Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 16/05/2018

L’organigramme d’Opel toujours plus imbriqué dans celui de PSA

L’intégration d’Opel/Vauxhall au sein de PSA passe un nouveau cap avec les nominations qui viennent d’être annoncées. Christophe Bergerand rejoint l’organigramme d’Opel/Vauxhall tandis que Michelle Wen fait le chemin inverse. Yannich Bézard quitte les achats pour l’Eurasie.

L’arrivée chez PSA de Michelle Wen est à la fois le symbole de ce rapprochement entre les deux entreprises et aussi de la volonté affichée par le groupe de féminiser son comité exécutif. Cette spécialiste des achats avait été recrutée au moment de la finalisation de l’acquisition Opel en août 2017 et avait pris le poste de directrice des achats et de la supply chain d’Opel/Vauxhall à partir du 1er septembre 2017. Elle était également vice-présidente du département Achats et qualité fournisseurs de PSA puisqu’il n’y avait plus qu’un département achats pour l’ensemble du groupe. Logiquement Michelle Wen succède à Yannick Bézard et prend le poste de directrice du département Achats et qualité fournisseurs de PSA. Elle sera rattachée à Carlos Tavares. A cette fonction elle intègre le comité exécutif du groupe qui compte désormais 3 femmes sur 18, soit un ratio de 16%.
"Dans cette nouvelle mission, qui débutera le 1er juin 2018, elle sera basée à Poissy, couvrira le périmètre total du groupe et sera en charge d’accroitre plus particulièrement l’efficience et le purchasing power du groupe. A terme, 30% des synergies attendues de l’intégration d’Opel Vauxhall par le groupe PSA proviendront des achats", explique PSA dans un communiqué.
Si elle était précédemment chez Vodafone Procurement où elle occupait le poste de directrice supply chain management network (2016/2017), Michelle Wen avait côtoyé Carlos Tavares chez Renault où elle a été responsable fournisseurs groupe pour les chaînes de traction, puis pour les carrosseries de l’Alliance Renault Nissan (2000 à 2008).
Yannick Bézard qui occupait la fonction de directeur des achats de PSA depuis septembre 2010 est nommé directeur de la région Eurasie où il succèdera à Christophe Bergerand le 1er juillet prochain. Dans ces nouvelles fonctions, il sera rattaché à Carlos Tavares (comme précédemment) et conserve son statut de membre du comité exécutif de PSA.
"Dans cette nouvelle mission, basée à Moscou, il aura pour objectif de déployer le plan Push to Pass et d’accélérer le développement de la région. Le groupe est redevenu profitable en Eurasie en 2017, conduit une nouvelle offensive produits d’envergure depuis le début d’année et a démarré au premier trimestre la production de véhicules utilitaires à Kaluga", rappelle le communiqué de PSA.
Après 5 années passées à redresser la situation en Russie où il est arrivé en octobre 2013, Christophe Bergerand rejoint Opel où il sera rattaché à Peter Küspert, directeur ventes et marketing d’Opel, lui-même rattaché à Michael Lohscheller.
Il n’y va pas sur un poste précis mais selon le communiqué de PSA pour "une mission stratégique en support du développement commercial des marques Opel et Vauxhall". "Christophe Bergerand va apporter son expertise pour soutenir les ambitions commerciales d’Opel et Vauxhall, à partir du 1er juillet", précise PSA. Christophe Bergerand a un profil similaire à celui de Xavier Duchemin, les deux ayant été successivement directeur du commerce France de Peugeot (2008 à 2010 pour Bergerand) et directeur de Peugeot Citroën Retail (2010 à 2013 pour Bergerand).
Xavier Duchemin a lui aussi été envoyé chez Opel en mars dernier pour booster les ventes de la marque au poste de directeur des ventes Europe, également rattaché à Peter Küspert.
Ces nominations qui importent la culture et les méthodes PSA renforcent l’intégration d’Opel au sein du groupe.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

L'inverse aurait été surprenant.
;0)
Lucos, Le mercredi 16 mai 2018

Oui un peu prévisible ….
Gaffe quand même au caractère "impérial" de ces nominations et à ne pas renouveler les erreurs de GM qui ne respectaient pas le management "local" …
La difficulté (en dehors de remonter les scores d'Opel évidemment) c'est d'instituer "l'indépendance dans l'interdépendance"
Un vrai boulot pour les bons spécialistes de la conduite du changement !
ADEAIRIX , Le mercredi 16 mai 2018

En vérité je vous dit "l'imperial" casque à pointe va devenir tendance chez nous...mais envoyer des gars qui parlent teuton pour les recycler en Chine, c'est une mauvaise idée...cela ne fera pas avancer le "scmilblick" français car cela ne vaut absolument pas l'augenblick" ni le déplacement.
Comment dit-on tout ça en langage Hun de XI Ping ?
Tenez, lisez ce matin ce que dit le spécialiste de ouatures dans le web de la Tribune concernant le cafouillage de nos constructeurs en Chine...et de l'exigence ahurissante du consommateur automobiliste chinois concernant l'obligation d'avoir des voitures up to date ... ou tous les six mois les voitures étrangères que nous leurs proposons sont déjà démodées à leurs yeux.
L'hamster constructeur étranger pédale à une vitesse folle tout en lui coutant un max.
Maintenant le chinois te fait perdre la face, ta casse n'est pas meilleur que celles du cru et il te le prouve, mais 35% plus chère.
Jo Duchene, Le mercredi 16 mai 2018



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Gérard Polo réélu à la présidence du FNA



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017