Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 10/04/2019

Le groupe Tressol Chabrier envisage le rachat du groupe Pigeon

En faisant l’acquisition du groupe Pigeon, le groupe Tressol Chabrier élargirait son territoire jusqu'à la façade atlantique, deviendrait l'un des tout premiers distributeurs Opel et Kia et ajouterait une 23e marque automobile à son offre, Nissan.

C’est un groupe familial historique, créé en 1934, qui est en passe de changer de mains, le groupe Pigeon. Et c’est aussi une dirigeante très investie dans les intérêts de la profession, qui a longtemps représenté ses confrères du réseau Opel au sein du GNCO, qui se retirerait, Caroline Guérin-Pigeon
Même si rien n'est encore finalisé et que le projet peut être abandonné (comme c'est le cas du projet de reprise du groupe Guilmault par le groupe Lamirault-Schumacher *), le groupe Tressol Chabrier (holding NDK) a informé l'Autorité de la Concurrence de son intention d'acquérir "la totalité des titres de la société Pigeon Holding", qui contrôle l'ensemble des points de vente du groupe Pigeon, sous les marques Opel, Nissan et Kia.
Ce serait une importante opération car le groupe Pigeon compte 5 concessions en Aquitaine et 3 concessions en Charente et Charente-Maritime distribuant 4 200 VN et 4 000 VO pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 135 millions d'euros. Le groupe Pigeon complèterait géographiquement la couverture du groupe Tressol Chabrier qui s'étend actuellement de Toulon à Toulouse. Il augmenterait son volume de vente Opel pour atteindre près de 3 500 VN, soit la seconde place derrière le groupe Dubreuil qui affiche un potentiel de près de 5 000 VN. Il ajouterait une nouvelle marque, Nissan, à son offre déjà très riche (22 marques automobiles et 4 marques de motos). Et, en reprenant les 5 concession Kia d’Aquitaine du groupe Pigeon, le groupe Tressol Chabrier se renforcerait aussi fortement avec la marque coréenne, après avoir repris en janvier dernier les points de vente de Toulouse et Muret du groupe Dallard, complétant sa couverture de Béziers, Perpignan et Narbonne. Avec ce rachat, le groupe dirigé par Didier Chabrier arriverait à un potentiel de CA de plus de 750 millions d’euros.

Xavier Champagne

(*) "L’offre de LS Group était conforme aux négociations ouvertes entre les deux parties et correspondait aux méthodes de valorisation pratiquées dans le secteur de la distribution automobile", explique le groupe LS (Lamirault-Schumacher) dans un communiqué publié  hier. Mais, "Jean-Louis Guilmault a souhaité mettre fin aux discussions et poursuivre son activité".

 

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017