Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 12/04/2016

Mitsubishi France crée un site de vente directe sur internet

Avec l’accord de son réseau, Mitsubishi France inaugure un site internet donnant la possibilité d’acheter son véhicule neuf totalement en ligne, au comptant ou en location. Dans un premier temps, l’offre porte sur une série limitée de 100 i-Miev électriques.

Mitsubishi France crée l’événement en lançant un site internet novateur, e-shop-mitsubishi.fr, donnant la possibilité de réaliser son acte d’achat totalement en ligne, par carte bancaire. Même les formules de financement, proposées par CGI, peuvent être souscrites directement, l’internaute pouvant déposer l'ensemble de ses justificatifs en ligne.
"Ce service de vente directe en ligne a été développé en accord avec le réseau", précise Jean-Pierre Vaillant, directeur général de Mitsubishi France. Cet accord a été nécessaire car, en cas de paiement au comptant, la vente sera facturée directement par Mitsubishi France. En cas de souscription d’une formule de financement en location longue durée, en revanche, c’est un distributeur qui réalisera la vente et qui reprendra le véhicule en fin de contrat.
Dans les deux cas, c’est le distributeur choisi par l’internaute qui réalisera la livraison et  "dans les deux cas, il sera rémunéré", précise le dirigeant.
Pour le lancement de ce site, Mitsubishi propose une série limitée de 100 i-Miev électriques, déjà en stock et livrables dans les 10 jours. Une remise modeste de 1138 euros sur le prix public (23 800 euros, hors primes) est offerte.  
Pour valider sa commande, l’acheteur devra verser un acompte de 2 000 euros. Il pourra finaliser son achat par chèque de banque (6 jours avant la livraison) ou par carte bancaire (3 jours avant la livraison). Il bénéficiera, comme dans toute vente à distance, d’un droit de rétractation de 14 jours, à compter de la date de livraison.
En LLD, l’internaute ne versera pas d’acompte, mais un loyer mensuel de 241 euros/ mois sur 49 mois (après déduction du bonus écologique de 6 300 euros). 
"Maintenant que nous avons développé ce site (*), nous l’utiliserons certainement pour d’autres opérations sur certains types de produits. Je pense notamment aux SUV hybrides de taille moyenne (2018) ou le SUV compact électrique (2019) que nous allons lancer, mais toujours dans le cadre de séries spéciales afin de simplifier l’offre (une seule finition) et de contrôler les volumes", explique Jean-Pierre Vaillant.
Xavier Champagne

(*) développement du site réalisé par 3wnet.
 

Partagez cet article :

Réactions

Voilà le marché du VE ,100 caisses bradées sur la toile,c'est nul qu'elle danseuse......
alain boise, Le mardi 12 avril 2016

Après les 1007 sur venteprivée.com il y a quelques années, voici les i-MiEV !! Faut pas croire qu'Internet est le canal privilégié pour écouler ce qui ne se vend pas par un canal habituel !!! L'avantage de mettre en vente un VE est qu'il y a de très très fortes chances qu'il n'y ait pas de reprise à faire...ce qui permet un achat en ligne !
PDK, Le mardi 12 avril 2016

En effet internet est la voie royale pour vendre aux gogos riches tendance et aux distraits qui croient aux promesses du numérique des produits frelatés et en mal d'écoulement de stocks qui une fois achetés sont invendables en occasion et qui terminent dans les nouvelles casses d'avenir réservés aux polluants dangereux et peu recyclables.
Pire; le client d'un VE d’aujourd’hui à la faible autonomie, aura encore plus envie de se débarrasser vite de son caprice électrique car la pièce principal, à savoir la batterie, si elle tombe en panne lui coûtera la moitié du prix d'achat initiale de la voiture.
Tout constructeur de VE pour vendre une occasion, sera obligé d'installer une batterie neuve pour convaincre le client, sinon ce sera invendable.
Tout particulier qui voudra vendre son VE neuf se verra opposer par l'acheteur le fait que sa batterie est vieille au bout de cinq/dix ans, et même si de aspect elle parait en très bon état. Le beau fruit peut être vérolé ou en voies de l'être de l'intérieur.
Je salue d'avance tous les futurs cocus d'internet.
Jo Duchene, Le mardi 12 avril 2016



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Grégory Ducongé nommé directeur général de Vulog



Copyright © 6479 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017