Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Analyse - 25/06/2018

Le jeu de dupes Autolib

La chronique de Bernard Jullien, Maître de Conférence à l'Université de Bordeaux et conseiller scientifique de la Chaire de Management des Réseaux du Groupe Essca.

A parcourir la presse consacrée depuis 7 ans au cas Autolib, on ne peut qu’être frappé par la duplicité permanente dont les parties prenantes ont fait preuve. Alliés pendant plusieurs années pour militer pour leur merveilleuse solution, ils faisaient de leur dossier une présentation qui devait servir leurs intérêts bien compris.

La mairie de Paris et ses alliés dans le Syndicat Autolib’ avaient besoin de montrer que le succès était au rendez vous et que la clause au terme de laquelle les mairies devraient couvrir la part du déficit cumulé qui excéderait les 60 millions d’euros ne serait jamais activée.
Cela rassurait les administrés à qui on avait assuré que tout cela ne leur coûterait rien. Cela permettait de continuer de recruter de nouvelles municipalités dans le syndicat et d’améliorer ainsi le service tout en en partageant le coût à terme.

Bolloré devait faire briller sa vitrine géante parisienne pour poursuivre le développement de son merveilleux système vers d’autres aires urbaines, en France et hors de France. C’était la condition sine qua non pour pouvoir amortir une R et D qui sur l’informatique comme sur le "hard" s’avérait plus gourmande qu’initialement envisagé.

Dans la mesure où, dès le départ, un certain nombre de sceptiques s’exprimaient pour instiller le doute, il était urgent de les ringardiser et de railler leur conservatisme.
En effet, parmi les vaincus par Bolloré au départ de cette affaire, figuraient les horribles représentants du monde du passé : constructeurs, loueurs « traditionnels » ou grands acteurs des transports publics, ceux ci ne pouvaient pas avoir vu venir et compris combien les équations qu’ils appliquaient bêtement se révèleraient inopérantes dans le « nouveau paradigme ».
Ceux qui, comme eux, émettaient quelques doutes sur le bien fondé de l’entreprise ne pouvaient alors qu’être des alliés cachés de ces grands méchants anciens. J’avais ainsi écrit dans Autoactu en décembre 2012 une chronique intitulée "Autolib plus intéressant intellectuellement qu’utile socialement" (1) qui m’avait valu ce procès : je n’avais pas compris que Autolib était plus qu’un laboratoire "un initiateur d’écosystème" (2), le ferment d’une révolution des nouvelles mobilités qui, d’évidence, ne pouvait se faire avec des vieilles entreprises et des chercheurs âgés …

Il est inquiétant et problématique que cette volonté de maintenir le même story telling contre les vents contraires du marché des mobilités et les marées de mécontentement sur la qualité du service et des voitures ait tenu jusqu’à ces toutes dernières semaines. En effet, dès 2014, les premiers bilans confirmaient les doutes que l’on pouvait avoir sur la plus value sociale du service (3).
Dès 2016, il était patent que les fragiles équations qui permettaient à Bolloré de prétendre qu’il serait bénéficiaire bien avant 2023 ne tenaient plus. C’est sur la base de cette évidence que l’audit a été demandé à EY en janvier 2017. Le cabinet 6-T avait déjà convaincu alors tous ceux qui s’intéressaient au dossier de l’insoutenabilité du modèle Autolib (4). La présentation des résultats financiers 2015 de Blue Solution avait de même conduit certains – dont votre serviteur (5)– à détecter dans ces affaires une forme de "subventions croisées".

L’audit EY devait être rendu en mars 2017 et, comme certains l’ont relevé (6), il est assez surprenant que l’on n’ait pas pu en prendre connaissance et qu’il ait fallu attendre ce mois de juin pour que, dans la précipitation, la mairie de Paris majoritaire dans le syndicat Autolib fasse voter la résiliation.
Elle donne ainsi l’impression d’être seule à découvrir ce que tout le monde savait (7) et on a ainsi entendu Emmanuel Grégoire, adjoint en charge du budget à la mairie de Paris déclarer : "Nous ne sommes pas là pour financer la recherche et développement de Vincent Bolloré". On a alors envie de lui dire qu’il serait temps de s’en préoccuper.

Plus fondamentalement, c’est évidemment le credo de départ souvent critiqué depuis le début de l’aventure qui est en cause : non seulement le service n’a guère d’intérêt sur le plan des mobilités, mais il aura au final coûté cher à la collectivité.

Comme le souligne 6-T, c’est évidemment le cocktail des deux qui est problématique : si c’est un service public qui n’a pas vocation à être rentable, alors il faut pouvoir défendre un financement public qui, en l’espèce, ne serait pas d’un montant faramineux par l’utilité social ou collective du service rendu.
Le problème est alors "politique" et, d’évidence, c’est là que le bât blesse pour les élus parisiens. Accusés de servir une clientèle étroite et favorisée, ils se retrouvent à devoir gérer un cas où ce reproche est largement justifié. Avec ou sans Bolloré, la question va se poser : à qui et à quoi veut-on qu’un tel service serve ?

G. Jacquemain et N. Louvet de 6-T  (8) écrivaient à ce sujet en mars :
"Pour transformer l’essai et devenir un service public, Autolib’ doit rentrer dans une deuxième étape : passer du projet de transport au projet de mobilité. Pour Autolib’, l’objectif n’est plus le transport, mais l’accessibilité territoriale.
• D’une part, il faut choisir la cible d’Autolib’: des automobilistes qui ne peuvent plus utiliser leur voiture personnelle ? Des catégories sociales qui n’ont pas les moyens d’avoir une voiture personnelle ? Des territoires qui ne bénéficient pas d’une offre de transports alternatifs efficace ?
• D’autre part, il faut vérifier dans quelle mesure Autolib’ atteint sa cible."

Ils expriment ainsi en creux deux critiques fortes contre les élus :
 1/ leurs objectifs politiques n’ont jamais été clairs ;
 2/ ils n’ont pas su surveiller l’efficacité du système qu’ils avaient promu.
Bernard Jullien

(1) http://www.autoactu.com/autolib---plus-interessant-intellectuellement-qu-utile-socialement.shtml
(2) https://innovation-mobilite.fr/2012/12/19/autolib-un-an-deja-de-controverses/
(3) http://transports.blog.lemonde.fr/2014/12/10/a-quoi-sert-vraiment-une-autolib/
(4) https://6-t.co/autolib-nest-toujours-pas-rentable-et-ne-le-sera-peut-etre-jamais/
(5) http://www.autoactu.com/l-illusoire-exercice-beneficiaire-de-blue-solution-du-groupe-bollore.shtml
(6) https://www.caradisiac.com/autolib-mais-ou-est-donc-passe-le-fameux-rapport-d-audit-168044.htm
(7) http://transports.blog.lemonde.fr/2018/06/16/autolib-chronique-deconfiture/
(8) https://6-t.co/rentabilite-ou-utilite-sociale-autolib-fevrier-2018/

Partagez cet article :

Réactions

Merci Bernard Julien !
Que c’est bon d’entendre rappeler les fondamentaux !
Tous ces bavards sur les nouvelles mobilités sont avant tout avides d’argent public
SIRIUS, Le lundi 25 juin 2018

Un programme communiste déficitaire qui a accouché de la Trabant française et fini par mourir, tout est normal...
;0)
Lucos, Le lundi 25 juin 2018

Avide d'argent public.....je vous rappelle que Bolloré y a laissé une manche de chemise....
Les Parisiens sont des Porcs et lâ Mairesse est aveugle,pourquoi cela fonctionne ailleurs?
Autos squattés dans le Nord Est ,mini salles de Shoot,caisses défoncées,incivilités en tout genre.
Les bouchons ont augmentés de 17 %(en RP) depuis le plan des Khmers verdâtres,lâ Mairie signe avec Autolib et parrallelement pousse Uber,scooterslib abandonnés n'importe ou,trottinette lib etc etc.
Lâ déroute de velo lib résilié de lâ même façon Avec lâ haine envers Jean Claude Decaux et sa publicité,contrat résilié pour les panneaux pub ,lâ parole de lâ Mairie ne vaut rien.
Le contribuable và derouiller car l'issue du procès ne fait aucun doute,ùn contrat doit être respecté,tout cela va donner du grain à moudre à l'opposition et les élections sont proches.
Lâ Mairesse prône les transports en commun mais qui lâ vue dans le Métro a l'air irrespirable?
Dire que nous allons accueillir les JO..........
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Fermons un sujet qui n'aurait jamais dû être ouvert. Point final.
CR-Expert, Le lundi 25 juin 2018

Pourquoi fermer ùn sujet ou le con tribuable va encore être Sollicité?
L'idée etait belle, lutter contre la pollution et la prolifération de caisses,qui a tué Autolib?
Alors on paye et on passe à une nouvelle dépense......
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

… For sales 4 000 Autolib … Je galèje mais à peine

Sinon parmi les conséquences d'un nouveau cas de gabegie de dépenses publiques …Après l’écotaxe, après l' ex futur projet de Notre Dame des Landes, voilà que s’avance celui de "Notre Drame de Paris" avec des indemnités de résiliation probablement "touffues". … Car sauf protocole transactionnel à venir (peu de chances ?) se dessine une magnifique action devant le tribunal administratif pour obtenir réparations de cette interruption de contrat prématurée … Peuvent ouvrir un compte de provisions à la Mairie ...
Les spécialistes du code des marchés publics apprécieront …

Ensuite, il y a tout ce déploiement de bornes de recharges qui sans doute fera le bonheur des quelques bobos en mal de prise domestique …
Au prix que "çà a coûté" c'est la moindre des choses … !
Car ne rêvons pas toutes ces places dédiées ne seront pas rendues au stationnement classique (des ouatures en tous cas) alors qu’elles représentent une emprise sur l’espace urbain assez considérable et disproportionnée dans les communes de la proche couronne, notamment …

Au-delà un énorme gâchis concernant le concept de l'autopartage » qui laissera probablement des traces ( ?) … Par la faute d'un modèle économique mal appréhendé, mal calibré voire mal « géré » …
Les apprentis sorciers avec "l'argent des zautres" …

Il faut souhaiter que la prochaine fois, les Parisiens zé les Parisiennes choisissent un peu mieux leur "syndic de copropriété" … Rien d’avéré à ce stade …
ADEAIRIX, Le lundi 25 juin 2018

La piètre qualité des voitures est la première mise en cause de ce programme.
Comment voulez-vous que cela fonctionne avec des véhicules qui sont à l'atelier 41 jours par an ?
;0)
Lucos, Le lundi 25 juin 2018

Non et non je ne peux laisser écrire cela,les retours ateliers sont dus en première cause à l'incivilité et non la qualité,avez vous parlé avec des employés ,moi oui,une horreur,à Lyon tout est Nickel à San Francisco aussi.
Trop fcile d'accuser Vincent il a joué le jeu ,ùn contrat stipulait 60 boules c'est pour moi et au d'la a vous.
A vrai dire cela vous énervait de voir 29 sur les plaques,lâ Bretagne a 3 Milions de porcs ,combien à Paris?
Courses de stock cars organisées ,taxis clandestins sorties boite de nuit avec ce qui résulte d'une alcoolémie excessive,fractures ds portes pour se réchauffer en hiver et recharger ses appareils électriques etc etc y pas que des Bobos à Paris ....m.m
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Bonjour à tous. Uber et les contrôles radars à la volée ont tué Autolib qui au départ était une belle idée. "Amusant" de voir la prolifération des berlines noires Diesel dans les rues de Paris aiors que la marie de Paris a fait de la lutte contre le Diesel une des "priorités". Nos politiques sont-ils cohérents ? Non , malheureusement, non (cf en effet Notre Dame des Landes, Ecotaxe, mais aussi la Mia de Ségolène et autres nombreuses gabegies locales moins connues). Le contribuable paiera. Merci Anne.
FRANCIS PEGUES, Le lundi 25 juin 2018

Borné comme un Breton.
Tout ce qui est Breton est forcément parfait...
Arrêtez ce nationalisme ridicule SVP.
Je n'ai pas discuté avec les employés, seulement avec leur directeur qui passe ses nuits et ses jours à les réparer..
;0)
Lucos, Le lundi 25 juin 2018

… Cher pêcheur breton, vous êtes bien sympathique et j’apprécie votre énergie de petit (sans aucun péjoratisme) entrepreneur de la distrib auto mais imaginez une seconde que l’un des internautes qualifie les habitants de votre région de « porcs » que n’entendrait on pas comme réaction « haineuse »…
L'incivilité existe hélas et c'est plus difficile à régler pour différentes raisons dans une "ville monde" que dans une ville moyenne à fortiori une bourgade … Paris a son Hidalgo (pôvres) mais n'a pas encore trouvé son Rudolph Giuliani, hélassse !

SVP un peu de mesure sur ce plan
ADEAIRIX, Le lundi 25 juin 2018

Et c'est à moi que l'on demande delà retenue,vite j'étouffe, allez sur la toile voir les avis et pétitions,pourquoi ça marche ailleurs sacrés Parisiens!ville sale.pire que Marseille !
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Alain faut pas tout mélanger et vous le savez …
Arrêtez la victimisation feinte si c'est possible aussi (?) vous y gagnerez

Jusqu'à présent, ici, je n'ai pas vu beaucoup de commentaire favorable à la gestion de la ville de Paris et à son édile qui n'a rien d'idyllique !
C'est même plutôt le contraire …

ADEAIRIX, Le lundi 25 juin 2018

Et personne ne parle de ces autos qui se déchargent si elles ne sont pas branchées en moins de 48 heures...
J'aimerai bien connaître la facture d'électricité pour maintenir ces batteries à température.
Comment a t'on pu choisir cette solution qui au finale n'est pas écologique et économique...

La Zoé de Renault ou I-Miev de Mitsubishi aurait mieux fait l'affaire.
BOISONS UN PEU !, Le lundi 25 juin 2018

Idem pour l'E-Mehari qui est un fiasco total.
;0)
Lucos, Le lundi 25 juin 2018

Boison ùn pneu,est ce que l'alliance aurait accepté de perdre 60 boules pour le plaisir des Parisiens?
Vincent a commencé à virer les Guignols et ce n'est pas fini.
Druide a lâ difference de NY le Maire na pas pouvoir de Police a Paname,de toutes façons la police elle a rendu les armes lâ haut.
Chirac se représenterait avec ses handicaps,il serait élu au premier tour,meme diminué les Parisiens en parlent encore.ne croyez pas les Faques niouzes personne ne critique le Patron chez Bolloré,sauf les Guignols bien sur.
Bonne chance aux 15000horphelins d'Autolib et bravo Vincent d'avoir ete précurseur ,les futures batteries au Graphène sont prometteuses.
Bientot les Parisiens interdiront le beurre salé et le Lard,c'est bon le gras pourtant,bon vent a Veganland
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Holà je vous relis Druide,une Bourgade Lyon.......capitale des Gaules,ùn peu de retenue sVp....
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

De la mesure Alain de la mesure ...!
De fait à Lyon ça semble mieux se dérouler... ville moyenne, métropole, capitale régionale 😊
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 25 juin 2018

Allez je vous raconte une belle fiction (simple coïncidence si cela ressemble à la réalité).
Il était une fois un négrier d'Afrique de père en fils, qui avait amélioré le chemin de fer en Afrique pour perpétrer l'ancien esclavage et pouvoir fumer des clopes avec sa propre production.
De là il s"est dit qu'il pourrait avec son papier faire des batteries au courant défaillant comme dans l'ancien temps et monter une opération d'escroquerie dans la capitale, les gueux n'y verraient que du feu et signez en bas bons édiles ignorants et par ici la monnaie que je suis bien bon de l'avancer à coup de gros intérêts.
Faire des carrosses fut toujours son rêve et le fil à la patte fut pour lui la pierre d’achoppement de tout son affaire, quoique bancale et prouvée techniquement, mais son idée à pourtant marché un temps
Tout a bien fonctionné à merveille car il était juge et partie, et maître du monde bientôt, hélas tout en se considérant intouchable, il a fini par tomber après avoir vider l'escarcelle du peuple.
Les gogos serviteurs étroits de cervelle, de son espèce et de sa région continuent de l'adorer comme veaux ayant toujours la mangeoire pleine chez eux mais les pieds éternellement dans la fange.
La chute de ce petit marquis escroc de province est en train de s'écrire, soyez patients. Amen.
Les prochaines escroqueries seront les carrosses électriques qui roulent toutes seules, et qui seront la proie de Robins de Bois des banlieues qui avec et en plus d'autres attardés mentaux continueront d’attaquer les écoles en même temps.
Jo Duchene, Le lundi 25 juin 2018

Vous êtes vraiment immonde ,connaissez vous l'Afrique? Ùn Négrier Vincent ,non mais allo quoi!
Sa ligne de chemin de fer apporte la securité du Togo à Bamako ,vous êtes dans des schémas digne du colonialisme,nous sommes au 21 ieme siecle,l'Afrique sera le siecle.
Cette famille a donné des héros sur les plages du débarquement avec Kieffer et son Commando.
Venez en Afrique ,commercez avec eux au lieu de tout laisser aux Chinois et Ricaains,vous ne réfléchissez qu'avec le canard enchaîné et l'usine nouvelle.
Mettez les mains dans le cambouis,les Bolloré ne m'ont jamais nourri,je respecte le succès c'est tout ,je ne suis pas jaloux ni envieu,le soleil brille pour tous
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Duchene ,connaissez vous la vie d'un paysan Burkinabé cultivant son coton et le mettant en ballot pour le porter à la gare de Bobosiolasso sans passer par les coupeurs de Routes.
Savez vous au moins ce que c'est de cultiver la terre en dehors de votre terrasse du 20 ieme étage .
Les chiens aboient lâ caravane passe
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Si les Trolls s'engueulent entre eux maintenant en passant d'Autolib à l'Afrique...
;0)
Lucos, Le lundi 25 juin 2018

Tiens voilà aussi notre grand lecteur du Canard enchaîné et ses cuves percées ,pas trop triste avec lâ mort des Guignols c'est votre canne le foutage de Geule ,n'est ce pas sans compter l'insulte,allez quittez l'écran et trouvez nous des stands pleins au Mondial avant de finir dns lâ cabine de la Porte de Versailles......merci d'avance
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Il faut conquérir les tours de la capital étage par étage Alain, et je suis au 12ème.
Lucos il n'y des trols qu'en Islande et Norvège...ignorant va !
Ne pas oublier que si Macron est préseident c'est bien la faute au Canard par Fillon interposé...comme l'histoire de de Giscard et les diamants de Bocassa et son trône en diamants du sang...et nous voilà dans la mère Afrique...et savez-vous tous que les africains désormais m'adorent car je leur dit systématiquement...
je ne mettrais jamais les pieds en Afrique...ils n'ont pas besoin d'un blanc de plus là bas !!
A bas les coloniaux de tout poil et de toute nationalité et savez-vous aussi que les plus grands esclavagistes du monde , (c'est de l'histoire avec un grand H), ce ne sont pas les bretons prétentieux et vantards qu'ils sont, mais les Portugais et les arabo-musulmans.
Pour l'anecdote les portugais ils sont en train de se faire bouffer maintenant dans leur propre pays...car les angolais avec les milliards du pétrole achètent tout au Portugal (banques, assurances et presse).
La queue basse les portugais vont quémander des emplois en Angola au nouveau dictateur local.
Alain vous avez certainement un ami avocat africain dans votre entourage comme l'autre...Les africains qui nous lisent vont adorer !
Jo Duchene, Le lundi 25 juin 2018

Même si la mesure est laaargement dépassée, les batteries polymères un lointain souvenir également …
En direct de la tour (infernale ?) le petit rappel historique sur les champions de l'esclavagisme a le mérite d'exister …
Trop peu de gens le renvoie dans les dents des "bien pensants" de tous poils … Les héros de la 26 ème heure ...
Bon j'ai bien aimé l'exclamation d'Alain "vous ne réfléchissez qu'avec le canard enchaîné et l'usine nouvelle". L'a oublié la tribune dans la revue de presse, notamment…! … Comme quoi côté mémoire ...

Bon question "jeu de dupes", je préférais la chanson de Souchon Alain.. Un amoureux de la Bretagne, au moins !
E troll des mers, pays merveilleux ♪♫♪♫ ; à vous les studios !

ADEAIRIX, Le lundi 25 juin 2018

Pour terminer la leçon d’histoire et de geo-politique le siècle sera chinois qui bouffe et vide l’Afrique de ses matières premières et bouffent aussi le Canada et les US avec l’aide de leur cerveau (le savoir ne prends pas de place dans le même sauf en Bretagne qui a atteint ses limites depuis le Moyen Âge). Nous garderons les crepes à Paris mais pas plus loin que Montparnasse. Je m’excuse d’d’oublier les Vendéens. Par contre Je fais des bisous à mes sœurs et frères bretons et vendéens qui lisent Charlie et le Canard en cachette par peur des représailles. Passer inaperçus est une grande preuve d’intelligence.
Jo Duchene, Le lundi 25 juin 2018

Alain … Les missions de sécurité (protection des biens et des personnes) sont effectivement assurées (juridiquement surtout ?) par la préfecture de Police de Paris qui relève directement du Sinistre de l’intérieur, certes …
Y a quand même une certaine osmose avec la Mairie de Paris … Notamment parce que la circulation et les transports relèvent conjointement des deux Entités (…), sauf nouvelle information ?
Ou sauf des fois, Il n'est que de voir la lettre récente du préfet à la Mairie, concernant le caractère "opérationnel" pour les secours en cas de "gros pépin" au regard de l'aménagement des autoroutes cyclables, notamment, de la rue de Rivoli …
Je ne suis pas Parisien Parisien ♪♫♪♫ ; à vous les studios !
ADEAIRIX, Le lundi 25 juin 2018

Ceux qui percutent le troisième degré ne sont pas bêtes non plus, on n’est pas en Turquie quand même...
Jo Duchene, Le lundi 25 juin 2018

Vous en avez voulu de l'auto partage alors payez maintenant et vous allez le faire les Parigots têtes de veaux
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Bobo land dans toute sa splendeur,on invente un truc génial,lâ caisse electrique partagée ,les Socialistes( ethnies en voie d'extinction au début du vingt et une ieme siecle) lancent un concours remporté par ùn industriel Breton fier et têtu.
Il fait dessiner sa caisse par n désigner Italien de talent( Pinifarina) et invente une batterie fabriquée en France( lâ Polymere a feuille enroulée comme le papier de l'usine de son Père )
Ce type de batterie convient très bien puisque le but de l'auto partagée c'est, je dépose ,je branche,et vaque.
Les Bobos applaudissent et lâ Terre entière nous envie,fin du premier acte.
Debut du chemin de Croix avec des caisses abandonnées même en Forêt de Fontainebleau,retour en tirette possible ps comme chez TSLA ,ben oui ya pas que des Bobos a Paname ya aussi des réfugiés qui savent pas oû dormir et ça part en vrille.
Tonton Bolloré appuie sur le signal d'alarme mais Notre Drame comme RAF le prends de haut,z'avez qu'à faire en sorte que ça marche.
Clap de fin le 31 Juillet d'une très belle aventure plus lâ Berezina du Vélib ,ça sent la fin de règne ,trouvez pas?heureusement elle a embarqué d'autres communes comme cela en bonne socialiste elle mutualisera les pertes.
Pensez à verser pour la Piscine de Bregançon( on parie quil y aura les deux Zodiacs de CRS quand même) à votre bon coeur et merci pour ce moment
alain boise, Le lundi 25 juin 2018

Designer de talent, designer de talent … Pininfarina …
Pour beaucoup de Ferrari, d'Alfa voire de Pijot ... OUI
Mais l'Autolib …?
Bon, il est vrai que Murat Günak n'était pas trop inspiré non plus lorsqu'il dessina la Mia … Quant à la Ion, designer … ?

N'est pas SEMERIVA qui veut, même si pour les trois premières cités les contraintes étaient plus qu'élevées ...

ADEAIRIX , Le lundi 25 juin 2018



La question des valeurs résiduelles des véhicules Diesel : que nous apprend le cas anglais ?
Toyota va proposer un nouveau contrat à son réseau



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017