Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 07/06/2018

Peugeot a fermé son show-room des Champs-Elysées

Peugeot a quitté les Champs-Elysées quelques mois après Citroën et Mercedes. Internet et les outils numériques ont eu raison de ce type de mise en scène couteuse. 

Après une vague d’ouverture à la fin des années 90 et au début des années 2000, les constructeurs désertent les uns après les autres les Champs-Elysées. Il y a eu d’abord Toyota (octobre 2017) puis Citroën (décembre 2017), suivi de Mercedes (début 2018) et désormais Peugeot (mai 2018).

Sur cette zone, deux groupes automobile font encore de la résistance (pour combien de temps ?) : Renault avec l’Atelier au 53 avenue des Champs-Elysées, et FCA avec le Motor Village (un peu décalé, sur le Rond-Point des Champs). Est-ce un hasard si ces deux vitrines ont en commun de sous-traiter une partie de leur surface à un restaurant ?
Pour Renault, dont la présence est très ancienne, les Champs-Elysées restent sans équivalent pour donner une visibilité à la marque qui accueille en moyenne 6 000 visiteurs par jours dont 50% sont des touristes internationaux. Le lieu oragnise de multiples animations dont certaines destinées aux enfants ce qui permet de faire de ce lieu une destination familiale.
Moins visible car situé un peu en retrait des Champs-Elysées, le Motor Village de FCA enregistre une fréquentation annuelle de l'ordre de 200 000 personnes, reçoit moins de touristes et réalise des ventes, nous a dit une porte parole. Si les retombées sont difficiles à évaluer, FCA n'envisage pas de fermeture et utilise cet espace pour la notoriété de ses marques notemment Jeep.

Le Peugeot Avenue grâce à des animations trimestrielles touchait "jusqu’à 1,5 million de visiteurs par an", selon les informations que nous a communiqué Peugeot. La dernière, une présentation en avant-première de la nouvelle Peugeot 508 qui sera commercialisée en septembre, a été vue par 350 000 visiteurs.
Ce sont donc désormais les points de contact digitaux que Peugeot va privilégier pour s’adapter au comportement des clients puisque, explique la marque, "le temps passé sur les nouveaux canaux digitaux permet aux prospects d’affiner leur choix et de réduire le nombre de visites physiques en points de vente avant de finaliser un éventuel achat".
Dans la séquence actuelle du groupe PSA qui a quitté son siège social de l'Avenue de la Grande-Armée pour Rueil-Malmaison (92) et Poissy (78), on comprend que les coûts d'exploitation soient considérés comme prohibitifs en comparaison avec Internet qui donne la possibilité de toucher à moindre coûts des centaines de milliers de personnes. D'autant plus que de grandes entreprises, plus fortunées que les constructeurs automobile, guettent des places sur cette avenue qui reste attractive. Ainsi, par exemple, Apple devrait s'y installer en début d'année prochaine.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

… Une certitude donc, le nouvelle 508 SW (Break dans l'ancien monde) qui vient juste d'être présentée n'y sera jamais exposée …

Après la disparition de la vitrine de la grande Armée et sa boutique dédiée, c'est un rude coup porté à ces "marqueurs" historiques…

Au passage, l'on devine que le coût d'exploitation de "Peugeot Avenue" était assez "velu" (au fait c'était combien ?) , particulièrement concernant la partie immobilière (propriétaire ou locataire peu importe) mais "jusqu’à 1,5 million de visiteurs par an" c'était une belle performance pour ce site quand même ...

Pour le reste …
"On" est un peu dans le rite sacrificiel à l'aune du R.O.I. …
Comme si toutes ces vitrines disposées sur les Champs avaient depuis toujours eu une fonction économique directe …!
C'était avant tout une question d'image de marque, voire de prestige, il fallait en être … Après la fermeture du site de Citroën qui lui avait une très forte connotation historique, c'est un peu une page de l'histoire de l'automobile française qui se tourne …

Le rapport coût efficacité est jugé défavorable au bas d'un tableur ...
Antérieurement les constructeurs trouvaient de l'intérêt à ces "danseuses" car elles avaient des retombées indirectes positives sur toute la gamme …
Les RCZ et CC ont été supprimé(e)s pour cause d'inefficacité économique directe et parce que dans un moment difficile Peugeot devait se recentrer sur l'essentiel (Cela dit VW et Renault firent pareil) … Comme Il n'y avait pas d'instrument de mesure permettant d'en mesurer les retombées, cà relevait plutôt du "dans les milieux autorisés on s'autorise à penser" ou de la méthode Coué ...
Là, c'est une ligne budgétaire qui disparaît pour le patron des services généraux et ou de la communication, c'est selon et non pas salon pour le coup … Et un coût est un coût (…).

Il est curieux quand même le paradoxe …
Les constructeurs de "l'ancien monde" quittent l'avenue des Champs Elysées pendant que l'un des tenants des GAFA y prend place …
Tout ne serait donc pas digital ?
Bon, il est vrai qu'Apple va fourguer des I phone dans ce nouvel "Apple Store" alors qu'il y a belle lurette que plus aucun bon de commande ne se signait dans un tel lieu pour Peugeot ou Citroën

Il est vrai aussi que chez les constructeurs et notamment chez PSA, les "vitrines internet" ont bien besoin d'investissements pour améliorer l'expérience du "visiteur" ...
ADEAIRIX, Le jeudi 07 juin 2018

Si vous comparez les coûts par le nb de visiteurs, le Mondial de Paris est largement moins cher...
;0))
Lucos, Le jeudi 07 juin 2018

… Autrement dit
Pas étonnant que la "Peugeot Avenue" soit passée à la trappe !
;0))
ADEAIRIX, Le jeudi 07 juin 2018

L’être et le paraître (digital ou pas) va coûter plus cher que prévu. Les cadors du calcul des prix (de revient et d’autres) chez les constructeurs pensent que le virtuel va hypnotiser l’acheteur... mais comme il est facile de butiner puisque il n’y aura plus d’abe bientôt! Zéro garantie et presque zéro business... et on décrouvrira à nouveau les variables d’ajustement.
Jo Duchene, Le jeudi 07 juin 2018



En mai, le Diesel se stabilise un peu au-dessus des 40% du mix
PSA annonce la suspension de ses activités en Iran



Copyright © 2274 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017