Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 13/02/2018

Les ventes flottes dynamiques en Europe en 2017, à l'exception du Royaume-Uni

Les ventes flottes ont progressé de 1,6% sur les 5 grands marchés européens, malgré le recul du plus important, le marché britannique, à -5,8%. Comme en France, le Diesel perd du terrain en Espagne et en Italie.

Le marché flottes (*) a été dynamique en France l’année dernière, progressant de 7,2% quand les ventes à particuliers ne gagnaient que 2,5%. En Espagne, en Italie et en Allemagne, ce canal de vente a également été porteur de croissance à la différence du Royaume-Uni où il subit la crainte des effets du Brexit, selon les données publiées par Dataforce.

Renault devance Volkswagen en Espagne
Le marché flottes espagnol est le plus dynamique (+12,5%) et enregistre sa quatrième année de croissance consécutive. La dernière fois que l’Espagne a subi un recul de ses ventes mensuelles remontent à janvier 2014. Renault est passé devant Volkswagen cette année, grâce à Clio, Scénic et Zoé, et Peugeot a conservé sa troisième place du marché, indique Dataforce. Audi, en hausse de 29%, pointe à 220 unités derrière Peugeot, grâce à sa gamme de SUV et notamment à son Q2. BMW conserve sa 5e place, grâce à sa Série 1 et son X1, tandis que Seat gagne 4 places, grâce à une progression de ses ventes flottes de 39,5%, soutenue par son best-seller Leon et l’apport complémentaire de son SUV Ateca. Mercedes (7e) et Ford (8e) sont au coude à coude (296 unités d’écart) suivi par Nissan (9e) et Toyota (10e).
L’attrait du Diesel s’est amoindri, avec un recul de près de 9 points, à 74,2% des ventes flottes. En comparaison, il a chuté de 10 points sur le marché des particuliers où l’essence est devenue majoritaire à 54,1% des ventes.

Le marché italien soutenu par le "super ammortamento"
En Italie, le marché flottes a progressé de 6,2%, encore soutenu par le “super ammortamento” qui permettait aux entreprises d’amortir 140% de leurs biens d’équipement au lieu de 100% et qui a produit son effet surtout en 2016. Derrière Fiat, leader incontesté du marché, Volkswagen a conservé sa deuxième place, suivi de Ford qui a gagné 3 places, grâce au succès de ses Fiesta, Ecosport et Kuga. Suivent les trois premium allemands, Audi, Mercedes et BMW, puis Renault et Peugeot qui conservent leur position. Nissan entre dans le top 10, grâce à son Qashqai (+15%) et surtout à sa nouvelle Micra (+233%). Opel s'est assuré la 10e place, grâce au Mokka qui double ses volumes et devance l’Astra qui était la meilleure vente flottes d’Opel depuis 2012.
Le Diesel a mieux résisté qu’en Espagne, en recul de 2,5 points, à 75,2% du mix, devant l’essence, à 18,9%, et les motorisations alternatives, à 5,9% (dont 2,8% d’hybrides et 2,7% de GPL et GNV.

Les SUV prennent la tête des ventes en Allemagne
Le marché des flottes a peu progressé (+2,1%) en Allemagne mais il atteint un nouveau record historique après quatre années de croissance consécutives. "Le marché allemand reste encore 30 000 unités derrière le Royaume-Uni mais il pourrait bien le devancer en 2018", estime Dataforce.
Malgré leur recul, Volkswagen et Audi sont restés en tête du marché flottes en Allemagne. La Golf, la Passat et l'Audi A4 restent les trois premiers modèles de ce marché, suivis par un autre modèle du groupe Volkswagen, la Skoda Octavia.
Soutenue par la Classe C (à la 5e place) mais surtout la Classe E (+68%) et le GLC (+63%), Mercedes a gagné 12,9% sur le marché flottes et devancé BMW, qui place sa Série 5 à la 6e place des ventes. Ford, Skoda, Opel, Renault et Seat conservent leur position. Le succès du 3008 a permis à Peugeot de se hisser dans le top 10, avec un bond de 86,7% de ses volumes.
Après une nouvelle hausse de 15,6%, le segment des SUV a devancé cette année les berlines compactes (Golf) dont les volumes sont restés stables (+0,5%). Les SUV ont même pris la tête des ventes flottes devant les berlines familiales (Passat) qui ont perdu 9,9% cette année, pour ne plus peser que 18,8% du marché flottes contre 22,3% pour les SUV. En comparaison, sur le marché des particuliers, les SUV ont représenté 15,2% des ventes, contre 10,6% en 2015, derrière les berlines compactes, à 23,3% du marché (-3,2 points depuis 2015), et devant les citadines, comme la Polo (14,5%, stable depuis 2015) et les familiales, comme la Passat (11,9%, en recul de 1,3 point depuis 2015).

Volkswagen talonne Vauxhall au Royaume-Uni
Le marché des flottes au Royaume-Uni a enregistré une baisse de 5,8% qui peut être attribuée à l’attentisme des entreprises face aux conséquences du Brexit. Dans le top 10, alors que les leaders Ford et Vauxhall souffraient, 5 outsiders ont progressé : Volkswagen (+7,6%) qui talonne désormais Vauxhall ; Mercedes (+5,6%) ; Hyundai (+21,5%) grâce à sa Ioniq ; Toyota (+16%) grâce au CH-R vendu à 75% en hybride ; et Kia (+6,5%) grâce la forte croissance du Niro.

Xavier Champagne

(*) Ventes VP aux entreprises, administrations et loueurs longue durée (hors loueurs courte durée donc)


Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017