Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Mouvements - 22/01/2019

Jérôme Stoll conserve la présidence de Renault Sport Racing, Thierry Koskas quitte le groupe Renault

Le changement de présidence de Renault Sport Racing annoncé en novembre dernier pour janvier 2019 n’aura pas eu lieu et Jérôme Stoll repart pour une nouvelle saison.

La nomination de Thierry Koskas à la tête de Renault Sport Racing avait tout des mauvaises habitudes des grandes entreprises. Sanctionné pour sa contre performance à la tête du commerce monde de Renault, Thierry Koskas avait été recasé à un poste qui permettait de le faire sortir par le haut.
Outre que Renault Sport Racing méritait plus de considération, Thierry Koskas, à 54 ans, n’a pas vraiment l’âge pour être mis sur une voie de garage et on comprend qu’il ait fait le choix de quitter le groupe.
Renault n’a pas officialisé cette information par un communiqué et s’est contenté d’un tweet de Renault F1 Team : "Jérôme Stoll will continue in his role as President of Renault Sport Racing following the departure of Thierry Koskas from Groupe Renault."
Jérôme Stoll (64 ans) qui a quitté ses fonctions de dirigeant au sein du groupe Renault en mars 2016 avait conservé la présidence de Renault Sport Racing, fonction qu'il cumulait depuis juillet 2014 avec son poste de directeur délégué à la performance du Groupe Renault. Il repart donc pour une nouvelle saison de Formule 1 qui débute le 17 mars prochain par le Grand Prix d’Australie à Melbourne.
Au quotidien, l'équipe est dirigée par Cyril Abiteboul (41 ans), directeur général de Renault Sport Racing.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça chauffe en ce moment à la direction de Renault…
;-(
clerion, Le mardi 22 janvier 2019

C'est sûr cher clerion, la main de fer dans le gant de fer étant coupée, la "direction" va ressembler au coeur d'une centrale nucléaire !
Bruno HAAS, Le mardi 22 janvier 2019

A sa place j'aurai plaidé :
Que vouliez-vous que je fasse avec un patron en taule ?
;0)
Luc Os, Le mardi 22 janvier 2019

Comme écrit précédemment ... Lorsque nos constructeurs cesseront de prendre, trop souvent, leur filiale dédiée au sport auto comme une sorte de cimetière des éléphants ... Ils auront fait un grand pas ...

Cela dit on va pas trop sortir les mouchoirs sur le sortant (?) ...
Entre la probable transac et l'entraide indéfectible entre camarades de promos, çà risque pas d'être trop les mines de sel ...
Au pire un job dans un cabinet ou un fonds lambda comme "senir Advisor" voire plus si affinités ...
ADEAIRIX, Le mardi 22 janvier 2019



La moto gagne 9% en 2018 !
Prime à la conversion : un nouveau système de remboursement en février



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017