Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 02/01/2020

L'Allemagne adopte son plan climat, chantier de la décennie

(AFP) - Le Parlement allemand a voté vendredi sa loi climat, un engagement majeur de la coalition d'Angela Merkel pour accélérer la réduction des émissions polluantes, en s'attaquant aussi bien aux transports qu'au logement et à l'agriculture.

Négocié pendant des mois, critiqué par les défenseurs de l'environnement comme par les lobbies industriels, ce texte a été adopté en fin de matinée par le Bundesrat, la chambre haute du Parlement, après un ultime compromis avec les députés du Bundestag.
"Nous avons atteint un consensus national sur le climat, qui va nous donner une impulsion nouvelle pour atteindre nos objectifs climatiques", s'est réjoui le ministre de l'Economie Peter Altmaier, un proche d'Angela Merkel, dans un communiqué.
Concrètement, il s'agit de diminuer de 55% les émissions de gaz à effet de serre de l'Allemagne d'ici à 2030 par rapport à leur niveau de 1990, un chantier colossal pour un pays assuré depuis des années de manquer ses objectifs pour 2020.
La première économie européenne, malgré son image "verte" à l'étranger, pâtit notamment de son recours aux centrales à charbon, mais aussi de son appétit pour les grosses berlines encouragé par sa puissante industrie automobile.

54 milliards
La loi doit entrer en vigueur début janvier et se traduira par une baisse immédiate des taxes sur les billets de train longue distance, ainsi que par une incitation fiscale à l'isolation des bâtiments et diverses subventions pour les véhicules électriques.
D'autres mesures s'y ajouteront dans les prochaines années et, au total, le gouvernement promet de dépenser 54 milliards d'euros d'ici à 2023, tout en accélérant ses investissements d'ici à 2030 pour la rénovation du réseau ferré.
Principale ambition de l'attelage gouvernemental formé dans la douleur par les conservateurs et les sociaux-démocrates début 2018, ce projet de loi a été présenté fin septembre, puis de nouveau modifié à l'occasion des navettes parlementaires.
Le principal changement arraché par le Bundesrat, qui représente les Etats régionaux, concerne l'introduction en 2021 d'un prix national de la tonne de carbone : ces quotas de CO2 s'échangeront finalement à 25 euros au minimum, contre un prix initial de 10 euros.
"C'est trop peu, trop lent, trop tardif", ont déploré dans un communiqué les chercheurs de "Scientists for Future", estimant notamment que le prix du CO2 demeure "trop faible" pour inciter ménages et industriels à modifier leurs comportements.
Cette question est depuis le départ la plus débattue : la plupart des experts prônaient une "taxe carbone" mais les partis y ont renoncé, redoutant l'impopularité d'un tel impôt et l'émergence possible de "Gilets jaunes" à l'allemande.

Adieu au charbon
A la place, ils créent un système destiné à compléter le marché européen du carbone, qui ne concerne que l'industrie lourde et l'énergie. A partir de 2021, ce quota allemand devrait augmenter les prix du carburant de sept à huit centimes par litre.
En contrepartie, les recettes tirées de ces hausses de prix doivent financer une baisse de la taxe de soutien aux énergies renouvelables payée par les contribuables allemands - un point sensible dans un pays où l'électricité est chère.
"C'est un pas important dans la bonne direction", mais "beaucoup de questions ne sont pas réglées", a souligné Winfried Kretschmann, l'un des leaders des Verts, ministre-président de la région du Bade-Wurtemberg.
Le point le plus délicat va être d'abandonner le charbon, comme s'y est engagé le gouvernement, à l'horizon 2038, alors que cette énergie bon marché représente encore plus du tiers de sa consommation d'électricité. Or l'Allemagne doit aussi achever d'ici à 2022 la sortie du nucléaire.
"Rien ne garantit que nos entreprises resteront compétitives, vu les prix de l'électricité", s'alarme ainsi Holger Lösch, de la fédération de l'industrie BDI, évoquant le sort des PME très exportatrices du "Mittelstand", emblématiques du tissu économique allemand.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Échec et mat de la politique énergétique Allemande,plus les contribuables payent cher leur électricité.....et plus ils polluent.
C’est se foutre de la gueule de ses voisins que de promettre la fin du charbon .......dans trente ans.
Déjà 2022 fin du nucléaire .....avec l’achat du bon kWh Français propre ...et nucléaire.
Le kWh a 30 Centimes en Germanie? C’est pour bientôt,merci qui?
Tirons les conclusions pour notre pays et ne faisons pas les mêmes erreurs
alain boise, Le jeudi 02 janvier 2020

On sait, on sait !
;0(
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

Dites nous donc .....ce que vous savez sur la transition énergétique Allemande,on sait que vous ne savez rien
alain boise, Le jeudi 02 janvier 2020

Vous nous écrivez : "...accélérer la réduction des émissions polluantes"
Il est bon de rappeler ici que le CO2 n'est pas un "émetteur polluant" mais un "gaz à effet de serre" (GES) accentuant alors le réchauffement/dérèglement climatique terrestre.
Baisser drastiquement les consommations automobiles REELLES a un effet immédiat et directement proportionnel quant aux réductions d'émissions de GES/CO2 résultantes des combustions des moteurs thermiques.
Sinon, les émissions polluantes automobiles REELLES concernent, entre-autres, le monoxyde de carbone (CO), les divers imbrûlés (HC) et les oxydes d'azote (NOx), pour lesquels différents dispositifs antipollutions (+/- efficaces) sont mis en oeuvre vis à vis de normes environnementales de plus en plus contraignantes (WLTP + RDE).
Si vous pouviez nous corriger votre texte : "...accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre", merci par avance et une très bonne année 2020 pour autoactu.com !
FrancoisX, Le jeudi 02 janvier 2020

Pour ma part c’est moins je consomme ...et moins je pollue,non?
alain boise, Le jeudi 02 janvier 2020

François,
ce débat en jouant sur les mots n'a aucun sens et n'a toujours eu qu'un seul objectif révisionniste.
Si vous voulez donc vous en tenir à la définition du mot polluant, allons-y : agent physique, chimique ou biologique qui provoque une détérioration du milieu naturel. L
e CO² est donc un polluant et le texte AFP et Autoactu est totalement correct.
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

A ce titre, j'ajouterai qu'une belle-mère au réveillon peut aussi devenir un polluant..
;0))
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

D'après vos puissants commentaires, je vois que les corps polluants de ce blog commencent très bien l'année 2020 !
Le CO2, lui, n'est pas un polluant, car les arbres s'en nourrissent depuis des millions d'années et ainsi nous permettent de respirer du bon oxygène que certaines réponses, ci-dessus, finiraient également à classer comme polluant puisque, c'est bien connu, l'oxygène oxyde le fer et que la rouille, on n'aime pas ça !...
FrancoisX, Le jeudi 02 janvier 2020

Notre "artiste" national Alain, qui tire plus vite que son ombre...s'en mêle les pinceaux sur sa toile toujours abstraite, et en plus il a des trous dans la même et des lacunes de surcroit ...car le prix du KWh le pus cher d'Europe est (déjà aujourd'hui) celui du Danemark et après celui du Portugal !
Au fait l'électricité ne coute cher que si on la consomme !
Exemple j'évite au maximum de me servir de mon fer à repasser !!
Je n'ai pas de sèche linge, et surtout pas Bosch, (je n'ai pas dit boche !) et pour les voitures allemande, vade retro satanas !!
L'acier de leurs voitures ...est fait avec leur charbon...ou le notre, question pour l'artiste !
Mes fichiers informatiques ne sont pas sur "le cloud" qui réchauffe la planète !
En matière d'automobile depuis vingt ans je ne donne mon argent qu'à ceux qui ne m'arnaquent pas !
Je ne transporte jamais des gens sales (au sens propre et figuré) comme au Japon, dans ma voiture...cela abime mes amortisseurs et fait consommer plus d'essence !
Vous n'êtes pas obligés de suivre mes résolutions....mais en fin j'ai une petite âme d'enfant écolo...Greta est-ce que tu m'entends ?

Jo Duchene, Le jeudi 02 janvier 2020

1. Exact, le pollueur est bien de retour ici et il ne se bonifie malheureusement pas avec le temps, et même pas de bonnes résolutions...
2. Sauf que l'oxyde de fer est l'état naturel du fer...
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

Sans aucune animosité pour l'artiste...vous voulez dire de Beuliou, qu'il n'est pas un fer de lance ??
Jo Duchene, Le jeudi 02 janvier 2020

Comme disait Albert :
"rien n'est plus proche du vrai que le faux..!"
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

Pour ma part je regrette la désinformation,j’étais dans le sujet,la politique énergétique Allemande....mais voilà les vérités ne plaisent pas à ce Monsieur.......‘êtes vous sûr que c’est la belle mère qui pourrit le repas .
alain boise, Le jeudi 02 janvier 2020

Si vous n'aviez pas remarqué on s'en fout complètement..
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020

C’est qui on?l’article aussi?c’est pourtant l’avenir qui s’écrit
alain boise, Le jeudi 02 janvier 2020

Les allemands s’en foutent des français et c’est réciproque!
Depuis que c’est payant pour rouler en Allemagne... je préfère les petites routes suisses.... et il sont gentils de parler français même en Suisse allemande... c’est cela la civilisation et la civilité plus la bienveillance!
Que notre artiste fasse un tour dans les Alpes suisses pour changer de l’air charbonneux, il vont l’adorer avec son hybride... et ne pas rater une fondue de chez eux... au passage! Les vacances de février approchent !
Jo Duchene, Le jeudi 02 janvier 2020

Le Boise qui nous fait le coup du mec qui a pris conscience d'une soi-disante mission écologique personnelle parce qu'il roule dans une épave de Toy avec des batteries Ni-Mh, et qui s'occupe maintenant de nos enfants et forcémént donc de Greta, franchement c'est trop mignon cette conversion…
Gardarem lou Larzac Boise..
Pfff...
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le jeudi 02 janvier 2020



Inde : Renault parmi les gagnants de 2019
L'alliance Renault-Nissan "refondée"



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017