Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 30/10/2018

Les constructeurs pourraient contribuer à la prime à la conversion

"Les constructeurs sont ouverts à l'idée de renforcer la prime à la conversion en ajoutant une prime supplémentaire", a affirmé hier Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances, à la suite d'une rencontre avec les représentants des constructeurs. Les modalités précises de cet "abondement" seront révélées fin novembre.

La nouvelle prime à la conversion lancée en 2018 remporte un grand succès : plus de 250 000 ménages devraient en bénéficier cette année, soit 2,5 fois plus que ne le prévoyait le plan. Ainsi le budget de 700 millions d’euros prévu par l’Etat pour une période de 5 ans (2018 à 2022) aura été consommé pour moitié en une seule année. Cela n’a pas empêché le gouvernement d’encore renforcer le dispositif pour 2019 en élargissant aux véhicules hybrides rechargeables, neufs ou d'occasion, la prime de 2 500 euros auparavant réservée aux véhicules électriques.
Pour contribuer au financement de ce dispositif, le gouvernement a sollicité les constructeurs. Une réunion a eu lieu hier entre les représentants de la profession (*) et François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances.
A la suite de cette réunion, Bruno Le Maire a déclaré : "Les constructeurs sont ouverts à l'idée de renforcer la prime à la conversion en ajoutant une prime supplémentaire qui serait versée par les constructeurs, notamment pour les achats de véhicules électriques et hybrides rechargeables"..."Ce que nous souhaitons, c'est que les véhicules faiblement émetteurs, même s'ils ne sont pas hybrides rechargeables ou électriques, puissent également être inclus dans cet effort, ainsi que les véhicules d’occasion car les véhicules électrifiés neufs ont un coût élevé", a poursuivi le ministre.
Tous les constructeurs sont prêts à participer mais ils ne proposent pas les mêmes gammes de véhicules et n’ont pas les mêmes intérêts, a-t-il précisé. "Nous comptons sur un abondement par les constructeurs sur la prime à la conversion et, en contrepartie, l’Etat s’engage sur un allongement de la durée de la prime à la conversion". Une décision définitive sera prise d'ici la fin du mois de novembre, a-t-il annoncé.
Xavier Champagne

(*) Thierry Bolloré, directeur-général adjoint Groupe Renault ; Grégoire Olivier, secrétaire général du groupe PSA ; Didier Gambart, président directeur-général de Toyota France ; Nathalie Bauters, directrice de la communication et des affaires publiques de BMW France ; Louis-Carl Vignon, président de Ford France ; Marc Hedrich, directeur-général de Kia Motors France, Philippe Geffroy, président de Mazda France ; Xavier Horent, directeur général du CNPA ; Christian Peugeot, président du CCFA ; Thierry Archambault, président délégué de Csiam ; Marc Mortureux, directeur général de la PFA.

Partagez cet article :

Réactions

Les constructeurs ne sont pas tous d'accord sur ce sujet.
;0)
Lucos, Le mardi 30 octobre 2018

Celui qui aime payer les additions des pots cassés qu'il lève le doigt !
Jo Duchene, Le mardi 30 octobre 2018



Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Jo Stenuit nommé directeur européen du design de Mazda



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017