Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 02/10/2019

Les agences du Crédit Agricole et du LCL vont proposer de la LOA

Crédit Agricole Consumer Finance (CACF) déploie dans les agences bancaires du Crédit Agricole et du LCL une offre de LOA portant sur des véhicules neufs, accessible également sur internet. Objectif en 2022 : 750 millions d’euros de production financière.

Pour contrecarrer la mainmise des captives financières des constructeurs sur le financement VN, Crédit Agricole Consumer Finance (CACF) déploie une offre de LOA dans les agences du Crédit Agricole et du LCL. "Aujourd’hui, le financement VN se fait à 75% en LOA et il est préempté à 90% par les captives des constructeurs. Il est donc nécessaire de se positionner sur cette offre pour rester dans la course", explique Laurent Cazelles, directeur général de CACF France. Les agences bancaires auront pour mission de détecter les besoins de leurs clients et de les orienter vers l’équipe dédiée à cette activité de LOA, via un numéro vert ou via le site Agilauto.fr sur lequel une large palette de VN est proposée en LOA.
L’offre a déjà été testée dans une cinquantaine d’agences Crédit Agricole et LCL et va être déployée au niveau national dans les mois à venir. "Notre objectif est de générer, via cette offre Agilauto, une production financière annuelle de 750 millions d’euros à l'horizon 2022", indique notre interlocuteur.
Si les véhicules proposés sur le site Agilauto sont actuellement des 0 km, Laurent Cazelles évoque des tarifs négociés sur du VN auprès de nos partenaires distributeurs et une livraison qui se ferait chez les concessionnaires, sur le même principe qu’une offre de LLD aux entreprises. "Le distributeur local pourrait ainsi se charger de ’entretien", explique-t-il. Quant à la revente du véhicule en fin de contrat, elle pourrait se faire par des partenaires, le constructeur ou le concessionnaire, dit-il. Le fonctionnement de l’offre ne semble ainsi par totalement figé. "Viaxel pourrait aussi bénéficier de l’offre de LOA en la déployant sur le VO", ajoute-t-il. L’offre s’apparenterait alors à ce que propose CGI sur son site Vivacar.fr.

5 à 6 milliards d’euros d'encours pour les offres locatives en 2022

Le financement automobile chez CACF a représenté 41,5 milliards d’euros d’encours à fin 2018, en hausse de 11%, dont 26,8 milliards générés par la co-entreprise FCA Bank et 5,6 milliards par la co-entreprise avec le chinois GAC. Le reste est composé de l’activité de Viaxel, essentiellement sur le financement VO, ainsi que d’autres activités de captives en marque blanche, pour Jaguar Land Rover en Europe, notamment.
Hors captives, les offres locatives de CACF représentent de l’ordre de 3 milliards d’euros. "L’objectif est que ces offres pèsent 5 à 6 milliards d’euros en 2022", indique Laurent Cazelles. "A cette échéance, il faut s’attendre à ce que le marché est basculé vers la LOA, avec 70% des véhicules financés, VN et VO confondus, en formule locative". Actuellement, la LOA ne représente que 12% des financements VO (chiffre ASF).
CACF envisage également d’explorer les offres d’abonnement dans l’automobile : "Plutôt que de louer un véhicule, on pourrait s’abonner à un service de mobilité, qui inclurait plusieurs véhicules, selon son usage (une citadine électrique la semaine et une familiale le weekend ou pour les vacances par exemple), et une palette de services", envisage -t-il.
Le financement automobile représente 47% des encours totaux de CACF, s’élevant à 88,5 milliards d’euros fin 2018, en hausse de 7,1%. L’automobile devrait conserver cette part de l’activité à l’horizon 2022, sur un encours qui devrait alors atteindre les 111 milliards d’euros, cible l’entreprise.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017