Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Analyse - 09/09/2019

L’ACEA change de pied et de tête pour pousser l’électrification

La chronique de Bernard Jullien, Maître de Conférence à l'Université de Bordeaux et conseiller scientifique de la Chaire "Distribution & Services Automobiles" du Groupe Essca.

Le 4 septembre l’ACEA organisait un colloque intitulé "conduire les transformations de la mobilité".

C’est dans ce cadre qu’a été annoncé que l’Association des constructeurs avait cosigné avec Transport et Environnement et Eurelectric (association des industries électriques) un courrier commun appelant les autorités européennes et nationales à accélérer la mise en place de l’ensemble des dispositifs qui permettront que l’électrification massive souhaitée par le politique devienne effective .
Sont en cause bien sûr le maintien des différentes formes d’aides à l’acquisition de véhicules électriques ou d’hybrides rechargeables ainsi que la montée en puissance des infrastructures de recharge.

Reprenant la fameuse thématique du "droit à la prise", T&E indique à ce sujet :
"Qu’il s’agisse de la tarification publique urbaine ou autoroutière, tous les obstacles au déploiement des infrastructures et à la croissance de la mobilité électrique doivent être éliminés. Afin de rendre le chargement à la maison, au travail et sur les autoroutes facile et accessible pour tous les conducteurs, les décideurs devraient réformer et renforcer leurs législations clés, telles que la loi de l’Union européenne sur les carburants de substitution, qui sera bientôt révisée, et la directive européenne sur les bâtiments (EPBD). Les instruments de financement de l’Union européenne existants doivent également être mieux exploités pour accélérer le déploiement des infrastructures, et d’autres instruments financiers doivent être ciblés pour dégager de nouvelles solutions permettant d’améliorer la couverture dans tous les États membres."

Quant à Erik Jonnaert, secrétaire général de l’ACEA, il affirme : "L’industrie automobile de l’Union européenne veut travailler avec toutes les parties prenantes pour faire de la mobilité à zéro émission une réalité".
Il ajoute : "Cela nécessitera un déploiement massif d’infrastructures de “facturation intelligente” stratégiquement situées dans l’ensemble de l’Union européenne. Une infrastructure intelligente permettra aux conducteurs de recharger leurs batteries sans nuire gravement aux réseaux électriques européens, ni à les surcharger. Les associations estiment que cela apporte des avantages évidents aux clients, au système électrique, à l’industrie automobile et à la société en général."

Comme l’ont dit eux mêmes, les représentants de l’ACEA et de T&E, cette alliance entre eux n’allait pas de soi puisque, sur cette question comme sur bien d’autres, les deux associations n’ont pas toujours été en phase et Julia Poliscanova, chargée de la question à T&E, indique d’ailleurs : "Nous ne serons pas toujours d’accord dans le futur mais il est important d’avoir aujourd’hui quelque chose à quoi nous pouvons travailler." Elle ajoute : "Il est important que nous vous aidions à vendre des voitures." 
De la part d’une écologiste dont on penserait volontiers qu’elle considère que la meilleure des voitures est celle qui n’existe pas, l’expression peut surprendre et lui sera sans doute reprochée par de plus radicaux qu’elle. Elle correspond pourtant à une attitude conséquente de la part d’une association qui a opposé constamment aux constructeurs qui prétendaient que les clients ne voulaient pas de véhicules électriques l’argument selon lequel ils n’avaient jamais vraiment essayé de leur en vendre.
Euractiv rapporte que, lors du sommet, le débat s’est d’ailleurs à nouveau concentré sur cette question.

Max Warburton, un spécialiste de l’automobile du cabinet Sanford C Bernstein, a souligné que la profession restait extrêmement sceptique en ces termes : "Quand je parle avec les acteurs, j’entends qu’il n’existe pas aujourd’hui d’études marketing qui permettraient d’affirmer que nous serons capables de vendre ces véhicules électriques. La seule entreprise qui est enthousiaste à ce sujet est Volkswagen qui développe une approche à la Steve Jobs qui considère que les études marketing sont sans objet dès lors que les clients ne savent pas ce qu’ils veulent avant que l’on leur ait indiqué." 
C’est exactement ce que pensent aussi les experts de T&E qui sont convaincus que, même lorsqu’ils mettaient quelques véhicules électriques à leurs catalogues, les constructeurs ne faisaient pas de réels efforts pour les vendre, trop contents qu’ils étaient de pouvoir venir revoir les politiques qui les avaient incités à le faire et leur commenter leur échec sur le mode : "je vous l’avais bien dit".
Au contraire, pour Julia Poliscanova, "l’industrie automobile a une incroyable capacité à faire en sorte que les gens leur achètent ce qu’ils veulent leur vendre" et indique à ce sujet "je ne crois pas que chacun soit né en désirant un SUV et regardez combien il s’en vend".

En 2019, T&E a gagné et les victoires que le camp écologiste a obtenu depuis le scandale Volkswagen ont mis l’industrie dans une position telle qu’elle n’a plus le choix et va devoir faire pour le véhicule électrique ce qu’elle a fait pour le SUV : les rendre désirables et les parer de toutes les vertus.
Sur ce chemin, l’angoisse de la recharge est indéniablement un écueil de même que la qualité de la production et de la distribution de l’électricité peut en être un pour le bilan écologique de l’électrification. La stratégie politique de T&E a été -implicitement au moins – de considérer que le règlement de ces deux questions très sensibles ne devait pas être un préalable à l’injonction d’électrification.

Ce qui s’est passé depuis la directive européenne de 2013 qui exigeait que se mettent en place des infrastructures de recharge leur donne raison : la rareté des véhicules a justifié l’immobilisme et l’on est resté enferré dans le débat de la poule et de l’œuf. Aujourd’hui, si les recharges sont demandées par les concepteurs, fabricants et vendeurs de voitures et, de plus en plus, par les consommateurs alors il deviendra électoralement important dans les collectivités de hâter le pas et les modèles et équilibres économiques que personne n’a trouvé pour l’heure se dessineront enfin.

Même l’ACEA n’a d’autre choix que d’y croire et de tout faire pour ses adhérents pour que se multiplient les œufs en même temps que les poules.
Plus généralement, avec ce changement de discours et d’attitude, l’ACEA rompt avec des mois voire des années de résistance pour opter pour une attitude beaucoup plus proactive : même Carlos Tavares a maintenant une gamme de véhicules électriques à vendre et, même s’il s’évertuera à ne pas trop bien réussir dans cet exercice pour ne pas obérer ses marges, il demande des bornes pour les obtenir et non pas parce qu’il sait qu’il ne les obtiendra pas et pourra ainsi montrer combien le cap pris était aberrant.
Il n’est certainement pas anodin que, dans ce contexte, l’ACEA change de secrétaire général et se passe des services de Erik Jonnaert qui a incarné la résistance au lobby écologiste pour confier son poste à Eric-Mark Huitema qui était auparavant chez IBM "Global Smarter Transportation Leader”  c’est à dire à la tête des équipes chargées d’aider les pouvoirs publics autant que les entreprises à faire progresser les nouvelles mobilités : le changement de pied exigeait un changement de tête.
Bernard Jullien

Partagez cet article :

Réactions

Pour la France,septième puissance Mondiale et responsable de seulement 1% des émissions polluantes dans le Monde.
De l’électrique Pourquoi pas( j’y roule) mais à combien de grammes de CO2 le kWh?60 comme la France ou 300 comme l’Allemagne?
Préparons les plans sociaux et cela va être dur de faire boire un Âne qui n’a pas soif,nous ne sommes pas en Chine.
Le pire c’est la durée de vie du VE à 100% de ses capacités initiales,en 2028 on se prépare à gérer 80000T de batteries à recycler....qui paye?
On donne déjà 6000€ pour l’acheter ,combien va t’on donner pour les détruire ?
Les constructeurs viennent de contourner le Malus et les finances vont devenir exsangues pour les Bonus qui sont en sursis.
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Le système économique des bornes parlons en.
Une borne 60KW( rapide) vaut au catalogue 60k€,rajoutez la location de l’emplacement,le génie civil,l’abonnement EDF ( 500€ mensuel),l’entretien et la maintenance....etc etc.
Quel sera la marge sachant q’EDF vend son jus aux alentours de 15 Cents le kilo( un des moins cher du Monde).
Tesla facture 25 Cents le kilo et a vu passer en Juillet 72 GWh sur ses chargeurs SC ....10 Cents de marge ne me paraît pas tenable et en faire du business.
Encore que Tesla vous offre le carburant....c’est pire et suicidaire.
Les nouveaux chargeurs Allemands vont passer à 350kW pour pouvoir charger encore plus vite( pas écolo),pour éviter les intensités de dingue on augmente la Tension ( 800/1000V).
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Et pour finir le pire de tout on est assez con pour donner 6000€ (10000 en IDF)à des gens qui n’en ont pas besoin pour acheter un jouet à 80000€ .
Pendant ce temps les urgences hospitalières crèvent ,les soldats achètent eux mêmes leurs gilets pare balles,les pompiers n’ont plus de fonds,on a plus de médecins en campagne...mais on donne 6000€ aux Bobos.
La canicule vient de tuer 1300 personnes et on veut continuer à faire du jus avec du charbon comme les Allemands nous le proposent jusqu’en 2050.
C’est ma façon de voir les choses ,je vous autorise à ne pas être d’accord .....mais dans le respect.
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Que s'est-il passé dans votre vie pour que vous ayez une telle haine du VE ?
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Et voilà ce que je craignais,on développe de bon matin et le Pico veut m’envoyer consulter.
JE ROULE EN ELEC,c’est clair?
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Je vous invite à visionner sur Internet les 2 dernières conférences de M. Jean-Marc Jancovici devant un parterre d'étudiants (à Sciences-Po / 28 août 2019 et à Télécom-Paris / 4 septembre 2019) sur le thème "Lost in transition" = "choisir entre CO2 ou PIB". Cet ingénieur fait de nombreuses et robustes analyses physico-chimiques du contexte climatique, loin des classiques méthodes politico-économiques.
Hélas, vous constaterez à l'issue de cette projection audio-visuelle que nos efforts (mondiaux) actuels visant à réduire "rapidement" nos émissions anthropiques de CO2 et autres gaz à effet de serre sont incroyablement insuffisants et que le VE y aura une contribution epsilonesque (voire inutile !) tant notre soif énergétique effrénée, directement proportionnelle à la "chère croissance" des PIB, devient suicidaire. Les lois physiques naturelles ne sont pas votées par les parlements et les ambitions humaines, telles qu'aujourd'hui enseignées/propagées ont engagé depuis des décennies des contre-réactions naturelles de très grande ampleur, devenues incorrigibles dans l'espace temporelle d'une simple vie humaine...
Le VE devrait être INTERDIT avec des performances et des prix "à la Porsche". Le VE a tout son sens, mais avec une volonté de sobriété, d'utilité réelle et de pérennité environnementale avérée !
Alors bon visionnage personnel de ces 2 récentes conférences de M. Jancovici et, à leur suite (seulement), je lirai avec grand plaisir vos commentaires alors bien mieux argumentés au niveau physique plutôt qu'économique, marketing et financier, tant l'argent (artificiel) est aujourd'hui extrêmement mal investi = terriblement gaspillé et sans avenirs heureux pour nos générations futures...
FrancoisX, Le lundi 09 septembre 2019

Dans cette chronique au moins une chose est vérifiée
VW va aussi fort, aujourd'hui, dans l'electrification automobile ...qu'il est allé "loin loin" pour vendre du Diesel il n'y a pas si longtemps... Vu son investissement... ce changement de positionnement au sein de l'Acea n'est guère surprenant ...Le vin est tiré, il va bien falloir le boire si ils ne veulent pas aller au casse-pipe ...
Par ailleurs, concernant le succès actuel des silhouettes SUV , sans nier l'effet d'imitation toujours "nunuche", les consommacteurs y ont trouvé quelques intérêts (arguments) pour l'assurer ce succès... Une nouvelle version de "Dire qu'il suffirait de ne pas en acheter pour que çà ne se vende pas" ...
Après la silhouette "boite à chaussures" n'a rien de très écologique mais les marges des constructeurs y ont plus que trouvé leur compte, c'est certain !
;0)

ADEAIRIX, Le lundi 09 septembre 2019

L’avenir heureux de nos jeunes générations.......
Les écologistes veulent faire fermer les usines automobiles,déjà l’arrivée En concession du VE obligatoire va licencier du personnel d’atelier.
La dépendance va s’accentuer aux pays fournisseurs de matières premières.
De gros problèmes de recyclage vont apparaître ...et rapidement.
Jancovici est un adepte et défenseur du nucléaire seule façon de produire de l’energie décarbonee,les reste c’est de l’écologie Politique pour obtenir des postes et ne pas travailler,ONG,mairie,conseils régionaux,assemblée Nationale,groupuscules en tout genres nuisibles à l’automobile
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

François,
Nous le disons régulièrement ici que les VE doivent revenir à plus de frugalité et de logique par rapport à leur utilisation journalière.
Si nous appliquions aujourd'hui la même logique de réserve d'énergie à nos téléphones, ceux-ci pèseraient 1 Kg.
J'ai roulé en usage local en quadricycle VE batterie au plomb (Yes !) avec une autonomie de 50 km et 50 km/h max.
Je ne suis jamais tombé en panne et le branchement sur la prise 16A prenait 10 secondes.
Il faut redevenir intelligents !
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Merci M. Lucos, vous avez parfaitement raison, mais prenez tout de même le temps de visionner les 2 conférences très récentes de M. Jancovici, si ce n'est déjà fait ?!
FrancoisX, Le lundi 09 septembre 2019

Je suis d'accord avec Alain Boise et n'ai aucune haine contre le VE. Je trouve simplement qu'on le pare de vertus écologiques qu'il n'a pas. Comme d'ailleurs on parait le Diesel de vertus écologiques qu'il n'avait pas.
Victor Rainaldi, Le lundi 09 septembre 2019

Tic tac le temps joue contre le VE ,je viens de reprendre une Volvo X 90....745000kms....et toujours là même autonomie...impossible en VE .
Regardez vos téléphones l’autonomie diminue tout les jours ...et n’oubliez pas vous avez une Logan pour le prix d’une batterie de Zoé....n’est pas Bobo qui veut.
Allez on annonce du Thon Rouge en Bretagne Nord,cap à l’Ouest
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Eh oui toute activité humaine pollue.
Pour en revenir à la base et à un thème supérieur au débat de savoir avec quoi l'on roule : Pourquoi nous déplaçons-nous autant que cela ?
Il y a une foule de déplacements totalement inutiles aujourd'hui qui sont la queue de comète d'une ère du pétrole pas cher qui a généré le grand gaspillage mondial.
Et quand une mauvaise habitude est prise...
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Et le dernier message d'Alain en est l'illustration parfaite, la Maniaquautonomie à l'état pur !
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Un dernier mot pour Lucos et ses mensonges,j’ai vendu des VE de première génération en batterie au plomb,l’autonomie fondait comme neige au soleil et c’était Angoissant.
Elles ont toutes finies à la casse et pourtant en très bon état.
Le gros problème du VE .....c’est surtout sa batterie.
D’ailleurs même aujourd’hui Renault fait signer des contrats de prise en garantie en VO au delà de ......60% de baisse .
C’est à dire que vous acceptez que votre caisse fasse 40% de kilos en moins qu’une neuve.....au fou!
Et bonne chance pour le faire prouver.....y’a pas d’experts
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Sacré Lucos!
Rapatriement d’une X Toulon / Paris....trois plein...mdr,on ne recharge jamais à 100%...comment va votre cheval et votre bougie....faites des stocks, l’hiver sera précoce.
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Voyez François, le chemin vers l'intelligence est encore long...
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Hollande?
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Non, le Pape…
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

En effet seul un miracle a pu vous convertir à Jancovici apôtre du nucléaire écologique....êtes vous aller à Lourdes pour tremper votre VE pour qu’elle retrouve son autonomie?.
Regardez sur le plafond de la grotte on y voit des batteries au milieu des béquilles .
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

nouvelles réponses à M. Lucos : "Le chemin vers l'intelligence est encore long" !
Décidément, les commentaires partent sur des sectes religieuses, ce qui me rappelle les propos rapportés de la part du Christ " Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font !" ... avec Pape ou 100 soupapes...
Quant à "Jancovici et le nucléaire", c'est vrai que le nucléaire est extrêmement critique surtout quand cela part en vrille majeure (3x vécu = donc pas une hypothèse !), mais c'est effectivement LA mesure TEMPORAIRE rapide pour ralentir massivement nos émissions anthropiques de CO2 tout en maintenant un haut niveau élevé d'énergie électrique (VE inclus !)... mais, tout en aggravant encore les énormes soucis environnementaux de nos générations futures = entre autres : démantèlements + accumulations hautement dangereuses de déchets radioactifs cancérogènes (eux) à très longues durées de vie...
FrancoisX, Le lundi 09 septembre 2019

Une secte religieuse les catholiques.....la lecture sur Larousse de la définition de sectes vous éclairera ,évitez à l’avenir,merci.
Mesure temporaire pour réduire nous émissions......MDR ,que proposez vous pour le définitif ?
C’est vous qui avez cité Jznkovici et pas moi ,pas de bol pour vous il est pro Nuc.
Quels soucis environnementaux ? Les déchets nucléaires sont les seuls dans la famille des déchets qui ne posent aucun problème......curieux non.
Allez visiter la décharge à côté de chez vous à ciel ouvert ,faites des prélèvements dans la nappe....
Vous qui êtes sage ...combien a tué l’accident d la centrale de Fukushima ? 1000?100?10? Dites moi,prenez les chiffres de l’ASN Japonaise
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Champion du monde des arguments spécieux Alain le Nuke...
;0)
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Et voilà les arguments des Khmers verts de l’insulte et que de l’insulte ....jamais l’ombre d’une réponse,enfermés dans leurs dogmes,aveugles par leurs discours incapables de discernement.
Spécieux....comparer les chretiens à une secte....hou,Vivien reviens
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Quand on vit de la bagnole on ne défend pas le VE,triste
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

160 000 évacués,
320 000 japonais ayant reçu les retombées
15 000 fortement irradiés
1 700 cancers en cours,
300 milliards prévus pour nettoyer tout ça sans savoir où le mettre,
etc..
Mouais, vous avez raison, un détail de l'histoire…
Lucos, Le lundi 09 septembre 2019

Ohhh plus c’est gros et plus ça passe.
3019 morts dus au Tsunami,0 je dis bien zéro mort avec l’incident nucléaire et zéro cancer vient de déclarer l’autori de sûreté nucléaire Japonaise.
Calomnie incroyable.
Allez sur le site de l’autorité Japonaise à tous les lecteurs ,ne vous laissez pas vider le cerveau.
Vous devriez avoir honte de tous vos mensonges,Vade rétro Satanas
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Même Wikipedia que l’on ne peut taxer de pro nucléaire l’affirme il n’y a rien,vous n’etes Qu’un manipulateur d’opinion,la cinquième colonne en gros
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019

Spécieux ...je suis allé vérifier la signification car le doute m’habite......je ne peux vous retourner l’insulte puisque vous ne répondez jamais à mes affirmations...ou par des mensonges ....spécieux mdr
alain boise, Le lundi 09 septembre 2019



La cour d’appel de Paris valide à nouveau la résiliation ordinaire d’un concessionnaire Hyundai
USA: des négociations salariales dans l'automobile dans un climat morose et tendu



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017