Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Autour de l'auto - 28/10/2019

Les trottinettes électriques entrent dans le code de la route

(AFP) - Vitesse limitée à 25 km/h, circulation interdite sur les trottoirs, âge minimum de 12 ans: un décret publié vendredi intègre les trottinettes électriques et autres "engins de déplacement personnels motorisés" au code de la route, afin d'encadrer une pratique qui a explosé ces dernières années.

Ces règles, en vigueur dès samedi (ou au 1er juillet 2020 pour les aspects technologiques), étaient réclamées par les pouvoirs publics et usagers, confrontés à une cohabitation compliquée et à de plus en plus d'accidents parfois mortels, notamment à Paris, Reims, Bordeaux, dans les Yvelines et le Pas-de-Calais.
Outre les gyropodes, monoroues et hoverboards, ce sont surtout les trottinettes électriques qui sont visées. Leur usage a explosé dans de nombreuses villes de France et d'Europe, notamment avec l'essor des locations en libre-service ("free floating"). A Paris, on dénombre environ 15 000 trottinettes électriques.
"Il y avait un besoin fondamental de poser des règles. Ces véhicules existaient, roulaient sur la voie publique sans statut juridique", souligne le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe.
Cela permettra "d'aller vers une utilisation plus responsable (...) et de retrouver un usage apaisé des trottoirs pour les piétons, en particulier les plus vulnérables: personnes âgées, enfants, personnes à mobilité réduite", estime Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat en charge des Transports, dans un communiqué.
La loi prévoit désormais que ces "engins de déplacement personnel motorisés" (EDPM) ne doivent pas pouvoir dépasser une vitesse de 25 km/h, alors que certains constructeurs offraient la possibilité d'atteindre jusqu'à 80 km/h.
Conduire un engin construit pour dépasser 25 km/h sera passible de 1 500 euros d'amende (3 000 euros en récidive). S'il a été débridé, la sanction sera de 135 euros.
Comme les vélos, ils devront être équipés de feux de position avant et arrière, de catadioptres, d'un système de freinage et d'un avertisseur sonore.

Stationnement permis sur les trottoirs
Finis, les voyages à deux, parfois avec un enfant : les EDPM ne peuvent transporter qu'un conducteur âgé d'au moins 12 ans. En cas de non-respect, on s'expose à une amende de 35 euros.
Comme pour les autres véhicules, il est interdit de téléphoner ou porter des écouteurs en conduisant. Ils doivent également être assurés, par le particulier ou l'opérateur de location.
Finis, les slaloms sur les trottoirs au milieu des piétons : les conducteurs d'EDPM "doivent circuler sur les bandes ou pistes cyclables", sous peine de 135 euros d'amende. En l'absence de piste cyclable, ils pourront emprunter les routes limitées à 50 km/h ou moins.
Les engins non motorisés (trottinettes classiques, rollers, skateboards...) peuvent, eux, emprunter les trottoirs.
La circulation des EDPM est interdite sur route hors agglomération, sauf dérogation.
Les maires pourront en effet "autoriser la circulation des engins sur le trottoir, à condition qu'ils respectent l'allure du pas et n'occasionnent pas de gêne pour les piétons" ou "autoriser la circulation sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 80 km/h", prévoit le décret.
"Lorsqu'il circule la nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante", un conducteur d'EDPM devra porter soit un gilet de haute visibilité, soit un équipement rétro-réfléchissant. Le port d'un tel équipement, ainsi que celui d'un casque, est obligatoire dans le cas d'une circulation -autorisée- hors agglomération.
Le stationnement sur les trottoirs est également permis, tant que ça ne gêne pas les piétons.
Sans attendre ce texte, certains maires ont instauré des règles plus strictes.
La ville de Paris a ainsi limité dès cet été la vitesse des trottinettes électriques à 20 km/h (8 km/h dans les aires piétonnes) et interdit leur stationnement sur les trottoirs.
Elle maintiendra ces dispositions, jugeant le décret comme "un recul pour les droits des piétons", selon l'adjoint aux Transports Christophe Najdovski (ex-EELV).
Elle en fera même un critère dans l'appel d'offres, qui sera lancé dans les prochains jours, pour l'attribution du marché des trottinettes électriques à trois opérateurs qui devront "s'engager à limiter la vitesse de leurs engins à 20 km/h et sur le stationnement obligatoire sur des aires dédiées et la chaussée".
AFP

Partagez cet article :

Réactions

... Ce décret a le mérite d'exister offrant un cadre réglementaire...
Comme pour d'autres situations ... Restera à verbaliser en cas d"infraction ... Sur un malentendu, peut-être ... ?
A la rigueur c'est l'équipement de la "machine" et du "trotinettiste" qui va avec (M ou F) qui "risque" d'être le plus "décourageant" ...Encore que vu les vélos qui circulent sans dispositif lumineux ... Moet & see !
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 28 octobre 2019

Qq a t’il des nouvelles de l’ancien système d’auto partage Bolloré qui réclame toujours 250Milions d’€ à Mme Hidalgo?
Les trottinettes et vélos sont les deux mamelles des urgences Parisienne....et les marchands de plâtres et béquilles
alain boise, Le lundi 28 octobre 2019

Scène de la vie, un flic arrête un gamin sur sa trottinette :

- Hep jeune-homme, arrêtez-vous, descendez du véhicule (sic), zavez les papiers du véhicule ?
- Non, je n'ai pas de papier, c'est un cadeau d'anniversaire de mes parents.
- T'as quel âge ?
- Je viens d'avoir 12 ans
- Moi, je sais que ta trottinette peut dépasser les 25 km/h
- Bin oui, je le sais aussi, elle marche super bien
- Et puis je te reconnais, je t'ai déjà vu la semaine dernière et tu t'es barré à con la fesse, heu à fond la caisse, alors mon p'tit gars, c'est 3000 € pour la récidive + 135 € parce que t'as pas de casque et 35 € parce que le catastrof, le catafiocre, ha merde, le catadioptre est fendu. Paiement immédiat sinon je te confisque ton engin.
- Attendez j'appelle mon père, c'est un de vos collègues à la préfecture de Paris...

Je sens qu'on va se marrer.
Bruno HAAS, Le lundi 28 octobre 2019

Huit morts l'année dernière en vélo...et cette année les statistique vont s'améliore...et j'ai été témoin la semaine dernière Bd Voltaire à Paris de deux éclopés par terre qui ne se relevaient plus, en attente d'ambulance et trottinette tordue par terre...
La chute finale de Bruno est tordante....et il faut rajouter celle de l'alarme à la Préfecture de Paris il y a peu...car un barbu est passé au contrôle...et tous les keufs se sont jetés dans les bureaux sur leurs flingues...le gars barbu travaillait à l'informatique....ont a demandé à des parfaits innocents de se jeter par terre sous contrainte...et grosse engueulade postérieur pour cause de violence non justifié et concurrence de services. .
Les malins rasent tous leur barbe...et les cons pas malins crient au délit de faciès...interne !
Le présumé fauteur de troubles à l'origine était blanc comme neige...et même pas bronzé !!!
Jo Duchene, Le lundi 28 octobre 2019

L'aut'jour je sors du boulot et je vois une trotinette sur la piste cyclable, monsieur devant, madame derrière et un p'tis gars de 3 ans au milieu sourire béant de joie.
J'étais pour réglementer les engins personnel mais devant tant de bonheur je me dis que nous sommes devenus de vieux aigris et que les décrets et arrêtés sont vraiment devenus la prison des citoyens..
Hasta la Libertad siempre disait mon pote Che..
;0)
Luc Os, Le lundi 28 octobre 2019

Psst à remarquer que cette trottinette mérite d'être connue pour sa charge utile incroyable..
;0)
Luc Os, Le lundi 28 octobre 2019



Le marché moto en hausse de 5,2% en septembre
Bosch compte supprimer plus de 2 000 emplois en Allemagne



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017