Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 15/02/2019

Le Gouvernement annonce de nouvelles mesures pour soutenir le véhicule électrique

Lors de son allocution devant les membres de l'OICA Elisabeth Borne, ministre des Transports, a révélé de nouvelles mesures en faveur du véhicule électrique qui seront mises en place cette année.

La hausse des ventes de véhicules électrifiés est une obligation dans un contexte d’urgence absolue de réduction des émissions de CO2 pour les constructeurs, a rappelé Xavier Mosquet, consultant chez BCG, lors de son intervention, hier, devant les membres de l'Organisation internationale des constructeurs automobiles (OICA). "95 g en 2020, 81 g en 2025, 59 g en 2030, ce sont des contraintes plus dures qu’aux Etats-Unis ou en Chine, souligne-t-il. Les constructeurs qui ne parviennent pas à leurs objectifs pourraient payer des pénalités allant de 500 millions à un milliard d’euros dès 2021, pour les plus en retard. Ils ont vraiment besoin que leurs ventes de véhicules électrifiées (VE) fassent un bond significatif et, pour cela, que les Etats-membres lèvent tous les obstacles existants", dit-il.
Toutefois, dans certains pays, la faiblesse du pouvoir d’achat et l’absence de volonté gouvernementale vont rendre difficile le décollage du VE ; "la France et l’Allemagne doivent donc faire encore mieux pour relever la moyenne", dit-il, soulignant que "seule la France a une trajectoire lisible : elle vise un parc d‘un million de véhicules électrifiés en 2022 (dont 600 000 électriques et 400 000 PHEV), contre 205 000 à fin 2018 (dont 167 000 VE) puis la fin de la vente de voitures émettant des gaz à effet de serre au plus tard en 2040".

Créer un écosystème le plus accueillant possible pour le VE
"La France veut créer un écosystème le plus accueillant possible pour les véhicules électrifiés, a confirmé Elisabeth Borne, ministre des Transports, devant les membres de l'OICA. Elle a énuméré quelques mesures de soutien qui vont être mises en place cette année : "le montant du bonus sur les véhicules zéro émission va être communiqué en 2019, pour chaque année jusqu’en 2022 pour donner de la visibilité aux opérateurs ; La loi d’orientation sur les mobilités (LOM) va permettre aux collectivités d’offrir des avantages aux VE (stationnements et voies réservés, zones à faible émissions…) et va diminuer les coûts de raccordement des infrastructures de recharge ; de même, le délai maximum accordé aux copropriétés pour instruire le dossier d’installation d’une borne va être divisé par deux, à 3 mois".
Il est également prévu qu’un site d’information (jechangemavoiture.gouv.fr) et qu’une campagne de communication sur le VE soient lancés cette année.
"Pour convaincre que le VE est la bonne solution, il faut aussi que les constructeurs fassent des efforts pour baisser leur prix et que les bornes de recharge soient interopérables", a ajouté la ministre.
Concernant ces bornes, Xavier Mosquet a rappelé l’engagement du Gouvernement de multiplier par 4 le nombre de points de recharge publics, à 100 000 d’ici 2022. Il a également évoqué une modification des règles de l’avantage en nature pour rendre plus attractif le VE au sein des entreprises, ainsi que la possibilité pour elles d’offrir la recharge gratuite dès 2019 (sans problème d’Urssaf).
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

La bien nommée...
;0)
Lucos, Le vendredi 15 février 2019

Le diesel meilleur ami de la planète. Ou c'est l'atome, je ne sais plus.
JL S, Le vendredi 15 février 2019

Les deux mon Capitaine en tout cas pas l’essence.
L’urgence paraît être la lutte contre les émissions de CO2 ....et le GPL dans tout cela?est il un bon combattant?
alain boise, Le vendredi 15 février 2019

Et l’Atome soigne en plus.....à petite dose bien sûr
alain boise, Le vendredi 15 février 2019

Hors sujet...
;0)
Lucos, Le vendredi 15 février 2019

Qui? Je ne fait que répondre à JLS
alain boise, Le vendredi 15 février 2019

Et le GNV dans tout cela?bon ou mauvais élève?
alain boise, Le vendredi 15 février 2019

Reconnaissez qu’il est difficile de parler d’électricité sans parler d’Atome....retournez votre facture EDF et vous comprendrez!
alain boise, Le vendredi 15 février 2019

Toujours hors sujet...
;0)
Lucos, Le vendredi 15 février 2019

" il faut aussi que les constructeurs fassent des efforts pour baisser leur prix "
Voilà des propos qui trahissent l'état d'esprit de nos dirigeants qui n'ont jamais vu une entreprise de près !
Cette dame devrait quand même savoir que les entreprises sont condamnées à gagner de l'argent (ne seraient ce que pour payer leurs impôts..) et qu'on ne baisse pas ses prix juste pour faire plaisir à un ministre.

Pour rendre attractifs les VE (sans parler des problèmes d'autonomie), il faudrait que leurs prix baissent d'une valeur bien au delà de la marge qu'ils dégagent.
Demandez à E.Musk de baisser le prix de ses Tesla de 20%....il gagne tellement d'argent avec sa danseuse que ça ne devrait pas poser trop de problèmes....
jean-marie méchin, Le vendredi 15 février 2019

… Du VE … on va en bouffer par tous les trous de narine" je l'ai déjà écrit …

Développer l'usage du VE pour un usage urbain ou suburbain c'est sensé … Vouloir l'imposer à tous les usages, çà l'est moins et c'est çà qui ne colle pas dans la communication d'un ministre "borné", notamment …
Au reste l'interrogation posée par Alain relatif au GNV ne manque pas d'intérêt … Laisser tomber la thèse des terres arables qui que quoi … Le secteur de la production de la betterave sucrière ne va pas si bien ...

D'autre part, Mercedes se met à l'hybride Diesel pour les VUL …
N'y avait t-il pas une ouverture pour PSA de recycler (…) l'hybrid 4 sur les gammes Expert/Jumpy et Boxer/Joli Jumper (?) …
Plutôt que tout jeter à la poubelle … trop cher ? trop lourd ou pas dans la ligne éditoriale du grand manitou ?
ADEAIRIX, Le vendredi 15 février 2019

On va nulle part en VE .....Z’avez Déjà vu une Tesla au mois de novembre en Maurienne?
Seule l’hybride rechargeable en Diesel ou essence ,l’hydrogene Le GPL et le GNV sont les amis de la planète.
Heureusement que notre production électrique est dé carbonée,je vous dis pas de l’autre côté du Rhin et des Pyrénées.....ça craint !
alain boise, Le vendredi 15 février 2019

On sait ! On sait !
;0)
Lucos, Le vendredi 15 février 2019



Les résultats financiers 2018 de Renault pénalisés par les devises, l’Iran et la baisse du Diesel
Virginie de Pierrepont élue à la présidence du GNFA



Copyright © 7466 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017