Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 07/11/2018

Légère baisse de 2,9% du marché automobile britannique en octobre

En baisse de 20% en septembre dernier sous l’effet WLTP, le marché automobile au Royaume-Uni parvient à limiter sa chute à 2,9%, avec 153 599 immatriculations en octobre.

Après un fort repli de 20,5% en septembre dernier, lié à l’effet WLTP, le marché automobile britannique refait surface avec une faible baisse de 2,9%, à 153 599 immatriculations en octobre. Ce mois-ci se situe au niveau d’octobre 2012 où le marché avait totalisé 151 252 unités. 

"Les modifications sur les modèles et les retards dans les essais effectués par les laboratoires d’essais ayant procédé à une nouvelle certification des émissions WLTP exigeantes continuant de provoquer des pénuries chez les constructeurs", indique la SMMT (Association des constructeurs automobiles britannique) dans son communiqué.

Sous l’effet du WLTP, le canal des loueurs reste impacté par cette nouvelle réglementation et affiche un retrait de 5,2%, à 79 611 unités en octobre. Celui des particuliers est quant à lui en repli de seulement 1% (à 69 231 véhicules) sur cette période. Seules les entreprises parviennent à réaliser une hausse de 10% (à 4 737 unités).

En octobre, les immatriculations des véhicules Diesel ont baissé de 21,3%, à 49 061 unités, et perdent 7,5 points de parts de marché. Quant aux motorisations essence, elles sont en hausse de 7,1% (à 93 941 unités) et représentent 61,2% du marché. Les hybrides et les électriques totalisent 10 597 immatriculations, soit une augmentation de 30,7% et gagne 1,8 point de part de marché.

A fin octobre, le marché enregistre une baisse de 7,2%, à 2,064 millions d’unités, soit 160 180 véhicules de moins.

Leader sur le marché britannique, Ford enregistre un repli de 14,1%, avec 16 820 unités en octobre. Au cumul, la marque est également en retrait de 12,2% et perd 30 830 unités. Avec 13 666 immatriculations, Volkswagen réalise une faible baisse de 0,7% en octobre. Sur les 10 mois, c’est une baisse de 4,3%, avec 171 351unités. 

A l'inverse, les constructeurs français tirent leurs épingles du jeu en octobre. Peugeot, onzième marque, s’octroie une hausse de 4,3% (à 5 424 unités) ce mois-ci. A fin octobre, ses immatriculations restent en retrait de 2,8%, avec 71 010 unités. Citroën affiche une croissance de 8,8% (à 3 281 unités) sur le mois. Au cumul, la marque totalise 44 736 immatriculations, soit une baisse de 3,6%. Pour Renault, après une forte baisse de 18% en septembre dernier, ses immatriculations repartent à la hausse de 27,1%, avec 4 072 unités en octobre. Depuis le début de l’année, son volume est en repli de 12,9% et 8 000 unités par rapport à 2017.
Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque au Royaume-Uni octobre 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

C'est marrant, on ne met plus ces baisses de marché sur le dos du Brexit.
Bruno HAAS, Le mercredi 07 novembre 2018

- "Dugommier ! Au pied !"
- "Kesse ki ya chef ?"
- "Ca râle dans les filiales on ne tient pas la prod' !"
- "C'est le WLTP chef !"
- "Grosse excuse Dugommier ! Si je dis ça à la passerelle, je vais finir en bout de chaîne"
- "J'ai rien d'autre chef !"
- "Vous m'aidez pas les gars..! Au fait ya plus de papier dans les toilettes."
- "WLTP chef...!"
;0)
Lucos, Le mercredi 07 novembre 2018

EXCELLENT !
Bruno HAAS, Le mercredi 07 novembre 2018



articles connexes

Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Lionel Prévost va rejoindre le groupe Eden Auto au poste de directeur général



Copyright © 1898 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017