Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 07/11/2018

Italie : encore sous l'effet du WLTP, le marché reste en retrait en octobre

Encore en retrait de 7,4%, à 147 753 immatriculations en octobre, le marché automobile italien reste sous l’effet du WLTP entré en vigueur en septembre dernier, et subit également la baisse de 27% du Diesel, perdant ainsi 11 points de parts de marché ce mois-ci.

Doublement pénalisé par l’effet du WLTP entré en vigueur le 1er septembre dernier et par le recul de 27% des motorisations Diesel en octobre, le marché automobile italien parvient à enregistrer une baisse plus contenue de 7,4% ce mois-ci, avec 147 753 immatriculations. 

De janvier à octobre, le marché totalise 1,638 million d’unités, ce qui représente un repli de 3,2% par rapport à 2017.

Loueurs et entreprises en retrait de 16,6% et 29,7%
En octobre, seul le canal des particuliers est en légère hausse de 3,6% (à 96 484 unités) et gagne 7 points de parts de marché. A l’inverse, ceux des loueurs et des entreprises ont été fortement impactés et affichent respectivement un retrait de 16,6% (à 24 880 unités) et 29,7% (à 26 389 unités) ce mois-ci. Pour le canal des entreprises, ce sont particulièrement les administrations qui sont en forte baisse de 36% et cèdent 5% de pénétration ce mois-ci. 

Repli de 27% du Diesel
Avec 24 088 unités de moins par rapport à octobre 2017, les motorisations Diesel déclinent fortement de 27% et perdent 11 points de parts de marché. Les versions essence totalisent 61 630 unités, soit une croissance de 22,5%. La part de marché des essences atteint 41,7% contre 31,3% en octobre 2017. Bien que le volume des hybrides soit faible (301 unités, cette catégorie enregistre une progression de 82,1% et celle des électriques est en augmentation de 27,3% (à 6 433 véhicules) en octobre.

Sur un marché en baisse de 7,4% en octobre, Fiat et Alfa Romeo continuent de chuter de respectivement de 20,7% (à 22 547 unités) et de 42,1% (à 1 911 véhicules). Au cumul des 10 mois, Fiat enregistre une baisse de 20,3% (à 282 540 unités). Malgré un retrait ce mois-ci, Alfa Romeo reste en positif de 2,4%, avec 39 338 immatriculations. Pour Jeep, c’est une hausse de 7,3%, à 5 381 unités en octobre. Sur les 10 mois, la marque totalise 70 795 immatriculations VP neufs, soit une progression à deux chiffres de 76,6% et gagne 2 points de parts de marché. 

Parmi les marques importées réalisant plus de 1% de part de marché, les constructeurs français sont en baisse sur cette période. Troisième du classement, Peugeot totalise 8 935 immatriculations, soit un repli de 2,5%. Trois rangs derrière, Renault accuse une baisse de 28,2%, à 7 505 unités. Suivi de Citroën, dont les immatriculations ont chuté de 4,9%, avec 6 213 véhicules.

Volkswagen, première marque importée en octobre, réalise une croissance de 5,1%, à 12 305 unités. Deuxième marque, Ford totalise 10 578 immatriculations, ce qui représente une progression de 4,1% en octobre. Pour Toyota, c'est également une augmentation de 5,3%, avec 7 975 unités. 

Plus bas dans le tableau, certains constructeurs parviennent à réaliser de bonnes performances en octobre, notamment Suzuki (+20,7%, à 3 182 unités), Volvo (+47,3%, à 2 020 véhicules), Jaguar (+97,8%, avec 888 modèles) et Mitsubishi (+154,5%, à 771 immats).
Farida Sacha

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017