Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 05/12/2019

L’hydrogène, nouveau cheval de bataille pour le gouvernement

Emmanuel Macron devrait annoncer un nouveau plan de soutien pour l’hydrogène, a dit Bruno Le Maire le 2 décembre dernier.

"La technologie hydrogène fera l’objet d’investissements supplémentaires. Dans le cadre du pacte productif nous annoncerons avec le Président de la République d’ici quelques semaines ou quelques mois la manière dont nous voulons soutenir cette techno stratégique", a dit Bruno Le Maire, ce lundi 2 décembre.
"Nous pouvons et nous devons faire plus sur cette technologie hydrogène qui est très prometteuse en particulier pour les véhicules de flottes et pour les véhicules lourds."
Actuellement, le plan hydrogène qui avait été annoncé par Nicolas Hulot comporte un budget de 100 millions d’euros pour soutenir des projets, ce qui comparé à ce qui se fait en Allemagne reste très modeste. "Nous devons faire des investissements supplémentaires dans l’hydrogène (...). Nous devons faire plus sur cette technologie", a dit le ministre.

La France avait jusqu’à présent choisi de concentrer les moyens sur le véhicule à batterie avec notamment un projet franco-allemand de création d’une usine. Total via sa filiale de fabrication de batterie Saft et PSA sont engagés dans ce projet qui prévoit une usine en France en 2022 ("dans une région qui reste à déterminer", a dit le ministre) et une deuxième en Allemagne en 2024.
Bruno Le Maire a rappelé qu’une première étape concrète aurait lieu en janvier prochain avec l’inauguration d’une usine pilote de fabrication de batterie à Angoulême "Il y a plusieurs centaines de milliers d’emplois industriels à la clé dans la filière des batteries", a dit le ministre citant des statistiques de la Commission européenne.

L’hydrogène a été plusieurs fois évoquée lors de cette journée de la filière automobile ce 2 décembre et notamment par Jean-Dominique Senard qui en est d’ailleurs un fervent partisan. "On ne peut pas négliger l’hydrogène d’un revers de la main. Le cœur du problème de l’hydrogène c’est que l’hydrogène n’est pas décarboné aujourd’hui. Mais si on ne s’y prépare pas on manque à notre devoir", a-t-il dit.
Les grands producteurs de gaz, Air Liquide et Engie mènent des programmes de recherches sur cette question de la décarbonation ce qui en ferait "une solution tout à fait significative par rapport à l’électrique pour accompagner le mouvement vers l’électrique". "J’y crois beaucoup", a dit Jean-Dominique Senard. Renault commercialise un Kangoo et bientôt un Master équipés d’une pile à combustible Symbio, filiale de Michelin.
"Les véhicules utilitaires seront les premiers à être utilisés. Pour ma part je suis extrêmement favorable. Michelin a produit une pile à combustible dont je suis très fier et aujourd’hui avec Faurecia nous avons un début de commencement de filière française dans ce domaine et il faut qu’elle s’élargisse. Par rapport à tout ce qu’on a raconté tout à l’heure sur la dépendance de l’Europe, l’hydrogène est peut-être une voie pour se protéger dans l’avenir. Le jour où l’Europe aura été capable de trouver une technologie de décarbonation de l’hydrogène et d’avoir réussi à produire en masse des piles à combustible pas cher et bien on retrouvera une part de souveraineté que nous sommes en train de perdre largement à travers la batterie parce que le combat de ce point de vue-là sur la technologie actuelle à batterie est largement perdu. C’est quand même un motif d’espoir", a dit Jean-Dominique Senard.
Florence Lagarde

 

Partagez cet article :

Réactions

"On ne peut pas négliger l’hydrogène (de chez Air Liquide) d’un revers de la main..."
Jo Duchene, Le jeudi 05 décembre 2019

Je n'ai pas eu de très bonnes notes en chimie au cours de mes études mais dire, comme le fait Jean-Dominique Senard que le problème de l'hydrogène est qu'il n'est pas "décarboné" est un abus de langage car, si, l'hydrogène est éminemment décarboné n'ayant aucun atome carbone dans sa constitution.
Le problème de l'H2 est simple : il n'existe pas à l'état naturel. Il faut donc le "fabriquer", soit à partir de l'eau (H2O soit 1 atome d'oxygène et 2 atomes d'hydrogène pour ceux qui étaient absents au cours de chimie sur la flotte) dont la Terre est particulièrement bien pourvue ou tout autre élément renfermant du H2, comme le méthane par exemple (CH4, 1 atome de carbone et 4 atomes d'hydrogène), également très répandu sur la planète ; c'est déjà ça.
L'ennui, c'est qu'il faut énormément d'énergie pour "extraire" ces atomes d'H2, que ce soit de la flotte ou du méthane, ou autre...
Ensuite, la liste des obstacles à la distribution et à la combustion de l'hydrogène est longue comme un jour de grève des transports publics...
Bruno HAAS, Le jeudi 05 décembre 2019

J'ai oublié de préciser que, malgré tout ce que je viens d'écrire, j'étais un fervent défenseur de l'hydrogène.
Comme du pétrole, du gaz, du bois, de la bouse de vache, de la biomasse, de l'uranium, des algues, de l'huile de palme (ha non, caca) et tout autre source d'énergie dont regorge notre planète.
Ca s'appelle "faire feu de tout bois", l'expression ne date pas d'hier.
Bruno HAAS, Le jeudi 05 décembre 2019

Depuis que l’homme a découvert le feu....il ne l’a jamais oublié
alain boise, Le jeudi 05 décembre 2019

Là Alain, il ne fait pas feu de tout bois... il ratiboise !!!!
Jo Duchene, Le jeudi 05 décembre 2019

Je sais, ce n’est pas bien... mais il a de l’humour et c’est un garçon intelligent ... quoique un peu artiste sur les bords !
C’est comme la peinture abstraite !
Jo Duchene, Le jeudi 05 décembre 2019



articles connexes

Marchés20/11/2019|L’Allemagne veut accélérer sur l’électrique et l’hydrogène Marchés19/11/2019|Hydrogène : Les fourgons et les bus sur la bonne voie, pas encore les camions Constructeurs23/09/2019|Pile à combustible : quelques nouveautés tout de même à Francfort Marchés05/08/2019|Symbio annonce l'objectif de production de 200 000 piles à hydrogène en 2030 Marchés16/07/2019|Le plan "1 000 bus hydrogène" rejoint par l’Ugap Marchés12/07/2019|L’Afhypac diffuse une carte des stations-service hydrogène en fonction ou en projet Constructeurs24/06/2019|Safra livre le premier bus hydrogène 100% français conçu avec Symbio/Michelin Equipementiers06/06/2019|Symbio annonce l'objectif de production de 200 000 piles à hydrogène en 2030 Marchés13/05/2019|L’Ademe va accompagner 11 projets en faveur de la mobilité hydrogène Autour de l'auto12/04/2019|Zero Emission Valley : une cinquième station hydrogène prévue à Riom Autour de l'auto03/04/2019|La Zero Emission Valley a bouclé son tour de table de 70 millions d’euros Autour de l'auto03/04/2019|La filière hydrogène demande à l'Etat de s'engager davantage Equipementiers12/03/2019|Michelin et Faurecia unissent leurs forces dans la pile à combustible Marchés22/02/2019|Hydrogène : Toyota va livrer plus de 500 Mirai à la société de taxis Hype Constructeurs29/10/2013|Air Liquide s’associe à Toyota Tsusho pour créer des stations à hydrogène au Japon Constructeurs29/01/2013|Daimler, Ford et Nissan vont développer un système de pile à combustible commun Constructeurs10/10/2012|Honda, Toyota, Nissan et Hyundai moteurs du marché de l’hydrogène dans les pays scandinaves
Les modèles qui ont explosé en véhicule de démonstration en décembre
Nieves Martin Martinez nouvelle directrice du site de production de Valladolid de Renault Espagne



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017