Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 02/05/2018

Le marché du "scooter-partage" attise les convoitises

Europcar vient d'acquérir, via sa filiale Ubeeqo, une start-up belge, Scooty, qui propose des scooters électriques en libre-service. Un rachat qui intervient quelques mois après que l'opérateur parisien Cityscoot a levé 40 millions d'euros pour poursuivre son déploiement à Nice, Genève et Milan.

Ubeeqo, la filiale d’Europcar spécialisée dans l’autopartage en entreprise, vient de faire l’acquisition de Scooty, une start-up belge, créée en 2016, qui propose 176 scooters électriques en libre-service à Bruxelles et Anvers. Selon une enquête menée par Europcar, 72% des utilisateurs réguliers de solution d’autopartage envisagent d’utiliser des scooters en libre-service si cette offre est disponible. "Nous sommes convaincus que nos clients Ubeeqo seront également ravis de découvrir ce nouveau moyen de se déplacer dans la ville", estime Sheila Struyck, directrice générale de la BU New Mobility d’Europcar.
L’offre de scooters en autopartage est en plein boom avec, rien que sur Paris, plusieurs offres, Cityscoot et Coup qui proposent des 50 cc électriques et, la dernière offre en date, Troopy, lancée par le groupe Chapat (Axel Vilaseca), qui propose des trois-roues 125 cc thermiques.
Cityscoot a levé 40 millions d’euros en février dernier, auprès de la RATP notamment, montant qui va lui permettre de porter sa flotte parisienne de 1 650 scooters à 3 400 d’ici la fin de l'année. Bertrand Fleurose, président fondateur de Cityscoot, prévoit par ailleurs de déployer 500 scooters à Nice en juin prochain et d’installer l’offre à Milan et Genève cet automne. Il table sur un parc de 10 000 scooters en circulation d’ici fin 2019.
De son côté Bosch, qui a lancé le service de partage de scooters électriques Coup au cours de l’été 2017 à Paris, prévoit d’augmenter de 1100 scooters sa flotte actuelle à Paris, pour atteindre au total 1 700 scooters au cours de l'été 2018. Un nouveau modèle de scooters sera également proposé (Gogoro 2) et la zone de couverture sera étendue à l’ensemble de la capitale et à certaines villes limitrophes.
Ce développement s’est traduit par une hausse de près de 30% des ventes de 50 cc électrique en 2017, à 6 017 unités. Le fabricant allemand Govecs, qui équipe Cityscoot, se classe ainsi second du marché, derrière Ligier qui fournit La Poste (1 712 unités vendues), avec 1 200 scooters vendus. Quant au taïwanais Gogoro, il a vendu 600 scooters au service Coup, selon les données publiées par l’Avere. 
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Quel est la position des Mairies concernant le stationnement ,Scooters abandonnés n'importe où,sont ils verbalisés?si oui qui paye?si non pourquoi ùn quidam et pas un scooter autopartagé?
alain boise, Le mercredi 02 mai 2018

La répression des administrations va venir plus tard...pour l'instant certains envisagent de ramasser la mise...
Jo Duchene, Le mercredi 02 mai 2018

Si je comprends bien Jo ,les Mairies laissent les trottoirs aux deux roues pour mieux frapper dans qq temps,comment font les handicapés avectout ce bordel.
alain boise, Le mercredi 02 mai 2018

... Attise le convoitise, certes

Si Europcar s'est porté acquéreur de Scooty ... Lease plan a fait partie du tour de table concernant la levée de fonds récente des 40M€ concernant Cityscoot ...
ADEAIRIX , Le mercredi 02 mai 2018



Réparateur agréé : Le tribunal de commerce de Paris confirme la liberté "de ne pas agréer un candidat"
Décès de Joseph Libner



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017