Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 29/10/2019

Mercedes EQC : luxe, calme et électricité

Le premier SUV électrique de Mercedes arrive en concession au cours de ce mois de novembre pour des livraisons clients qui interviendront plutôt début 2020. Le concurrent de l'Audi e-tron offre une puissance équivalente, plus de 400 ch, pour une autonomie réelle pouvant aller jusqu'à 450 km en gérant au mieux le système de récupération d’énergie au freinage et en se laissant guider par le mode "max range" qui anticipe les ralentissements pour éviter les à-coups et la surconsommation.

Mercedes comptera 11 modèles 100% électriques en 2022 et estime que 50% de ses ventes seront électrifiées (dont hybrides rechargeables) en 2030, avant d’arrêter totalement le thermique en 2039.
L’EQC est le premier modèle 100% électrique de nouvelle génération de Mercedes (une Classe B électrique avait été lancée en 2014 avec une batterie Tesla sans grand succès). Il est assemblé à Brème, en Allemagne, où est également produit le GLC qui partage la même plateforme mais dont 85% des éléments visibles sont différents.
Après l’EQC, suivront la smart électrique, en 2020, l’EQV (la version électrique du Classe V) et des modèles inspirés des concepts EQA (Classe A électrique pour 2022), EQS et EQ Silver Arrow.
L’EQC arrivera en concession en novembre prochain pour des livraisons qui seront probablement privilégiées en tout début d’année 2020, contrainte de C02 oblige. Les Classe A et B hybrides rechargeables, dotées d’une autonomie électrique de 70 km, seront également lancées en novembre, enrichissant la gamme PHEV de Mercedes déjà composée des Classe C et E, en essence mais aussi en Diesel, et des Classe S. Puis ce sera au tour du GLE PHEV, doté de 100 km d’autonomie électrique.

Plus de 400 ch mais une propension à rouler tranquillement

L’EQC est doté de deux moteurs électriques placés sur les essieux avant et arrière. La traction avant est privilégiée pour une efficience maximale dans les plages de charge faible à moyenne et la propulsion arrière se déclenche pour donner du dynamisme et de l'adhérence supplémentaire. Les deux moteurs totalisent 300 kW de puissance (comme ceux de son concurrent direct, l’Audi e-Tron), soit plus de 400 ch,  et sont capables de propulser les 2,5 tonnes de l’EQC de 0 à 100 km/h en 5,1 s (5,7 s pour l’e-tron). Une telle puissance pourrait réveiller le pilote qui sommeille en nous mais, finalement, la motorisation électrique incite davantage à conduire tranquillement pour profiter de l’ambiance feutrée. L’expression "luxe, calme et volupté" sied en efffet parfaitement à l’EQC.

Une autonomie très variable selon son mode de conduite
Le SUV électrique de Mercedes est annoncé avec une autonomie de 374 à 414 km, en normes WLTP, grâce à sa batterie de 80 kWh. En comparaison, son concurrent direct, l’Audi e-tron, propose 95 kWh pour 400 km d’autonomie (WLTP). Mais, beaucoup plus que pour un véhicule thermique, la vitesse et la façon de conduire vont influencer la consommation. Ainsi, nos confrères de Turbo.fr disent avoir "accroché" les 300 km d’autonomie "avec le pied léger et sans s'éterniser sur voie rapide". Pour notre part, en utilisant le système de récupération d’énergie au freinage, particulièrement efficace sur routes montagneuses, et le mode "super économique", nous avons dépassé les 450 km d’autonomie (d’ailleurs, son autonomie NEDC est donnée entre 445 à 471 km).
Lors de notre essai, qui nous a mené de Zürich à Milan, en passant par plusieurs cols, nous avons ainsi pu récupérer 100 km d’autonomie pendant la longue descente d’un col, sans utiliser la pédale de frein mais en gérant l’intensité de la récupération d’énergie avec les palettes positionnées de part et d’autre du volant.
Nous avons en outre réalisé la majorité de notre essai en mode "max range", un mode d’éco-conduite automatique qui impose le respect des limitations de vitesse, anticipe les ralentissements (rond-point) et gère intelligemment la distance avec le véhicule qui nous précède. Bien sûr, une pression appuyée sur l’accélérateur permet de reprendre la main, notamment pour calmer l’automobiliste derrière nous qui ne comprend pas pourquoi on laisse autant de distance avec le véhicule qui nous précède ou pourquoi on respecte les limitations à 30 km/h…
Avec ce mode de conduite super économique, nous avons pu réaliser l’ensemble du parcours d’essai sans passer par la case "recharge rapide" que le constructeur avait prévu pour nos confrères au pied lourd. Ainsi, au lieu de consommer entre 22 et 25 kWh au 100 km (sa consommation officielle en norme WLTP), ce qui correspond au double d’une Zoé, nous avons réussi à passer sous les 20 KWh.

12 500 euros moins cher que son équivalent thermique, après le bonus/malus

L’EQC est proposé à partir de 79 250 euros (bonus non déduit), soit 3 000 euros de moins qu’une Audi e-tron. C'est aussi 4 000 euros de plus qu’un GLC Coupé 43 AMG offrant la même puissance (390 ch), avant le bonus de 6 000 euros pour l'un et le malus de 10 500 euros pour l'autre qui font que l'EQC est finalement 12 500 euros moins cher.
L’EQC est également disponible en LOA à 890 euros/mois sur 36 mois et 45 000 km, avec un apport de 12 080 euros.
Pendant les trois premières années, Mercedes offre le service "Me Charge" qui donne accès à un réseau de 28 000 points de recharge en Europe, dont 16 000 en France, et notamment au réseau Ionity de recharge rapide sur autoroute, qui permet de récupérer 100 km en 12 minutes ou 80% de l’autonomie en 40 minutes. Avec son partenaire Proxiserve, Mercedes propose également l’installation à domicile de "wallbox" de 7,4 kW pour se recharger à 100% en 10h30 ou récupérer 100 km en 3 h. La batterie (*) de l’EQC, pesant 625 kg, y compris son "sarcophage" protecteur qui en pèse la moitié, est garantie 8 ans ou 160 000 km. Si au cours de cette période, la batterie perd 70% de perte d’autonomie, elle est remplacée.
Xavier Champagne

(*) Les batteries de l’EQC sont assemblées par Accumotive, une filiale du groupe Daimler, qui compte 4 sites en Allemagne et s’étendra progressivement en Chine, aux Etats-Unis et en Thaïlande pour être au plus près des lieux de production et de livraison.

Partagez cet article :

Réactions

Ce type de véhicule est sans doute l'avenir du VE.

Ce n'était pas du tout prévu mais la réglementation favorise ces véhicules pour permettre au reste de la gamme d'exister.
Aucune autre justification pour ces véhicules financièrement inaccessibles.
Les ZOE, Leaf, bien que bien plus justifiées dans nos villes n'ont aucun avenir.
Smarter, Le mardi 29 octobre 2019

Autoactu prend des (gros) risques … Quoi ?
Faire un focus sur un nouveau véhicule Mercedes, électriquement « tractopropulsé » !
Faudra-t-il faire sortir les enfants et les personnes sensibles … ?

Un peu plus sérieusement … les SUV thermiques de la catégorie de l’EQC ne sont déjà pas des « poids légers » mais là … 2T5 à emporter (dont 625 kg pour la batterie et son cercueil ») on « tutoie l’indicible …
Une sorte de caricature … Un 0 à 100 Km/h digne d’une grosse GT d’il n’y a pas si longtemps MAIS finalement peu accessible sous peine d’hypothéquer complètement l’autonomie déjà pas trop « velue » c’est ballot ? (Un essai lu ailleurs, probablement sur un rythme moins « monacal », donne 333 km d’autonomie)… il a fallu mettre des gros moteurs, une grosse batterie (…)… C’est le poisson qui se mord la queue et qui se fait mal …

…Après Xavier Champagne en parle, sur le marché pour les adeptes du gros SUV au portefeuille bien pourvu, ce produit se positionne plutôt pas mal et même mieux que son concurrent direct « teuton » à savoir : l’E-TRON … (Aie !) . Quant au TESLA X, il est (ou était) encore un cran au-dessus à différents égards …

C’est pratiquement une première technique pour Mercedes en matière de VE si l’on excepte la tentative de la classe B à la sauce Tesla … Si c’est çà le futur ( ?) Il y a encore du boulot sur les moteurs et les batteries avant de parvenir à quelque chose de raisonnable (si c’est techniquement possible ?) …

Voilà la "curée" peut commencer …!
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 29 octobre 2019

@ADEAIRIX, , totalement en phase avec votre analyse .
Fabrice BARTOLI, Le mardi 29 octobre 2019

Une bagnole à 80 000 balles n'est absolument pas l'avenir des VE.
La guerre commerciale de masse, puisqu'il faudra évidemment du volume va se situer entre 15 000 et 20 000 dans 2 à 3 ans, avec des véhicules plus ..heu.. frugaux et des autonomies de seconde voitures du foyer à 200 km.
;0)
Luc Os, Le mardi 29 octobre 2019

Une autonomie très variable selon son mode de conduite
Comme pour toutes les bagnoles du monde !

Ce type de char d'assaut est totalement incongru, inutile (sauf à en faire un laboratoire de R&D), quasi une insulte au "simple bon sens".

Pour une fois en désaccord profond avec Smarter.

Le VE en ville OUI, etc.
Bruno HAAS, Le mardi 29 octobre 2019

Tous les véhicules seront bientôt interdits en ville elec ou pas
alain boise, Le mardi 29 octobre 2019

Et oui Bruno, tout le paradoxe est là !
Les constructeurs essayent quand même de faire comme avant et de recopier le schéma classique malgré la pression fiscale et réglementaire des gouvernements.
D'accord avec vous qu''il n'y a aucun bon sens dans tout ceci et qu'il reste encore du chemin, malgré les malus délirants, pour faire comprendre que la grosse orgie énergétique, c'est terminé !
Ne nous étonnons pas après cela que l'écologie punitive soit la règle maintenant, puisque même avec 12 500 € de Malus rien n'a radicalement changé.
Nous verrons ce que l'étape suivante des objectifs de CO² en baisse dramatique va donner…
;0)
Luc Os, Le mardi 29 octobre 2019

Autobild a essayé ce vehicule en comparaison avec l'e-tron....ils n'ont pas atteint les 300km d'autonomie avec les deux....moi je dis dépenser au minimum 80000 EUR (sans options) pour seulement faire 300km...c'est se foutre de la gueule du monde....tout juste bon pour la ville...pas de long trajets....
Et si on veut améliorer l'autonomie...alors on revient à des solutions sobres en énergie...de bons vieux compteurs mécaniques...qu'on arrête cette prolifération d'écrans de plus en plus gigantesques et d'inserts digitales..qui sont de vrais consommateurs d'énergie !
Ma voiture de ville est une essence de 1.0l de cylindrée, 3 cylindres avec laquelle je fais 550km avec 25l de super...pas de fioriture à l'intérieur.... ! Ca suffit !!!
SB, Le mardi 29 octobre 2019

Cher SB, votre petite bagnole doit furieusement ressembler à "la mienne" (je mets des guillemets car mes enfants s'en servent autant que moi, si ce n'est plus souvent), et plus précisément une 108 avec 2 pédales (ça c'est pour Jo) et avec les équipements qui me conviennent amplement, à commencer par une clim manuelle autrement plus efficace que les "centrales thermiques" des grosses bagnoles.
Sobre comme un chameau, un "bruit" de flat 6 (on peut rêver qd mm), spacieuse pour 4 (mais sans bagages...), bonne bouille, j'adore cette chiotte !
Bruno HAAS, Le mardi 29 octobre 2019

Pas croyable...il n'y a que du bons sens ce matin ici...et tout le monde dit sa part de vérité aussi !
Ne le dites à personne, car il va falloir qu'un jour je fasse ami, ami avec Mercedes, sinon je vais avoir tort en patrie. Coté fiabilité et garantie de merde je démords pas !!!
Je mets mon grain de sel ...allons y !
Si Mercedes dans les petites avec moulin Renault se mets à l'hybride rechargeable de plus de 100 km en électrique (70 c'est déjà pas mal) ses principaux concurrents vont l'avoir dans le cul (pas d'autre mot) !
Mercedes annonce casser les prix d'emblée sur celle là !
Désolé les gars, vous avez tous tort..c'est la transition sur les petites berlines rechargeables et les PHEV petits ou grands qui va gagner !
Si je suis riche...je roule en BVA, cuir et silence sur Tesla, et Mercedes, Audi, BMW etc,etc, c'est du pur caca cher (sans écosystème embarqué et sans bornes exclusives).
Mercedes EQC c'est un tank moche et avec un tunnel à l'arrière qui empêche de faire voyager trois passagers à l'aise !
Dès que j'ai vu cela au dernier salon, j'ai dit comme un marseillais "ah les cons !"
Des économies de bout de chandelle et passe-moi 90000 euros avec trois ou quatre options !
Ok, il y a dans le mode plein de gros pognon avec des intérêts négatifs !
Vous allez payer bientôt pour avoir vos sous en banque !
Bruno, comme je sui devenu écolo (c'est pour exciter certains que je dis cela) je rechigne vraiment à avoir plus d'un véhicule dans le foyer !
Je commence sérieusement à avoir des boutons, quand je vois les trottoirs pleins à Paris de toutes ces petites caisses de soit disant covoiturage! Marre,marre !
Et en plus ces vélos sans éclairage ni sonnette qui essayent d'écraser tous les vieux qui marchent pas assez vite et qui donnent de l'argent à leurs petits fils qui achètent des smartphones et qui se font aussi écraser car le nez dessus en marchant !
Les gros SUV de toute sorte Mercedes et les BMW M6, sinon les Audi Q7 et 8 me font gerber en ville, car je fais pareil mais mon SUV est tout petit en comparaison.
Tire-toi de là ...que je m'y mette !
Jo Duchene, Le mardi 29 octobre 2019

Cher Bruno Haas.
Non c'est une Mitsubishi space star...avec vitres électrique et clim manuelle. 8500 EUR neuves. Pas de GPS et autres aides à la conduites....
SB, Le mardi 29 octobre 2019

Ben voilà … Cà s'est fait !

… Et dire qu'ils ont failli sortir une 108 GTI (indécrottable !) …
Foutu qu'on vous dit !
Euh … Elle a le toit découvrable ... la 108 voire le pot central chromé comme les mini de la belle … ? … 96 g de CO2 pour la seule motorisation disponible désormais … Dire que ce sera bientôt forbidden ..Pfff "adieu monde cruel" ; rien ne presse quand même (?).

Sinon ? des berlingues 3 cylindres dans des petites citadines qui ne boivent pas de trop, y en a un paquet hors le tryptique 108/C1/AYGO
;0).
ADEAIRIX, Le mardi 29 octobre 2019



Le marché moto en hausse de 5,2% en septembre
Le portail Je-roule-en-electrique.fr est en ligne



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017