Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 29/08/2019

Opel révèle la nouvelle Corsa à Paris

La nouvelle Corsa vient d’être révélée à Paris, avant d’arriver dans les showrooms en novembre prochain pour ses versions thermiques. Il faudra en revanche attendre le printemps 2020 pour sa version électrique.

 

Opel France a présenté hier à Paris, en avant-première du Salon de Francfort, sa nouvelle Corsa, la sixième génération d’un modèle lancé en 1982 et commercialisé depuis à plus de 13,6 millions d’exemplaires en Europe.
Déjà disponible à la commande, elle arrivera dans les showrooms français en novembre prochain en motorisation essence (avec le 1.2 l. en 75, 100 ou 130 ch du groupe PSA) et Diesel (le 1.5 l. 100 ch) puis au printemps 2020 en version électrique (136 ch).

Plus d'un tiers des ventes d'Opel en France
Les ventes de Corsa en France n'ont représenté que 12,4% de ses ventes totales en 2018 mais ce modèle est néanmoins très important en France puisque qu'il représente un tiers des ventes de la marque. Avec l'arrêt de la commercialisation de la Karl et de l'Adam cette année, deux modèles qui ont pesé près de 10% des ventes d'Opel France en 2018, son poids dans les ventes de la marque sera encore plus élevé.
La Corsa a pris 4,3% du segment B (hors SUV) en France en 2018. C'est moins que sa performance en Europe (7,8%) mais c'est mieux que la part de marché d'Opel en France, 3%. Si son niveau de vente se maintient autour de 25 000 unités en France, estime Mathieu Pinard, responsable produit chez Opel France, il n’est plus question d’en vendre un quart à des loueurs courte durée, comme cela a été le cas par le passé, mais il est nécessaire en revanche d’augmenter sa pénétration au sein des entreprises. Pour ce faire, le Diesel, abandonné sur la version actuelle, va faire son retour dans la gamme et devrait assurer un dixième des ventes des motorisations thermiques (notamment avec la version Business proposée à 20 200 euros). La version électrique devrait pour sa part séduire 9% de la clientèle.

980 kg dans sa version la plus légère
Basée sur la plateforme CMP du groupe PSA, comme la future 208 et l’actuelle C3 Aircross, la Corsa et sa version électrique seront produites à Saragosse en Espagne, au côté de la C3 Aircross.
Allégée d’une centaine de kg, soit près de 10%, la Corsa ne pèsera plus que 980 kg dans sa version la plus légère. Elle gagne 4 cm en longueur, à 4,06 m (se dotant ainsi de 24 l. de coffre supplémentaire) mais est rabaissée de 48 mm (malgré une garde au toit augmentée de 4 mm), ce qui lui confère une ligne plus dynamique.
Associé à des moteurs plus performants, son gain de poids et son aérodynamisme réduisent ses émissions de CO2 à de très bas niveaux : 85 g NEDC en Diesel (soit 104 g WLTP) et 94 g au mieux en essence (avec le 1.2 75 ch).
Le moteur 1.2 turbo de 100 ch, le cœur de gamme, est proposé à la fois avec une boîte mécanique (à partir de 16 800 euros) et une boîte auto à huit vitesses (19 000 euros). De série, la Corsa bénéficie du freinage d’urgence, du maintien dans la voie et du régulateur-limiteur de vitesse, d’une radio avec écran tactile 5’’, de la climatisation manuelle, du frein à main électrique (en boîte auto) et du volant cuir.

Une entrée de gamme à 14 600 euros, comme la Peugeot 208
Uniquement disponible en boîte "méca", le 1.2 l de 75 ch débute avec un prix accrocheur de 14 600 euros, soit le même tarif d’entrée de gamme que la future Peugeot 208, à moteur et équipements équivalents. La version électrique de la Corsa, bien équipée dès son entrée de gamme, débute pour sa part à 29 900 euros (hors bonus) en dessous des 32 100 euros de la e-208.
A partir de 2020, la gamme Opel s’enrichira du nouveau Mokka, le SUV-B qui mise sur son style extérieur quand le Crossland X mise davantage sur son intérieur. Le Mokka sera assemblé à Poissy, en remplacement de la 208, dont la nouvelle génération va migrer à Trnava, en Slovaquie.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

... La démonstration par l'exemple !
Voilà encore un nouveau véhicule dont le poids régresse significativement au regard de celui de l'édition précédente ...et les côtes d' habitabilité semblent progresser, par ailleurs ...

Sinon cette présentation en avant-première à la presse à Paris juste avant le salon de Francfort illustre "quelque part" la formule de feu Edgard FAURE, à savoir : "l'indépendance dans l'interdépendance " ... Qui c'est le patron, non mais !

Sinon bonne route à cette Corsa revue par Psa
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 29 août 2019

Z'auraient dû l'appeler CORPSA...
;0)
Lucos, Le jeudi 29 août 2019

Petite précision : en France, le tarif d'entrée de gamme de la nouvelle 208 est de 15.500 € et non de 14.600 €. Cordialement.
ER, Le jeudi 29 août 2019

Les ventes de Corsa en France n'ont représenté que 12,4% de ses ventes totales en 2018 mais ce modèle est néanmoins très important en France puisque qu'il représente un tiers des ventes de la marque
-> je ne comprends pas: 12.4% ou 33.33%?
Thierry, Le jeudi 29 août 2019

Alors cannibalisme ou pas entre le vraie et la fausse 208 ? Poser la question, c'est déjà un peu y répondre : il suffit de regarder le levier de vitesse automatique présenté pour se faire une opinion. Deux propositions alternatives : l'une 1100€ plus chère que l'autre. Et le client tranchera, mais il n'y aura sans doute pas deux gagnants à ce jeu-là...
Sniper, Le jeudi 29 août 2019

ça ne va pas tardé, Lucos, ça ne va pas tardé
Frédéric LANGLOIS, Le jeudi 29 août 2019

... Cela ne semble pas anormal que la Corsa soit positionnée en prix en dessous de la 208 à prestations équivalentes ... Sniper semble faire référence à une sorte de cannibalisation entre les deux modèles. ...C'est oublier un peu vite que les deux modèles ne seront pas mis en avant partout de la même manière...Nonobstant les qualités spécifiques de la 208, sur son marché domestique la Peugeot part avec un avantage indéniable...Et la réciproque est sans doute vraisemblable pour l'Opel .... Après nous verrons bien les scores de ventes (sauf accident) dans quelques mois et où se situe la concurrence sur le segment ... Il y a des batailles à mener , et les gens du groupe ont "intérêt" à être motivés pour fourguer leur "came" ...Le patron y veillera ...
ADEAIRIX , Le jeudi 29 août 2019

Ma phrase n'est en effet pas claire. Le marché français représente 12,4% des ventes de Corsa. Et la Corsa représente un tiers des ventes d'Opel en France. Voilà qui est mieux, j'espère. Merci pour votre remarque.
xavier champagne, Le jeudi 29 août 2019



Le Paris de la ville intelligente risque d’être difficile à gagner
Arnaud Couturon nommé responsable presse de Lexus France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017