Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 02/10/2019

Opel : chômage partiel à Rüsselsheim dans un contexte morose pour l'automobile

(AFP) - Le constructeur automobile allemand Opel, filiale du français PSA, va mettre en place six mois de chômage partiel à son siège à Rüsselsheim, dans un contexte économique incertain pour l'industrie automobile.

"Nous avons demandé (à l'agence pour l'emploi) la mise en place du chômage partiel pour six mois à partir d'octobre" a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'entreprise, confirmant des informations de la presse allemande.
Cette réduction temporaire du temps de travail concerne près de 2 600 employés, selon le quotidien Handelsblatt.
Dans le cadre du chômage partiel allemand ("Kurzarbeit"), le gouvernement prend en charge une partie ou l'intégralité du manque à gagner des employés pour une certaine période, visant à éviter des licenciements.
Selon Opel, il s'agit d'une "solution de transition" alors que l'usine affiche des surcapacités: la production d'un des deux modèles (Zafira) localisés sur le site a été arrêtée et le deuxième (Insignia) se vend mal.
"L'avenir à long terme de l'usine" est toutefois "assuré par des investissements" pour y produire une nouvelle voiture, l'Astra, dès 2021, explique le porte-parole.
Opel traverse depuis plusieurs mois une vaste restructuration avec notamment l'externalisation de quelque 700 ingénieurs de son centre de développement vers le groupe Segula en août, et la suppression de près de 600 emplois dans les prochaines années.
Le constructeur, racheté par PSA en 2017, voit sa part du marché européen reculer depuis plusieurs années et veut baisser ses coûts de production.
Les difficultés d'Opel s'inscrivent dans un contexte difficile pour le secteur automobile, qui traverse une transformation coûteuse vers l'électrique au moment où la baisse des ventes et l'incertitude commerciale affectent la rentabilité.
Opel, à travers sa marque britannique Vauxhall, est aussi particulièrement exposé à un potentiel Brexit sans accord.
Sur les huit premiers mois de l'année, la production automobile en Allemagne a reculé de 11% sur un an, selon les chiffres de la fédération des constructeurs allemands, VDA.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Le département d' engineering de OPEL a été transféré en grande partie à SEGULA.
Puisque cette société dispose de ressources, il est évident qu'elle va les utiliser là où elles seront utiles....en Allemagne, chez VW, Daimler ou BMW.

J'ai connu cette situation en 1991, lorsque PSA avait voulu dégraisser ses effectifs : les meilleurs éléments sont rapidement partis dans les sociétés périphériques de développement des produits. C'est comme cela que BMW ou SAAB (avant GM) faisaient développer leurs pièces de fonderie alu moteur ou boite et leurs lignes d'échappements à Sochaux ou Belfort......Ces anciens de Peugeot étaient enchantés de pouvoir apporter leur expertise et d'être, enfin, mieux considérés. J'ai vécu cette situation de nombreuses fois. Il n'est pas étonnant de voir l'état de décrépitude de notre industrie trente ans plus tard.
Smarter, Le mercredi 02 octobre 2019

La "politique du pire" (les guillemets ne sont pas là pour faire jolie, avis à …) … L'avantage sur l'Allemagne … (2ème degré au moins)
A force d'avoir tuer à petit feu le secteur auto dans l'hexagone, les conséquences d'un repli du marché seront moins néfastes pour l'emploi en volumétrie, en tous cas, car sur le plan social le pronostic serait plus réservé …
Ainsi si (à la louche) l'on reporte 11% sur les 800 000 emplois de la production automobile allemande, l'on obtient une perte potentielle de 88 000 emplois … Dans l'hexagone, le même ratio aboutirait à une perte de "seulement" 22 000 emplois … Bien sûr ce qui précède est une aimable plaisanterie … (je le précise à dessein souligné trois fois au moins ...)

Pas une raison pour laisser "la filière filer" car socialement je le répète c'est plutôt la cocotte qui mijote (au minimum).

ADEAIRIX , Le mercredi 02 octobre 2019

Ce sujet nous taraude…
;0)
Deubeuliou el Tipi, Le mercredi 02 octobre 2019

Il y en a un qui sera plus taraudé que vous à la vue des pertes abyssales qui se profilent pour lui en Allemagne !
J'ai décidé de propager la bonne parole...le VE sauvera la planète...et la prise électrique sera mon bâton de pèlerin.

Message codée: je vois que l'autre c'est calmé.mais il n'a pas comme nous tous le remède contre le mal qui nous ronge et nous asphyxie
Jo Duchene, Le mercredi 02 octobre 2019

...Duchene alias ... vous devriez le savoir pourtant ... Je décode (...)
Le vocable "l'autre" n'a rien de laudatif et même contient un caractère dénigrant...
Quant au retour au calme , m'a t il semblé l"énervement était plutôt de votre côté avec vos menaces de différentes natures ...
Vous ne savez qu'argumenter qu' en vous appuyant sur le propos des autres en attribuant eventuellement vos bons ou mauvais points (çà sent bon l'école )..Et quand ce n'est pas cela c'est pour nous faire partager vos "tranches de vie" ...donc votre fin de commentaire est encore une agression rentrée ... Et oui ici parmi les commentateurs aucun profil n'est veritablement en mesure de remedier aux différents constats ...Vous l"avez remarquez vous aussi ...Quelle sagacité !
Je le répète (calmement) , lors de vos lectures passives, vous étiez dans le vrai ...
ADEAIRIX, Le mercredi 02 octobre 2019

Je suis admiratif, il va atteindre la sagesse (avec sagacité) et la coolitude!
Est-ce que Bruno s’énerve quand il écrit à “chaud” comme moi? Sur Rouen il y avait un fond de vérité pourtant.
Encore un exemple: j’ai tapé à bras raccourcis (et je suis pas le seul) sur son artiste Tavares, et il ne c’est pas formalisé!
Voilà un mec super cool.
Jo Duchene, Le mercredi 02 octobre 2019

Une dernière précision, et c’est l’autre qui vous le dit:
Il faut fréquenter la plèbe des quartiers, à savoir, qu’à Marseille le langage courant c’est, quand un type dit une énormité: “Ah le con” et il y a pas de duel.
Et l’expression: “Eh l’autre lá!”
Jo Duchene, Le mercredi 02 octobre 2019

...Justement autoactu dans l"ensemble c'est pas les beaux quartiers de Marseille
Peuchere
Pas Caradisiac non plus comme vous le rappelle ces temps ci Lucos.
Et sans denier une certaine "coolitude" à Bruno Haas, il y a tellement de raisons qui peuvent expliquer sa non reaction et notamment ne pas répondre à une "grossière provoc" ..encore la preuve aujourd'hui sauf novation ..
ADEAIRIX, Le mercredi 02 octobre 2019

C'est quoi "sauf novation..." ?
Jo Duchene, Le mercredi 02 octobre 2019

Une période compliquée pour l'automobile et stopper la même année la production de 4 véhicules chez Opel ne va pas aider les usines à tourner
(Zafira, Adam, Karl et Cascada).
Dommage que l'Insigna ne se vende pas plus car cela reste une très bonne voiture. Opel pourra se consoler en pensant que son Insigna se vend trois fois plus que la Talisman de Renault. Sale temps pour les berlines du segment D des généralistes.
Emmanuel S., Le mardi 08 octobre 2019



Autoways révèle les marques les mieux et les moins bien placées dans la grille 2020 du malus NEDC
Mini caravanes cherchent petit coin de paradis



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017