Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 10/07/2019

Jean-Claude Girot : "Comment j’ai quitté AMC"

Nommé commissaire général du Mondial de l’auto en catastrophe en juin 2016, Jean-Claude Girot a mené le projet de réforme de l’édition 2018. Révoqué de son mandat le 28 mai dernier, il aurait aimé un départ dans d’autres circonstances.

"Appelé en urgence par Christian Peugeot [président du CCFA] et Jacques Mauge [à l'époque président de la Fiev], 4 mois avant le Mondial, j’ai tout quitté pour venir et sauver le salon 2016", rappelle en préambule Jean-Claude Girot.

Ce mercredi 3 juillet, Jean-Claude Girot qui a été révoqué de ses fonctions le 28 mai a tenu à donner sa version des faits concernant son départ d’AMC Promotion (société organisatrice du Mondial depuis 1991) dont il était directeur général depuis juin 2016.
Il a réuni quelques journalistes spécialisés pour expliquer les raisons de son départ.
"On a dit que j’avais refusé un poste en or, c’est faux", dit-il et il tient à ce que cela soit dit.
Le poste en question ? "Senior advisor auprès de la présidence pour les relations internationales", dit-il. Parcourir le monde à 67 ans pour faire la promotion d’un salon dont il a été directeur général et commissaire général, ce n’est pas ainsi qu’il voit sa fin de carrière.

Homme de mission, Jean-Claude Girot estime que les conditions de son arrivée et son bilan auraient dû compter un peu plus dans la manière dont on lui a signifié son départ.
A l’époque, Etienne Cochet qui avait été nommé commissaire général du Mondial en 2015 (ancien directeur général du salon Maison et Object, on attendait de lui des idées nouvelles) donne sa démission en mai 2016 alors que le salon ouvre au public le 1er octobre. Jean-Claude Girot connait bien les conditions d’exercice de cette fonction pour avoir été administrateur d’AMC Promotion depuis 2009, fonction qu’il venait d’ailleurs de quitter en mars 2016.
Rappelé aux affaires par Christian Peugeot, il est nommé commissaire général du salon et directeur général d’AMC avec un mandat jusqu’au 30 juin 2021, précise-t-il.
Il intervient sur les animations à la marge pour l’édition 2016 qui est déjà finalisée et s’engage à repenser la formule pour 2018. Malgré de nombreuses défections de constructeurs, sa nouvelle formule enregistre un niveau de visiteurs comparable aux éditions précédentes (autour de 1 million, selon le comptage de l’organisateur) et les initiatives tels que Mondial Limited (véhicules de luxe), Mondial Tech (salon professionnel), Mondial Women, la parade des 120 ans ou le centre d’essais de véhicules propres Place de la Concorde à Paris sont des succès.

"Nous avons bien travaillé. Le salon 2018 a été une réussite, les constructeurs ont été contents de la nouvelle formule. Les prises de commandes ont été en hausse. Compte tenu des investissements que nous avons faits les résultats ont baissé mais sont restés bons", raconte Jean-Claude Girot qui rappelle que les investissements avaient été "acceptés par le comité des salons et le conseil d'administration d'AMC afin de relancer le Mondial".
Lors de ses vœux de janvier 2019, Luc Chatel qui vient d’être nommé président de la PFA saluera le travail accompli. Depuis février 2018, Luc Chatel est aussi le nouveau patron du comité des salons qui a été absorbé par la PFA. Ce même jour, il annonce un changement de fonctionnement avec sa décision d’adosser AMC à un groupe spécialiste de l'organisation de salons.
Jean-Claude Girot avait été informé de cette décision par Christian Peugeot lors d'un déjeuner le 11 janvier mais pas "des tractations qui ont commencé dès la fin du Mondial," dit-il. Il déplore que Christian Peugeot ne l’en ait pas aussitôt informé.
"Il m’a été ensuite reproché de n’avoir pas adhéré au projet présenté par Hopscotch, alors que je n’ai jamais eu connaissance d’un document finalisé permettant de me déterminer de manière sérieuse et réfléchie. Surtout, j’ignorais comment allait s’effectuer la collaboration avec Hopscotch, société d’événements mais pas organisatrice de salons", dit-il.
Depuis, la PFA et Hopscotch ont précisé leur projet qui prévoit de nombreux événements "hors les murs", mais conserve le principe d’un salon d’exposition à la Porte de Versailles. "C'est pas tout à fait ce qu'ils avaient annoncé à l'époque", souligne Jean-Claude Girot.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Qu'avaient÷ils annoncé ?
,0)
Lucos, Le mercredi 10 juillet 2019

… Oui la question du sens !

Pour le reste, on peut comprendre l'amertume de Mr GIROT mais son sort devait être un peu scellé dès l'arrivée de Luc CHATEL a la tête de la PFA et la reprise de contrôle du Mondial de l'Auto qui s'ensuivit ...
Son "aventure" (celle de Mr GIROT) ressemble malheureusement à ce qu'il se passe (un peu tous les matins) dans les entreprises lors d'un changement d'actionnaires ou de l'équipe de direction…
La plupart du temps cela se traduit très souvent par l'éviction de l'ancienne équipe sans grande considération des services rendus … Que du "conventionnel" comme aime l'écrire le gars de l'AFP …

Après, sans rentrer dans les méandres (ce serait pourtant intéressant..) qui ont prévalu à l'aboutissement du choix de Hopscotch, il faudra apprécier la nouvelle organisation déjà à la faveur de l'édition 2020 qui donnera une bonne indication sur la pertinence du choix du nouveau titulaire et de tout ce "bazard" … Nous verrons bien…

PS : pourquoi le titre m'a suggéréun retour sur American Motors au temps de Lee Iacocca ! Obssessionnel ?


ADEAIRIX , Le mercredi 10 juillet 2019

Idem pour moi.
C'est notre atavisme de bagnoleux..
Ahhh la Pacer X...
;0)
Lucos, Le mercredi 10 juillet 2019

Avec le top du design intérieur américain : les sièges bordeaux et crème à rayures horizontales bordeaux qui auraient fait dire à Bruno, paix à son AZERTY,
- "qui a laissé les gosses jouer avec les feutres..?"
;0)
Lucos, Le mercredi 10 juillet 2019

L'image je l'ai ...Une des premières sinon la prem avé les portes autoclaves ...
Un idée à Raymond Loewy (cf un concept studebaker puis l'avanti)
,Jean Charles Automobiles, BB, Aslan qui en décora une au moins (de Pacer) tout çà...
Collector ?
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 10 juillet 2019

Pour en revenir au Mondial, AMC et Hopscotch annoncent qu'il vont essayer de faire revenir les 13 constructeurs qui ne viennent plus mais à part Opel maintenant PSA il n'y a aujourd'hui aucun signe indiquant que ceux-ci veulent revenir. De plus les constructeurs moto ne sont absolument pas d'accord pour reproduire le salon de 2018.
Il est bien de vouloir "réenchanter" ce salon, encore faut-il qu'il ait assez de constructeurs dans les stands.
Pour terminer il faut penser au client à qui s'adresse ce Mondial et qui en 2018 a payé chaque entrée 16€ pour ne voir que la moitié du plateau…
Il faut respecter les clients, c'est la base comme disent les djeun's.
Je suis très pessimiste sur la bonne tenue du Mondial qui si l'hémorragie continue va devenir le salon de la Bagnole française.
Vous me répliquerez que les absents ont toujours tort mais vous dirai qu'à la fin il est inutile d'avoir raison tout seul..
;0(
Lucos, Le mercredi 10 juillet 2019

Pour les portes autoclave il y avait déjà les Tucker en 1949..
;0)
Lucos, Le mercredi 10 juillet 2019

Certes … Je l'oubliai celle là ...
En tous cas, grande grande créativité chez AMC dans les années 70 même si elle ne fût pas couronnée de succès commerciaux …
Il me semble l'avoir déjà écrit mais je présume que la GREMLIN et autre EAGLE 4 x 4 ont dû donner plus que quelques idées à Ferdinand PIECH pour le concept de la gamme Quattro et surtout la 1ère Audi A6 All Road ...
ADEAIRIX , Le mercredi 10 juillet 2019



Derrière le Club Identicar, des hommes et des femmes
Christophe Duchatelle prend la tête de la direction commerciale de Volvo Car France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017