Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 21/12/2018

Le groupe Dugardin sur tous les fronts

Sponsor de l'émission Turbo sur M6 jusqu'à la fin de l'année, le groupe Dugardin conclut l'année 2018 en beauté, avec de nombreuses réalisations et plusieurs projets importants en cours. Le point avec son président, Philippe Dugardin.

Depuis le dimanche 16 décembre et jusqu’à la fin de l’année, le groupe Dugardin s’est offert une visibilité digne d’une grande marque en sponsorisant l’émission Turbo sur M6. "Etant déjà annonceur sur la radio RTL2, qui fait partie du groupe M6, on nous a proposé cette opportunité d’apparaître juste avant et après l’émission Turbo. Nous l’avons saisie", explique Philippe Dugardin, président du groupe. 
Cette campagne intervient à un moment riche en nouveautés pour le groupe : création de Dugardin Héritage, lancement de l’enseigne monoccasion.fr, construction de nouveaux points de vente à Valenciennes, refonte du site dugardin.com, création d’un CRM et d’un call-center.

Un investissement de 3,5 milliions d'euros à Valenciennes
Le groupe Dugardin représente la marque Ford sur la métropole lilloise ainsi que des marques premium (Volvo, Jaguar, Land Rover, Maserati, Infiniti) et des marques de voitures sans permis (Châtenet, Ligier, Microcar). Il vient d’entamer les travaux de terrassement d’un nouveau pôle premium à Valenciennes, qui comptera deux bâtiments, l’un pour Volvo et l’autre pour Jaguar et Land Rover. Les concessions verront le jour en fin d’année 2019, à la faveur d’un investissement de 3,5 millions d’euros (terrain compris). Elles seront situées à proximité des concessions Mercedes, Toyota et Nissan de la ville. "Valenciennes représente un tiers du potentiel lillois, ce qui nous permet de viser 160 Volvo et 150 Jaguar Land Rover", nous a dit Philippe Dugardin. "C’est un secteur trop éloigné de Lille, distant de 50 km, pour que les Valenciennois viennent y acheter leur voiture. Ainsi, seulement 19 Volvo neuves ont été vendues cette année sur la ville, dont 13 venaient de Belgique", constate-t-il. Le terrain de 12 000 m2 qu’il a acquis ne sera occupé qu’au deux tiers, laissant la possibilité au groupe d’y installer une autre concession si des opportunités se présentent. Ce ne sera pas la marque Ford qui est déjà distribuée sur la ville par le groupe Emil Frey (PGA Motors). "Nous avons commencé et nous continuerons à vendre des voitures aux Valenciennois pendant l’année 2019 maintenant qu’ils savent qu’ils auront un service après-vente sur Valenciennes", se félicite le dirigeant.

Lancement d'une offre de VO à petit prix
En juin 2018, le groupe Dugardin a aussi inauguré une nouvelle activité de vente de VO à petit prix, à travers un site Internet monoccasion.fr et un site physique à Roncq, au Nord de Lille, dans ses anciens locaux Distinxion. "Le créneau du 0 km et du VO récent est ultra-concurrencé, notamment sur Internet, où les clients sont à 50 euros près. A l’inverse, la demande est forte pour du VO à tout petit prix alors que l’offre est insuffisante. Nous en vendons entre 10 et 15 par mois mais nous pourrions faire plus si nous en avions davantage à proposer. La rentabilité de ces VO, qui sont à 80% des reprises, est élevée, à 15% de marge restante même si elle porte sur des petits prix (6 000 à 7 000 euros). Nos coûts de garantie (6 mois offert) sont aussi moins élevés car les véhicules que nous vendons, âgés de 10 à 15 ans, n’ont pas les problèmes d’électronique que l’on peut rencontrer sur des VO plus récents". Le groupe réalise systématiquement une révision du moteur et des organes de sécurité et propose en option des travaux esthétiques qui sont rarement demandés par les clients.

Dugardin Héritage, l'offre de voitures de collection 
Parallèlement, à cette offre à bas prix, le groupe a lancé une offre plus passionnelle de voitures de collection, sous la marque Dugardin Héritage. "Plus les véhicules seront aseptisés et autonomes, plus il y aura une clientèle pour les voitures anciennes que l’on n’utilise que le weekend pour le simple plaisir de les conduire", estime le dirigeant. Fort de ce constat, ce passionné a créé l’enseigne Dugardin Héritage, proposant la vente de Ford Mustang, Thunderbird, pick-up des années 50 et bien sûr de mythiques Jaguar et Maserati. "Actuellement, nous les exposons dans les showrooms de leur marque respective pour faire le lien avec l’histoire de la marque mais nous envisageons de créer un site dédié à terme". Achat, revente, restauration (fiabilisation), entretien et gardiennage sont proposés par Dugardin Héritage.

Parcours client entièrement digital avec livraison à domicile
Le groupe a aussi réalisé cette année une refonte technique et esthétique de son site Internet. "A partir du premier trimestre prochain, lorsque notre partenaire CGI Finance sera opérationnelle sur la dématérialisation du process de financement, nous pourrons réaliser l’ensemble de la vente sur Internet, jusqu’à la mise en main à domicile, si le client ne veut pas passer en concession. Nous nous préparons à ce que ce process d’achat devienne une réalité, dit-il. Nous vendons déjà des VO dans toute la France, en raison de la rareté de certains de nos modèles, et il est fréquent que l’acheteur de VN ne vienne en concession qu’une seule fois pour prendre possession de son véhicule et solder son achat", constate-t-il.

CRM et call-center pour une meilleure gestion des leads
Le groupe s’est aussi structuré pour mieux gérer les contacts clients, avec l’aide des outils de Select’up. "Nous créons également un CRM centralisé, actuellement en test sur une concession, qui sera déployé au premier trimestre, en même temps que notre call-center", explique le dirigeant. Le call-center, qui sera externalisé dans un premier temps, doit permettre de répondre dans la minute aux leads avant de les réorienter vers les vendeurs. "Les internautes passent d’une offre à une autre en quelques minutes. S’ils s’arrêtent sur notre offre et font la démarche de nous contacter ou de laisser leurs coordonnées, il est essentiel d’être réactif dans la minute pour ne pas les perdre".

Un manque de main d'œuvre en carrosserie et en mécanique
Philippe Dugardin s’attend à une année stable en termes de chiffre d’affaires autour des 110 millions d’euros, avec un volume de vente globale de l’ordre de 4 500 VN et VO. "Notre rentabilité sera stable en pourcentage, avec une progression sur les marques généralistes (Ford et Hyundai) et une baisse sur les marques premium, en raison de la hausse du malus qui a pesé sur nos ventes Land Rover", indique-t-il. L’activité après-vente reste soutenue, notamment à travers ses trois carrosseries mais "il nous manque 5 à 6 carrossiers et autant de mécaniciens, dit-il. On ne trouve personne à recruter et cela ne va pas s’arranger quand on voit que les filières de formation ne font pas le plein dans ces métiers qui n’attirent plus les jeunes", regrette-t-il.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Bravo Monsieur,quelle audace ,je suis juste inquiet avec les chiffres que nous faisait découvrir notre site avec une marge proche des 0% des concessions JLR.
Chapeau aussi pour l’heritage Mais danger si il n’y a plus personnes pour les réparer.
Je suis étonné des prix facturés alors que les salaires sont maigres dans la bagnole,20€ de prix de revient pour le salaire et facturer par x5, comme le Pinard au resto.
En tout bravo encore au groupe un gars une fille.....
alain boise, Le vendredi 21 décembre 2018

Un entretien qui fait plaisir à lire ...
Alors qu'il y a tellement de raisons pour dire "à quoi bon" voilà un entrepreneur qui "relève la tête" ... il investit (CRM, diversification sur différents compartiments, Digital ...) , s'investit, ET il n'en appelle pas apparemment à la faute de tel ou tel pour tendre la sébile ...
De l'énergie positive "brut de pomme"...
Ce qui est impressionnant aussi c'est la somme des projets et des activités pour parvenir à un CA de 110 M€ et un volume de 4500 VN et VO vendus ...

Sans être un scoop ces propos de fin font "un peu de peine" sur la difficulté de recruter des carrossiers et des mécaniciens ...
Des groupes ont bien compris la nécessité d'être en amont en accueillant des apprentis et en valorisant cette filière ... !
Au fait quel est l'investissement RH du groupe, on en parle peu ...
Une remarque d'Alain qui n'est pas dénuée de sens également ...

Comment partant d'un taux horaire de 20 € (chargé on en arrive à une facturation d'un "technicien" à 100 € ... Certes il y a la maîtrise et l'encadrement, l'immobilier, les frais de structures, la marge mais quand même ...
On a là un exemple de la "France" qui va mal ...
Des salariés "qui ne gagnent pas suffisamment leur vie" ...
Des consommateurs qui ne font plus entretenir leur véhicule dans les réseaux parce que "cà coûte un bras" (car au delà du prix de vente horaire, il y a en plus le prix de l'incompétence, les surfacturations des responsables ou réceptionnaires "imbéciles"...).

Ah mince du coup... Je sens que cà plombe un peu l'ambiance après l'effet bénéfique de cet article "rafraîchissant" ...

Chapeau Monsieur Dugardin pour votre esprit d'entreprise ...

ADEAIRIX, Le vendredi 21 décembre 2018

Quelles paroles sages et lucides ce matin:
"Des salariés "qui ne gagnent pas suffisamment leur vie" ...
Des consommateurs qui ne font plus entretenir leur véhicule dans les réseaux parce que "cà coûte un bras" (car au delà du prix de vente horaire, il y a en plus le prix de l'incompétence, les surfacturations des responsables ou réceptionnaires "imbéciles"...).
Je serais malin de contredire notre cher spécialiste, en disant que mon concessionnaire me facture une révision des 15.000 km (et les prix son affichés d'avance) la modique somme de 210 euros...et qu'un copain qui a le même type de voiture essence allemande (en plus avec moins de garantie) ce voit facturer 470 euros pour la même révision...
Peut-être que les voitures allemandes permettent de se pavaner mieux en ayant moins pour plus cher...et cela n'a pas de prix !
Sur futures VE allemands qui vont rouler en silence (au pied des bornes qui ne marchent pas) pour remettre du bruit d’échappement, l'option va être de 950 euros !
Jo Duchene, Le vendredi 21 décembre 2018

Non seulement il suffisait pas de contredire...mais surtout pas de parler de son propre nombril ...ce que vous n'avez pas pu vous empêcher Duchene
Pour un ptit gars avec de la "hauteur de vue" ...chuis déçu
Pas foutu d'aligner 3lignes en lien avec le sujet !
ADEAIRIX, Le vendredi 21 décembre 2018

Vous voyez tous chers gars qui nous lisez... que le cher Adeairix n’apporte jamais une quelconque information suplémentaire même hors sujet... mais il s’acharne toujours sur moi de manière stérile et ennuyeuse pour tout le monde qui n’a rien à foutre de sa bafouille de parano habituelle... mais enfin il faut se le farcir...ne le lisez pas et passez à autre chose!
Cela lui fait ni chaud ni froid que les français se fassent arnaquer par les concessionnaires en France des constructeurs allemands... alors qu’on sait que les prestations sont bidons... à moins de mettre du cognac à la place de l’huile! Dinosaure nuisible et en voie d’extinction !
Jo Duchene, Le vendredi 21 décembre 2018

…Duchene ... Au moins vous me faites rire de prendre votre "cher auditoire" à témoin ... Vous comptez les "followers" ou bien ...
;0)
Concernant le reste vous avez des visions ou pire vous projetez avec la "bafouille" habituelle" "parano" ...
1 - Contrairement à ce que vous affirmez "bravement "cela ne me fait pas ni chaud ni froid que les français se fassent arnaquer" comme vous dites … Il suffisait de lire un peu attentivement mon commentaire initial, cher Duchene …

2 - En revanche le prosélytisme en faveur de l'ADV de Toy France et leurs modiques factures, tout çà (je ne roule pas en Toy, vous l'aviez compris mais tout va bien, merci) ou, à l'inverse, contre les concessionnaires français des constructeurs teutons … à longueur de commentaires quel que soit pratiquement le sujet abordé …
De temps en temps pourquoi pas ... A chaque occasion, il faut l'admettre comment dire … Cà gave un peu … Eh oui
Etonnez nous Duchene collez au sujet (je sais c'est dur, pôvre) …
ou abstenez vous, "y a pas" de honte !
ADEAIRIX, Le vendredi 21 décembre 2018

Tout se termine en chansons avec lui...étonnez moi Benoit !
C'est plus fort que lui...il écrit pour le spectacle mais il fait toujours un bide !
Jo Duchene, Le vendredi 21 décembre 2018

Cher Duchene !
Une nouvelle fois, ne projetez vos propres affres ou objectifs … Pour ma part, je ne cherche point dans ces colonnes "à faire du spectacle" voire "de l'audience" …
Du coup la notion de bide m'est étrangère, cher "artiste" ou vedette !
En revanche la plupart du temps vos commentaires sont dignes d'un "bidochon pur sucre". Sans rancune aucune …

Allez … Bonne fin d'année tout le monde !
ADEAIRIX , Le mercredi 26 décembre 2018



La moto gagne 9% en 2018 !
L’hydrogène s’invite aux trophées des territoires électromobiles



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017