Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 03/01/2018

Peugeot et Toyota, grands gagnants du marché automobile français en 2017

Sur un marché automobile français en hausse de 4,7% en 2017 et de 2,5% sur le seul canal des particuliers, les marques Peugeot et Toyota se sont distinguées, avec des ventes saines et en fortes progressions.

Malgré une baisse de 0,5% en décembre, le marché automobile français a progressé de 4,7% en 2017, à près de 2,111 millions de VP immatriculés, un niveau supérieur à la moyenne du marché sur 20 ans (2,04 millions).
La légère baisse enregistrée en décembre 2017 s’explique par une différence de deux jours par rapport à décembre 2016, un mois qui avait été en outre assez dynamique, en hausse de 5,8% en raison d’anticipations d’achat de la part des particuliers. Ainsi, s’ils réalisaient 51% des achats en décembre 2016, les particuliers ne pèsent plus que 49% en décembre 2016.
Sur l’ensemble de l’année 2017, la part des particuliers est encore moins élevée, à 47,8% (*) du marché, soit 1,01 million d’unités, un volume tout de même en légère hausse (+2,5%). Cette progression s’explique en grande partie par la montée en puissance de la LOA "qui donne accès au marché du neuf à une clientèle plus jeune", constate Eric Champarnaud du cabinet d’études C-Ways. La LOA a pesé pour près de 32% des ventes à particuliers en 2017, contre 27% en 2016 et 20% en 2015, selon les données Dataneo (**). Face à cette flambée de la LOA, les achats réalisés par les particuliers au comptant ou à crédit ont baissé de 4,2% en 2017 et devraient continuer de baisser en 2018 (lire sur ce sujet l'article "2018 devrait être une nouvelle année de croissance pour l’automobile en France").

Les ventes flottes et tactiques ont dynamisé le marché
Ce sont les ventes flottes qui ont été les plus dynamiques en 2017 : +10% pour les sociétés, à près de 9,8% des immatriculations totales ; +6,9% pour les loueurs longue durée, à 13% du marché ; et +5% pour les loueurs courte durée, à 11% du marché. Les immatriculations réalisées par les constructeurs et leurs distributeurs (sous forme de véhicules de démonstration ou VD), ont également porté le marché, en hausse de 7% pour peser 16,5% du marché total et alimenter le marché du 0 km et du VO récent. Renault, qui a lancé plus de nouveautés en 2016 qu’en 2017, a du coup réduit ses volumes de VD cette année (-5%), à 11,5% de son mix (contre 14,9% en moyenne) ; Peugeot a été stable (+0,6%), à 10,8% de son mix, alors que Citroën a fait le plein (+25%). Ses VD ont ainsi représenté 16,1% de son mix mais d’autres ont fait bien "pire" : Mercedes est à 23%, Nissan est à 22%, Fiat à 21,8%, BMW à 21,6% et Opel à 21,2%.

Succès de Peugeot auprès des entreprises et des particuliers
Renault (+2,1%, à 416 584  VP) a moins progressé que le marché en 2017, notamment au niveau de ses ventes à particuliers (+0,8%) qui se stabilisent autour des 40,5% de son mix (lire l’entretien de Philippe Buros). Le leader français a fait ce qu’il a pu pour résister au succès de Peugeot (+9,2%, à 366 879 VP) auprès des entreprises mais aussi auprès des particuliers (+7%, à 44,2% de son mix), canal sur lequel Peugeot réalise un volume seulement 4% inférieur à celui de Renault. Troisième marque française, Citroën (+3,3%, à 201 375 VP) a faiblement progressé auprès des particuliers (+1%, à 46,7% de son mix) malgré sa C3 en année pleine. Avec 94 000 unités vendues à particuliers (dont seulement 18% en LOA), Citroën est désormais nettement devancée par Dacia et ses 99 000 unités (+7%) qui pèsent pour 84% de son mix de vente, un record !

Toyota devance Ford 
Quatrième marque du marché, avec 139 364 unités (-2,6%), Volkswagen est, elle aussi, bien loin de Dacia sur le canal des particuliers, avec 67 286 unités (-8,6%). La marque allemande n'a toutefois pas abusé des VD pour tenter de dissimuler son recul, restant sous la moyenne du marché, à 13,9% de son mix.
Toyota est, avec Peugeot, la deuxième marque gagnante de cette année 2017. Ses ventes ont progressé de 14,1%, à 88 668 VP, lui permettant de devancer Ford (84 393 VP, +6,6%). La marque japonaise réalise une progression particulièrement saine, avec un gain de 13,6% auprès des particuliers, à 58 112 unités, dont 35,1% en LOA. Ford, en revanche, a vu ses ventes à particuliers chuter de 9,2%, à 38 507 unités, malgré une progression de sa LOA de 14% (pour peser 40,7% de ses ventes à particuliers).
Opel (72 568 VP, +6,3%) et Nissan (71 497 VP, +3,5%) sont au coude à coude. Opel a notamment progressé de 6,2% auprès des particuliers (avec 32 696 unités) sans beaucoup recourir à la LOA (15,5% des ventes), tandis que Nissan a stagné sur ce canal (+1,1%, à 26 711 VP). Les deux marques restent surreprésentées sur le segment des VD et des loueurs courte durée, avec chacune plus de 40% de leurs immatriculations réalisées sur ces canaux "tactiques", contre 26% en moyenne.
Le groupe FCA, avec les marques Fiat (+9%, à 68 196 VP), Jeep (+9,1%, à 10 892 VP) et Alfa Romeo (+25,6%, à 9 209 VP), a réalisé une bonne année, en apparence seulement car le recours aux VD et aux loueurs courte durée pèse pour 45% des ventes de Fiat et Jeep alors que leurs ventes à particuliers stagnent (+2%, à 25 941 unités chez Fiat) ou baissent (-8,5%, à 4 621 VP chez Jeep). Seule Alfa Romeo réalise une progression saine (avec 3 916 ventes à particuliers, en hausse de 19,5%).

Mercedes devient le leader du premium en France
Sur le marché premium, le leader mondial, Mercedes, a mis un terme à la suprématie de la marque Audi en France, en réalisant 68 014 immatriculations, en hausse de 9,6%. Ses ventes à particuliers gagnent 5,9% à 25 873 unités, mais c’est surtout son volume de VD qui progresse (+36,9%, à 23,1% de son mix). Avec 65 706 immatriculations VP (+1,6%), Audi perd son leadership et du terrain sur le marché des flottes mais reste le leader des marques premium sur le canal des particuliers (avec 30 517 unités, +1,8%). BMW chute aussi sur son cœur de marché et a dû recourir aux VD (+36,7%, à 21,6% de son mix) pour résister (+1,3%, à 61 318 VP immatriculés).

Kia rattrape Fiat sur le marché des particuliers
Totalisant à elles deux un volume proche de celui de Fiat, les marques coréennes Kia et Hyundai se distinguent par leur forte proportion de vente à particuliers, respectivement 67,2% et 64,7% de leur mix de vente. Kia a été l’une des marques gagnantes de 2017, réalisant un bond de 10,5%, à 37 235 immatriculations, dont 25010 à particuliers (+8,9%), soit presque autant que Fiat. Hyundai a progressé (+5,4%, à 29 574 VP) mais reculé sur le canal des particuliers (-0,8%, à 19 137 unités).
Parmi les marques autour des 1% de part de marché, trois se sont distinguées : Suzuki (+22%), Skoda (+13,5%) et Seat (+14,2%), le succès de ces deux dernières expliquant peut-être une partie du recul de Volkswagen.
Xavier Champagne et Farida Sacha
(*) Cette analyse est réalisée sur le traitement par Dataneo des données du SIV. Si l'on ajoute les immatriculations des particuliers en LLD (0,4%) et en TT (1,5%), deux canaux stables, les immatriculations des particuliers pèsent 49,7% du total.
(**)  La LLD pèse pour environ 1% des achats des particuliers.

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en France décembre 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VUL neufs par marque en France décembre 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP & VUL neufs par marque en France décembre 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en France décembre 2017 - Source : Ccfa

Lire le détail des immatriculations VUL neufs par marque en France décembre 2017 - Source : Ccfa

Lire le détail des immatriculations VP & VUL neufs par marque en France décembre 2017 - Source : Ccfa

Partagez cet article :

Réactions

Entre 200 et 300000 habitants de plus tous les ans en France soit 1 Milion tous les quatre ans (j'ai bon prof?)ça en fait des caisses à vendre,en tout cas qui n'avance pas recule,và yavoir du zero kilo chez Fiat et Jeep roulez bolides.
alain boise, Le mercredi 03 janvier 2018

... C'est la période des vœux ... Je me risque à un "prono" pour 2018
Pour des raisons "assez" différentes, les gagnants qui figurent dans le titre devraient se retrouver dans le bilan à la fin de 2018 ...
Sauf accident majeur (?)

Chez RENAULT La Clio V n'arrive me semble-t-il qu'au 2eme semestre ... et ne devrait pas impacter considérablement l'année qui commence à peine ... Donc les difficultés de 2017 pourraient se poursuivre (?)... En revanche pas besoin d'être devin pour envisager une belle diffusion du DUSTER ...

Enfin si le réseau et la production suivent ... Citroën pourrait afficher une belle progression fin 2018 avec les contributions du C3 et du C5 Aircross ... Si la campagne de lancement de la nouvelle berline C4 Cactus (...) fonctionne et que la C3 s'installe un peu sur le marché des "grosses" citadines ... Cà pourrait être pas mal ....

Rappelons quand même que si le marché domestique est important pour nos constructeurs nationaux, une hirondelle ne fait pas le printemps ...
A cet égard il sera intéressant de voir quels ont été les grands gagnants du marché Européen (pour le world wide c'est encore une autre paire de manche !) ...
Sur l'Europe nous savons déjà que la Golf caracole encore et que Toyota progresse aussi avec ses zhybrides... A suivre

ADEAIRIX, Le mercredi 03 janvier 2018

En tout cas je ne sait plus si je suis du côté du verre à moitié plein ou à moitié
vide !
Adeairix pourrait être tout le temps du côté du bon sens quand il écrit le dernier paragraphe ci-dessus.
Oui en effet personne ne nous dit rien du marché allemand et les coups de bâton qui se préparent du fait que l'automobiliste allemand (riche et moyennement riche) a déjà commencé à se débarrasser de ses diesels douteux et va passer à "autre chose" !
Contrairement a nous les allemand ont on énorme marché de l'occase en Europe de lest et ils parlent tous plus au moins allemand.là bas.
C'est une donne culturelle de pénétration de marché qu'on oublie ici trop souvent.
Même a vil prix, qui veut là bas des diesels français ???
Qui veut des diesels français dans l'Europe du Sud, alors que de "bons" diesels allemands et pas vieux permettent de frimer sur les cotes espagnoles et portugaises? Pas d'amandes, pas de malus, pas de pollution existante "officiel" et que je te ferme les yeux les belles administrations de la Péninsule Ibérique qui sont en mode survie!!
Soleil et plages à deux heures de Paris..et le plat de sardines grillés fraiches à 5 euros, plus le demi à un 1.50 d'euros !!!
C'est le paradis idéal pour les hybrides qui ne cassent pas et font du 4/l d'essence en ville...mais ils ne le savent pas les portugais...car dans les embouteillages le diesel est roi encore là bas...sans contrôle technique contraignant! Snif, snif...serrez-vous la ceinture et sachez que le printemps avec des fleurs là bas c'est déjà fin février !
Je ne vous remonte pas le moral a tous là maintenant ???
Jo Duchene, Le mercredi 03 janvier 2018

"Chez RENAULT La Clio V n'arrive me semble-t-il qu'au 2eme semestre ... et ne devrait pas impacter considérablement l'année qui commence à peine ... Donc les difficultés de 2017 pourraient se poursuivre"

Euh euh, Renault est numéro 1 mondial au niveau des ventes pour 2017, si je ne me trompes pas (en tout cas, il l'était pour le premier semestre 2017), donc pour se qu'il s'agit des difficultés, je pense qu'il y a pire ptdr
Frédéric LANGLOIS, Le samedi 13 janvier 2018



articles connexes

Marchés12/03/2018|France : Les ventes de SUV, en hausse de 22% en 2017, devraient encore croître en 2018 Marchés28/02/2018|Marché européen de la moto 2017 : sous l’effet de l’Euro 3 Marchés21/02/2018|Les ventes de voitures en baisse de 7% à Paris l'année dernière Moto09/02/2018|Marché moto 2017 par famille : le scooter toujours en tête Marchés26/01/2018|Le marché du VUL en hausse de 4% en Europe en 2017 Marchés18/01/2018|Europe : le marché franchit pour la 2e année consécutive la barre des 15 millions d’unités Marchés17/01/2018|93 millions de véhicules vendus dans le monde en 2017 Marchés15/01/2018|En baisse depuis 4 ans, le marché automobile russe termine en hausse de 12% en 2017 Marchés12/01/2018|Le marché du VUL a progressé de 7% en 2017 Marchés10/01/2018|Marché moto : une fin d’année biaisée Marchés10/01/2018|La Norvège, modèle réduit du défi CO2 pour les constructeurs automobiles Marchés08/01/2018|2017, année noire pour le marché automobile au Royaume-Uni Marchés08/01/2018|La hausse de 8% du marché italien supérieure à la prévision du début d’année Marchés08/01/2018|Allemagne : les SUV ont soutenu la croissance du marché Marchés05/01/2018|Le Diesel ne reste majoritaire que chez les marques premium Analyse05/01/2018|Léger tassement mais belle performance du marché américain en 2017 Marchés05/01/2018|Les particuliers ont financé en 2017 près d’un tiers de leurs achats VN avec des formules de location, selon Dataneo Marchés04/01/2018|Le marché automobile en Espagne termine l’année 2017 en hausse de 8% Marchés04/01/2018|Les VO de moins d'un an ont pesé un quart du marché VN en 2017 Marchés04/01/2018|Les modèles français trustent les 12 premières places du marché en 2017
Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Philippe Buros, DCF Renault : "Nous avons pris clairement la décision de lever le pied sur les ventes tactiques"



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017