Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 10/01/2019

Le groupe Bernard va tester le portique d’état des lieux Proovstation avant sa commercialisation

Actionnaire de ProovStation depuis un an, le groupe Bernard va tester ce portique d'état des lieux et de chiffrage automatique dans ses ateliers, avant sa commercialisation en fin d'année.

Après le succès de son application Weproov, qui a séduit plus de 160 clients et dépassé la barre des 500 000 états des lieux certifiés réalisés, l’entreprise créée par Alexandre Perret-Meyer et Gabriel Tissandier, s’apprête à tester en condition réelle sa version industrielle, un portique capable de réaliser, "en moins de 3 secondes", l’état des lieux d'un véhicule. La Proovstation, c’est son nom, est conçue pour les professionnels de l’automobile (loueurs, constructeurs, concessionnaires, transporteurs…). Elle peut notamment être utile aux loueurs courte durée en aéroport qui n’ont pas le temps de réaliser les états des lieux des véhicules. En passant sous le portique, lors de son départ et son retour, le véhicule sera identifié et son état pourra être comparé avant et après.
La ProovStation génère automatiquement des rapports horodatés, géolocalisés et sécurisés avec des photos HD, elle identifie les dommages et chiffre les travaux en temps réel, sans intervention humaine. Pour ce faire, Proovstation est associée à deux partenaires technologiques dont les noms restent pour le moment confidentiels mais sont différents des partenaires de la première phase de développement, l’expert de l’optronic, R&D Vision, et le carrossier industriel, BRS France. Pour le "hardware", Proovstation  s’est adressé à un spécialiste des équipements optroniques (notamment pour la défense), et pour le "software" à un expert depuis plus de 15 ans de la science des données et de l’intelligence artificielle.
Après 2 ans de développement, la ProovStation est aujourd’hui présentée au CES de Las Vegas et sera testée en condition réelle à partir du mois de février au sein de concessions du groupe Bernard. Le groupe de distribution est très investi dans le projet puisqu’il est devenu actionnaire de ProovStation, aux côtés de CarStudio, BPI France et des fondateurs, en participant à une levée de fonds d’un million d’euros en juillet 2017. L’investissement du groupe Bernard doit être conséquent car c’est le propre fils de Jean-Patrice Bernard, Cédric, qui a été nommé, en janvier dernier, directeur général (CEO) de ProovStation. Il reste par ailleurs directeur de l’innovation (Chief Innovation Officer) du groupe Bernard.
Installé à l’entrée de l’atelier, la ProovStation permettra de proposer des devis automatiques pour du débosselage, réparation de jantes ou d’autres petits travaux de carrosserie. Son coût était estimé il y a un an à "l’équivalent d’une cabine de peinture", soit de l’ordre de 80 000 euros, mais le prix final ne sera communiqué qu’à la fin de l’année, lors de sa commercialisation. De février à juin, le portique sera également testé par "l’un des plus gros constructeurs mondiaux".
Xavier Champagne

 

Partagez cet article :

Réactions

C’est une révolution dans le contrôle de l’état d’un véhicule. Cela augure des développements très intéressant pour bon nombre de professionnels. Imaginez le contrôle technique des véhicules......
richard aveline, Le jeudi 10 janvier 2019

Je partage votre point de vue cher Richard mais vous verrez que d'aucuns vont annoncer que ça supprimera des emplois en oubliant que la société qui propose ces portiques a sans aucun doute créé beaucoup d'emplois.
Il n'y a plus d'allumeurs de becs de gaz.
Bruno HAAS, Le jeudi 10 janvier 2019



articles connexes

Le groupe Volkswagen n’est plus le premier investisseur mondial en R&D
Denis André, nouveau directeur financier du groupe Fraikin



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017