Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 14/02/2017

L’industrie automobile américaine réclame à Trump une révision des normes de consommation

Les patrons des constructeurs automobiles installés aux Etats-Unis ont écrit un courrier au président Donald Trump pour réclamer un assouplissement des normes de consommation des véhicules pour 2025, selon une information publiée par Reuters.

Après avoir subi la pression de Donald Trump pour les obliger à réinvestir aux Etats-Unis plutôt qu’au Mexique, les constructeurs automobiles attendent à leur tour un coup de main du président en échange de leurs promesses d’investissements. Selon Reuters, les dirigeants des 18 constructeurs installés aux Etats-Unis ont cosigné une lettre dans laquelle ils demandent à Donald Trump de revoir les normes de consommation des véhicules pour la période 2022 2025. Ces normes CAFE (Corporate Average Fuel Economy) avaient été adoptées en urgence  par l'Agence de protection de l'environnement, l’EPA, une semaine avant la prise de fonctions de Donald Trump, alors qu'elle avait jusqu'à 2018 pour le faire. L’objectif pour les constructeurs est de vendre des véhicules neufs (VP + light trucks) pendant cette période consommant en moyenne 54,5 miles parcourus par gallon (4,32 l/100 km).  Selon l’association américaine des constructeurs automobiles, cela nécessite de baisser de 50% la consommation des véhicules particuliers d’ici 2025 et de 61%, celle des lights trucks.  Et aujourd’hui, moins de 4% des modèles vendus sur le marché répondent aux normes de 2022.
Ces objectifs sont inatteignables, estiment donc les constructeurs; surtout si les clients continuent de se tourner massivement vers les light trucks (SUV, pick-up…) beaucoup plus énergivores que les VP.
Pour convaincre Donald Trump, les dirigeants lui rappellent son  "objectif  de renforcer l'économie américaine et [son] engagement pour les emplois du secteur (automobile, NDLR)". Or, ces normes  pourraient "menacer les niveaux de production futurs et par conséquent des centaines de milliers voire un million d'emplois", écrivent-ils.
Néanmoins, Donald Trump ne devrait pas être difficile à convaincre puisqu’il leur avait déjà promis en janvier d’assouplir des normes environnementales qu'il juge "inutiles" et allant contre l’implantation d’usines aux Etats-Unis.  Il a en outre désigné Scott Pruitt pour reprendre la tête de l’EPA (le Sénat doit encore confirmer sa nomination), un climato-sceptique qui entend  bien abroger certaines règles visant à lutter contre le réchauffement climatique.
Emilie Binois 

Partagez cet article :

Réactions

La logique du grand blond a la cravate rouge va automatiquement abolir le décret qui risquait de casser la Barak,c'était du grand n'importe quoi,bon débarras et qu'il continue à faire du kite surf chez Branson,on s'est déjà gelé depuis Son depart,le rechauffement c'est fini et El Niño aussi.
alain boise, Le mardi 14 février 2017

Quelle erreur....
Les avocats se frottent les mains en tous cas.
Arnaud C., Le mardi 14 février 2017

Mes enfants vous adressent leurs sincères salutations Alain. Je leur ferai passer votre gentil message.
Jérôme Bailleul, Le mardi 14 février 2017

Cher Jérôme, je comprends votre réaction, mais ce que je souhaite à vos enfants, c'est qu'ils trouvent facilement un travail qui leur plaît.
Et maintenant, je vous laisse méditer sur le texte suivant (qui n'est pas de moi) :
"Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule Diesel, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé, les 15 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble du milliard (en 2010) d’automobiles de la planète. [la planète compte maintenant 1,21 milliard de voiture]
Ces porte-conteneurs brûlent chacun 10 000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe. Leurs énormes moteurs « cathédrale » ne s’arrêtent jamais. Ces 15 navires font partie d’une flottille de 3 500, auxquels il faut ajouter les 17 500 tankers qui composent l’ensemble des 100 000 navires qui sillonnent les mers.
Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500 000 unités, dont 5 000 yachts de plus de 60 mètres, avec une consommation moyenne de 900 litres de fuel à l’heure, vs environ 5 litres à l’heure pour une voiture.
On rappelle les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France.
Les milliers d'avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus "impactante" pour le climat que l’automobile.
Pour compléter n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare cultivé."
Amen.
Vous avez raison, les Américains ne devraient pas rouler dans des Light Trucks ; ils ne devraient pas voter pour Trump ; ils ne devraient pas se gaver de Coca et de Mc Do ; ils ne devraient pas exploiter le gaz de schiste ; ils ne devraient pas dépenser 3,2% de leur PIB en dépenses militaires ; ils ne devraient pas.... ; ils ne devraient pas... ils ne devraient pas... Et nous, nous devrions impérativement arrêter de donner des leçons de savoir vivre au monde entier.
Au mois de mai les Français ont une immense "chance" de se ridiculiser définitivement aux yeux du monde entier ; c'est déjà largement commencé, je vous invite à lire la presse internationale, ce que vous avez d'ailleurs sans doute déjà fait.
Très sincèrement, bonne chance à vos enfants.
Bruno HAAS, Le mardi 14 février 2017

Alain,
Vous n'êtes pas une personne intéressante á lire avec vos messages révisionnistes et votre propagande permanente ici.
Vous arrive-t-il de parler de bagnole parfois ?
Si vous venez ici pour vous défouler c'est bien dommage, vous nous ennuyez et vous mettez des spécialistes au chômage...
;0)
PS : Nous avons ces mêmes normes en Europe depuis des années et tout le monde est content de consommer si peu aujourd'hui.
Lucos, Le mardi 14 février 2017

Belle demonstration M. Haas. Néanmoins, vous oubliez un point de detail : tout cela s'additionne ! Donc, tout retour en arrière de la sévérisation des norms d'émission, sur terre, sur mer ou dans les airs est une pierre de plus à la pollution irremediable de la planète.
En revanche, il est plus que temps de se pencher sur le cas du transport maritime, qui pollue outrageusement (en effet), mais contribute aussi à ruiner nos economies en facilitant l'importation massive de produits à bas coûts venant des pays émergeants (ou emerges, comme la Chine). Mais qui va s'en charger ?
Sniper, Le mardi 14 février 2017

Je ne me prononce pas sur ce qui vient d^'être dit ci-dessus et ce dont je suis d'accord avec Bruno et Lucos...néanmoins je rajoute:
Nous ne pourrons pas reprocher dans le futur à l'excellente rédactrice de l'article de ne pas avoir soulever la question...à travers le constat de situation qu'elle dresse sur la réaction opportuniste de l'industrie automobile américaine.
Les prochains conflits a venir mondiaux suite à la politique de déstabilisation des équilibres mondiaux de la part de l'apprenti sorcier Trump seront la résultante d'une PAUPÉRISATION mondial des pays sous-développés et émergents.
Regardons déjà les conflits sociaux graves actuels au Brésil et ceux du Mexique à venir sur tout le continent américain d'ailleurs.
La poursuite à marche forcé du développement des énergies fossiles aux US même, va faire encore baisser les prix.
La fin des guerres au Moyen-Orient (Syrie, Irak, Turquie...) qui ne seront suivis d'aucun plan d'investissement pour leur redressement et reconstruction vont plonger le monde pauvre encore plus dans la récession. Faute de demande, l'offre serra pléthorique avec des produits obligés (ou inappropriés sur certains marchés) d'être vendus à perte.
La baisse des ventes à l'export pour beaucoup de constructeurs sera inéluctable.
Carlos Goshn s'inquiète déjà du sentiment qui ont ses clients de la dépréciation de ses diesels en occasion. C'est une première chez Carlos G.
Là ou il se trompe lourdement, c'est que l'explosion des ventes de ses VE ne se fera pas, comme d’ailleurs chez les allemands, à cause des déboires et retards sur les infrastructures de charge en Europe du Sud.
Le succès des VE ne concerne que trois ou quatre pays de l'Europe du Nord. C'est court très court pour que ce soit rentable.
Les soit disant "millions" de VE produits à partir de 2020 chez les pays du nord développée, ne sont pas exportables en dehors du périmètre.
Pas d'infrastructures de charge et trop chers, en en plus pas vendables en occasion.
Croire chez les constructeurs occidentaux qu'ils vont placer leurs VE en Chine sera illusoire.
La Chine va s'équiper en priorité avec leur production nationale.
Il faut absolument envisager une baisse des ventes et ses conséquences chez les constructeurs et en France suite à la campagne électorale à venir et à l'élection présidentielle.
Par ailleurs et selon Usine Nouvelle, c'est le groupe Nissan qui est le plus vulnérable aux US, car c'est lui qui produit le plus de véhicules au Mexique exportables aux US.
Malgré la rhétorique de Trump contre Toyota, Toyota export peu de véhicules aux US venant du Mexique et dans sa production mondiale.
Salut les autruches françaises et leur tête caché sous le sable.
Jo Duchene, Le mardi 14 février 2017

@lLucos etes vous sur que les mêmes normes sont partagées par les Européens ?,z'avez deja démonté un Q7 venant d s US,si oui ce qui m'étonnerait vous n'avez rien remarqué de différent ?
Si toutefois la lecture de mes commentaires vous indispose a ce point,bouchez vous le nez et passez au message suivant ,vous vous en porterez que mieux .
Je ne suis peut être pas qq d'intéressant a vos yeux,je ne parle pas latin,j'ai souvent les mains sales a l'atelier,je me lève tot,je ne fréquente pas le Yak club de Quiberon,j'ai les mêmes pompes depuis 10 ans mais vous ne me retirerez pas mon amour de la bagnole depuis mes 12 ans,c'est pas de ma faute si ca me fait bondir d'entendre un journaliste du 20h qui nous fait croire que les Hollandais font rouler un train avec une éolienne a l'arrêt,ca vous rend béat moi pas,c'est toute notre difference,vous ne m'aimez pas et c'est reciproque...
alain boise, Le mardi 14 février 2017

Ne nous fâchons pas !
Jo, les VE ont un avenir évident, que ça vous plaise ou non. Si, les VE sont évidemment une solution évidente qu'il faut par évidence utiliser bien évidemment en ville. C'est évident !
Pour en revenir aux normes CAFE, elles datent de 1975, c-à-d bientôt 42 ans ! Les consommations imposées par ces normes sont calculées, éditées et admises très longtemps à l'avance. Elles s'appliquent à TOUS les constructeurs qui veulent vendre des voitures aux Etats-Unis.
Contrairement aux normes NOx où un constructeur ne peut pas commercialiser une voiture dépassant le seuil de la norme (voiture non homologuée et interdite de territoire), les normes CAFE n'interdisent pas la commercialisation d'une voiture consommant plus que la norme CAFE. Cette norme demande aux constructeurs de respecter une moyenne. Autrement dit, si Chevrolet a parfaitement le droit de vendre une Corvette qui consomme 20 l/100 (image) alors il lui faudra vendre un nombre de Volt suffisant pour compenser la conso de la Corvette. Et il s'agit-là de vraies consos et non pas de celles d'un cycle aussi bidon (d'essence) que le cycle européen.
Donc, oui les Américains se soucient de la consommation de carburant, oui ils se soucient de la pollution et ils ont été les premiers à le faire, surtout en Californie où les seuils sont particulièrement sévères. Les Anciens de Douvrin se souviennent sans doute très bien du nombre de versions de V6 PRV à fabriquer avec les Volvo et De Lorean vendues aux USA, avec une version "spéciale California" parmi toutes les versions américaines. De mémoire, je crois qu'il existait 70 versions différentes du V6 PRV !
Bruno HAAS, Le mardi 14 février 2017

C'est certain les VE ont un avenir certain...c'est Lapalisse qui va être content!
Par ailleurs, si j'étais riche cela fait longtemps que j'aurais acheté une Tesla à plus de 100.000 euros avec un super chargeur chez moi en plus, mais j'aurais trois garages et autres bricoles avant dans un pavillon de plus de 250 m2 ou plus.
Logiquement dans un pays comme le Portugal par exemple ou il n'y a pas de frontières espacées de plus de 350/450 km si ont est au centre du pays ...la solution est le VE type Tesla. Aucun doute.
Je me foutrait de la gueule des gens de Toyota et de son vieux patron avec sa merdouille à hydrogène et qu'il a l'air totalement ridicule (j'ai vu sa photo habillé en coureur) à faire des rallies au Japon en Miraï, en plus dessiné comme un pied bot et un intérieur d'une ringardise affligeante.
Sur cette technologie l'argent ne rends pas plus intelligent...hormis des découvertes incroyables et sans attentats et terrorisme.
Passons sur des bouteilles de gaz dans le coffre d'une caisses conduites par des dingues !
Comme je suis pauvre Toto m'a sauvé la mise depuis vingt ans en contenant mon budget et en me vendant des caisses sans pannes et en ayant pas été arnaqué par des margoulins depuis cette date.
J'ai parcouru l'Europe entière avec et fait plus d'un million de km et je ne me souviens d'avoir eu une seule panne depuis.
L'homme sait faire technologiquement des voitures sans pannes, mais le bipède humain adore faire des escroqueries envers son semblable.
Le bipède humain est prétentieux et vaniteux ! Il est dégoutant au fait !
Concernant les normes américaines, personne résiste aux grands espaces américains et l'envie de les parcourir en voiture à sa guise et sans se presser.
Cet incroyable ENFOIRE de Trump vient foutre le stress au plus cool des américains.
Petit espoir ce matin, un petit enfoiré et incompétent de sa clique vient d'être VIRE comme un malpropre qu'il était en faisant des combines au téléphone avec les russes !
Eh Bruno ce n'est t-il pas un pays formidable les States des grands espaces?
C'est un pays extrêmement dangereux pour les MENTEURS et aigrefins de tout poil qui un jour se font prendre (tôt ou tard) et mettre en prison sauf s'ils sont riches !
Nos aigrefins chez nous sont pitoyables et menteurs, voire le règlement de comptes en interne en ce moment chez VW.
Au vu des sommes perdues, il faut trouver les GROS boucs émissaires mais coupables et voyants plein de titres de noblesse industrielle germanique !
Dis cher Bruno, elle est RIGOLOTE la formule " a parfaitement le droit" , mais finalement c'est çà la formule magique du casse pipi mondial.
Trump a parfaitement le droit d'ordonner de saloper son territoire et son pays !
Pendant le règne de Trump on aura droit a des barrages qui pètent et a des pipelines qui bavent sur la gueule des indiens !
Puisque que personne nous lit, je doit avouer aux GROS salaires du nucléaire en France qui méprisent totalement les petits ingénieurs de maintenance, qu'ils peuvent continuer, je m'en fous j'ai deux planques de secours, une pas très loin le Portugal et une autre aux States!
Un jour on va bien rigoler jaune de la thyroïde et vogue la galère sur les routes comme en quarante !
Je suis d'un optimisme salutaire comme on peut voir.
Jo Duchene, Le mardi 14 février 2017

Cher Jo, ma "formule", comme vous dites, est peut-être rigolote mais alors la vôtre "c'est çà la formule magique du casse pipi mondial" est réellement désopilante, sauf que je ne la comprends pas du tout... Je connaissais les casse-lucioles (ou les casse-bonbons), les casse-pieds, les casse-cous, les casse-noix, les casse-noisettes mais le casse pipi mondial, alors là, chapeau, faudra me dire de quoi il s'agit.
Par ailleurs, rendre Trump responsable de la fracture éventuelle d'un barrage qui a été conçu et fabriqué quand il portait encore des culottes courtes, c'est pas très fair play. Pas besoin d'en rajouter à son encontre, il est suffisamment chargé comme ça !
Bruno HAAS, Le mardi 14 février 2017

Voilà un point de gagné, "welll done" Bruno.
L'ouragan Katrina n'était pas le fait d'un autre président et on a vu comment il a été "manager" par lui vu du haut de son avion ...et qui s'est terminé dans l'exploitation et expulsion des pauvres.
Pas grave, je me comprends et je sais encaisser, mais j'ai dis que Trump va avoir droit...(sans en être l'auteur, il va de soit).
Encore un petit point et ceci est pour les gens qui ont un cœur et je ne doute que c'est le cas de Bruno, mais "il a parfaitement le droit" de regarder ailleurs...
La ville de Los Angeles vient de légiférer de manière à que les vendeurs de rue mexicains et autres ne puissent pas être expulsés du fait de leur illégalité !
Les mexicains et autre émigrés achètent aussi des voitures...mais bien je ne suis pas ici pour arracher des larmes.
Il y a de l'espoir pour les justes dans le pays (neuf) de cocagne qu'est les States et l'enfer pour les menteurs...na!
Jo Duchene, Le mardi 14 février 2017



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
La Renault Kwid : L’innovation fractale



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017