Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 21/11/2006

La Malaisie ne négocie qu'avec PSA et VW sur Proton

La Malaisie ne discute qu'avec PSA Peugeot Citroën et Volkswagen  de la cession d'une partie du capital du constructeur automobile national Proton Holdings, a déclaré lundi le ministre adjoint des Finances, Nor Mohamed Yakcop.

Il a précisé à la presse qu'il avait rencontré des représentants de Peugeot mais qu'aucun calendrier n'avait été arrêté pour la prochaine étape des discussions avec le groupe français.
Le 10 novembre, le ministre avait indiqué que le gouvernement malaisien discutait avec de nombreux partenaires potentiels, dont Peugeot et Volkswagen.
Proton cherche un partenariat avec un constructeur de dimension mondiale pour enrayer la perte rapide de ses parts de marché et renforcer ses exportations face à la concurrence japonaise et sud-coréenne.
La déclaration du ministre coupe court aux spéculations après des articles dans la presse locale sur une possible offre officielle de Peugeot dès cette semaine sur Proton.
Selon le Business Times, la direction de Peugeot devait rencontrer cette semaine les représentants du ministère des Finances ainsi que les dirigeants de Khazanah Nasional, une entité publique qui détient 43% du capital de Proton, pour discuter d'une offre.
En septembre, PSA et Proton ont signé une lettre d'intention pour une coopération dans le domaine du développement des produits, dans la production et l'assemblage de véhicules.
Volkswagen est intéressé par une prise de participation de 51% dans la branche production de Proton. Le groupe malaisien DRB-HICOM a aussi indiqué le 14 novembre qu'il envisageait d'entrer au capital de Proton.
La Malaisie est le premier marché automobile d'Asie du Sud-Est. Avec 531 000 voitures écoulées en 2005, le pays a représenté près de la moitié des ventes réalisées dans cette région du monde.
Il offre aux constructeurs étrangers des coûts de production faibles et leur garantit l'accès à la zone de libre-échange instituée par les pays de l'Asean.
Reuters

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017