Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Autour de l'auto - 15/11/2019

Micro-mobilité : Voi Technology lève 85 millions de dollars

Acteur majeur du marché de la trottinette électrique en libre-service, Voi Technology vient de réaliser une nouvelle levée de fonds de 85 millions de dollars pour accélérer son déploiement. En France, il a été retenu par la municipalité de Marseille pour exploiter 2 000 trottinettes et participera au prochain appel d'offres sur Paris.

Le Suédois Voi Technology, acteur majeur du marché de la trottinette électrique en libre-service, a réalisé une nouvelle levée de fonds de 85 millions de dollars auprès d’investisseurs existants et nouveaux (*). Il va utiliser ce financement pour poursuivre son déploiement dans les grandes villes européennes, améliorer sa plateforme technique et étendre son portefeuille de produits de micro-mobilité.
"Les douze derniers mois ont connu une forte demande de trottinettes électriques mais opérer un changement significatif dans le transport européen ne consiste pas à submerger les villes avec des milliers de trottinettes, fait observer Fredrik Hjelm, président et cofondateur de Voi. Notre réussite tient notamment à notre approche collaborative en matière de réglementation, de sécurité et de durabilité, en étroite collaboration avec les autorités municipales, les autres opérateurs du transport et les décideurs politiques, pour élaborer une vision à long terme qui intègre les trottinettes électriques dans les réseaux de transport en Europe".
L’opérateur, qui a débuté ses activités en septembre 2018, affirme avoir déjà cumulé plus de 14 millions de courses et avoir atteint le seuil de rentabilité dans plusieurs villes. Cette rentabilité doit encore se renforcer avec les nouvelles générations de trottinettes, plus résistantes, pouvant avoir une durée de vie supérieure à 12 mois.
En partant de sa base initiale à Stockholm, Voi a étendu sa couverture à 38 villes dans dix pays d’Europe.
En France, l’opérateur est notamment présent à Bordeaux (marché limité à 100 trottinettes par opérateur), à Lyon (plusieurs centaines de trottinettes) et vient d’être retenu avec deux autres opérateurs à Marseille. "Sur cette ville, nous avons un permis d'exploitation pour 2 000 trottinettes qui seront déployées au cours des prochains mois", indique le porte-parole de Voi. L’opérateur a enfin déployé 1 000 trottinettes à Paris et sera candidat au prochain appel d'offres qui retiendra 3 opérateurs qui pourront déployer 5 000 trottinettes chacun.
Voi ne produit pas ses trottinettes mais participe à leur conception, pour prendre en compte les points faibles et forts des modèles précédemment utilisés.
Xavier Champagne
 (*) Tour de table série B conduit par la société d’investissement Vostok New Ventures, avec la participation notamment des sociétés Balderton Capital, Creandum, Project A, JME Ventures, Raine Ventures, Kreos Capital, Inbox Capital, Rider Global et Black Ice Capital.

Partagez cet article :

Réactions

La trottinette qui remplace de plus en plus un moyen de déplacement personnel journalier montre clairement que pour les VE l'autonomie n'est même pas un PB.
;0)
Luc Os, Le vendredi 15 novembre 2019

D'accord avec Lucos, j'ai toujours dit que les 250 km d'autonomie des motos et scooters n'ont jamais été un problème.
Le handicap majeur est celui du temps de charge qui doit absolument être résolu.

Le test absolu de fiabilité/solidité/vol passe par l'utilisation de ces trottinettes à Paris qui a les utilisateurs les plus pourris du monde entier.
Voi recherche une "durabilité" supérieure à 12 mois quand elle se compte en jours, voire en heures dans la capitale (je les utilise de temps à autre).
Bruno HAAS, Le vendredi 15 novembre 2019

C'est le symbole absolu de la mobilité hyperfrugale car à l'instar de son digne ancêtre le Solex, c'est le seul engin motorisé sur lequel quand tu enlèves un seule petite pièce, il ne marche plus.
Une mobilité monacale en quelque sorte…
;0)
Luc Os, Le vendredi 15 novembre 2019

Pas faux Lucos, et en plus le Solex est le seul engin, à ma connaissance, qui peut passer en une seconde de la traction à la propulsion et/ou au "all wheel drive".
Balaise non ?
Bruno HAAS, Le vendredi 15 novembre 2019

Nous en plaisantons souvent, mais cet engin est l'expression la plus aboutie du Genie (aïe !) automobile français !
Et de plus en parlant de son GMP (l'Homme faisant corps avec la machine) il était traction sur le plat, roue libre moteur levé dans les descentes et 2RM dans les cotes et le tout géré par un différentiel central commandé par un cerveau bien formé et érudit il était capable d'improvisation comme de logique floue pour le conduire au bout du monde !
;0)
Luc Os, Le vendredi 15 novembre 2019



digiCONTACTS permet aux concessionnaires automobiles de déployer leur propre centre d’appels
Le groupe Saussereau va céder ses affaires Fiat-Alfa-Jeep au groupe BPM



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017