait-ce que l'Europe c'est un marché de 500 millions de consommateurs.
Exemple et il faut sortir de chez vous:
Que peut faire un écolo rigolo portugais contre un pays (qui s’enrichit à grande vitesse avec le tourisme) et dont le CREDO est qu'il faut FRIMER absolument avec une voiture allemande sous peine de passer pour un pauvre (déchéance suprême)?
Le pays ou l'essence est plus chère qu'en Espagne et France et ou il faut absolument rouler sur la file de gauche en se collant au parechoc de celui de devant...Le pays ou on meurs beaucoup sur la route..
C'est le pays ou il y a le moins de vélos en Europe.
Pour l’industrie allemande de l'auto l'Europe du sud et de l'est est le rêve pour écouler leur came polluante, et ou les normes anti pollution n'existent pas, mais tout portugais vous diront que oui, dans les textes.
Le contrôle technique est une farce et vider un pot diesel est super courant.
Par contre pour taquiner ici le "spécialiste" des nuc il faut dire que le Portugal avec le Danemark est en proportion le plus grand installateur d'éoliennes d'Europe sur leur territoires respectifs.
Le kWh le plus cher aussi des deux, et les pauvres portugais en savent quelque chose...ils crèvent de froid l'hiver.
Vous voulez profiter du paradis portugais sachez que les appartements n'ont jamais de chauffage central.
Pas un problème pour les bretons...vent et pluie plus chaud tout l’hiver.
Concernant la santé vous êtes en Amérique là bas...les portugais ont toujours un lit d'hôpital...pour mourir si vous êtes pauvre.
Ah on parlait de l'industrie allemande...encore une petite bière allemande pour moi...vite il commence à faire chaud. Eh mais avec modération.
Jo Duchene, Le mercredi 18 septembre 2019

Le Portugal malgré votre ode à l’amour n’est qu’un gros pollueur....plus de 200g par kWh mais vante ses éoliennes qui viennent piller nos paysages,un système Mafieux et où la justice Européenne ferait bien d’y mettre le nez.
alain boise, Le mercredi 18 septembre 2019

Bravo pour la réponse Alain, je n'attends pas moins de vous.
Jo Duchene, Le mercredi 18 septembre 2019

Vous savez comme moi comment se repassent les parcs éoliens les Mafias.....et les Portuguais ne sont pas les derniers au petit jeu des chaises musicales
alain boise, Le mercredi 18 septembre 2019

On ne parlait pas de l'Allemagne au début ??
;0)
Lucos, Le jeudi 19 septembre 2019



Vous devez être identifié pour déposer une réaction.
Identification
E-Mail*
Mot de passe*
Le "J’accuse" de François Zimeray, avocat de Carlos Ghosn
Ford Blanquefort : la CGT en cassation après un nouveau revers en justice



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017