Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 02/04/2019

Philippe Buros, Renault : "Nous faisons la même pénétration dans un marché français qui reste à haut niveau"

Avec des performances diverses en fonction des modèles et des types de clients, le groupe Renault a maintenu sa part de marché à 26,4 % sur le premier semestre. La Clio est en croissance sur la période malgré son remplacement en juin.

Dans le groupe Renault, au premier trimestre, les performances sur le marché français sont diverses : pour la marque Renault les VP sont en baisse (-4,3%, 102 063 immatriculations VP, et 18,45% de part de marché) et les VUL en nette hausse (+6,3%, 39 087 immatriculations, 32,13% de part de marché) ; pour la marque Dacia, les VP affichent une hausse conséquente (+5,11%, 35 620 immatriculations, 6,44% de part de marché) et le VUL, même s'il reste marginal, est en forte croissance (+28,2%, 441 immatriculations, 0,36% de part de marché).

Au final, en VP et VUL, sur le premier trimestre, le groupe Renault affiche un volume quasi stable (178 058 immatriculations, +0,2%) et une part de marché identique (26,38%) puisque le marché est lui aussi quasiment stable (-0,2%).
Mission accomplie pour Philippe Buros qui quitte ce 1er avril la direction du commerce France pour la direction des opérations Europe (avec la responsabilité directe de tous les grands pays) et nous avait annoncé pour objectif 2019 une performance "autour de celle de 2018", lors d’un entretien en janvier. "Nous faisons à fin mars la même pénétration dans un marché qui reste à haut niveau. Nous sommes assez content de ce résultat", nous a-t-il dit.
"Le marché français en VP+VUL, se tient très bien puisqu’il est stable avec 1 jour ouvré de moins à fin mars. Il est en ligne avec ce que l’on avait prédit. En VP, cela fait 5 ans que le marché est en hausse et le marché entreprise reste très fort", souligne Philippe Buros.

Sur l’ensemble du premier trimestre, le détail des immatriculations de la marque Renault montre une meilleure performance sur la cible entreprise où les volumes VP progressent de 2,8% (avec 33 478 unités) tandis que les volumes sont en baisse sur le particulier (-12,4% avec 40 371 unités).
Renault qui avait été devancé les deux mois précédents par Peugeot sur le segment des particuliers y reprend le leadership en mars (16 468 immats contre 15 598) et au cumul (40 371 contre 39 575), souligne le dirigeant.
Alors que "la nouvelle Clio sera lancée aux OPO de juin", Philippe Buros note "un certain attentisme depuis sa présentation à Genève". Pour autant, la précédente enregistre encore une croissance de ses volumes sur le premier trimestre (+12,3% avec 6,59% de part de marché) résultat "du professionnalisme de la marque et du réseau sur la gestion de fin de vie des modèles", souligne Philippe Buros.
En revanche, la Twingo, elle aussi en renouvellement avec une phase 2 qui sortira dans 1 mois, affiche un recul de ses volumes (-17,48%).
Pour les Mégane (-8,3% à fin mars, 1,9% de PDM) et Scénic (-26,7%, 1,46% de PDM), la baisse des volumes "tient beaucoup au recul du segment C", nous a-t-il dit, tandis que le Kadjar (1,2% de PDM) est "au niveau attendu".
La Zoé qui affiche encore une hause de ses volumes sur le premier trimestre (+4,8% avec 4 227 immats et 0,76% de PDM) a subi un net ralentissement en mars (-31,6%, 0,68% de PDM). Une inflexion que ne s’explique pas le directeur du commerce France : "Nous étions sur un trend de 2 000 commandes par mois et le marché est beaucoup plus calme depuis quelques mois. Le véhicule électrique, c’est un combat de longue haleine. Nous allons modifier notre offre en avril et nous devrions être aidé par la croissance du marché avec l’arrivée des autres constructeurs."

S’ajoute la performance de Dacia qui fait "encore son meilleur premier trimestre depuis que Dacia est en France", note Philippe Buros. La marque s’appuie sur deux modèles avec Sandero en hausse de 6% (3,1% de PDM) et Duster en hausse de 2,4% (2,5% de PDM). "Sandero, en rapport qualité prix et avec les aides gouvernementales, c’est le produit idéal", souligne Philippe Buros.
A noter que cette performance de Dacia compte une forte croissance des véhicules de démonstration dont les volumes ont doublé (6 292 immatriculations sur le trimestre, ce qui représente 17,6% du volumes de la marque, soit un peu plus que la moyenne du marché à 15,87%).
En VUL, Kangoo, Master, Trafic et Clio sont aux 4 premières places. "Près d’un véhicule utilitaire sur trois vendu en France est un véhicule Renault", souligne le constructeur.

Désormais, directeur du commerce Europe, Philippe Buros aura la responsabilité de réussir le lancement de la nouvelle Clio, cœur de gamme du constructeur au moment ou Peugeot renouvelle également sa principale concurrente la 208. "Nous ne sommes pas inquiet", nous a dit Philippe Buros confiant dans le choix de la marque de ne pas prendre de risque en gardant une continuité entre les deux modèles tout en améliorant les prestations intérieures. La Clio bénéficiera également en 2020 d’une version hybride que n’aura pas la 208 qui aura une version électrique. 

Yvan Segal qui lui succède à la direction commerciale France arrive de la plaque Ibérique et peut revendiquer une bonne performance sur le marché espagnol où la marque Renault a pris la tête du marché VP en mars avec des ventes à +9,4% (3eme sur l'ensemble du premier trimestre, avec des volumes stables sur un marché à -6,9%), tandis que Dacia y progresse de 12% sur le mois et 14% au cumul.

Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Recul des ventes du segment C...et pas un mot des performances des TALISMAN et Espace ? C'est vrai que ces modèles sont devenus marginaux sur notre marché.
Cela signifie aussi que l'énorme majorité des véhicules qui roulent sur nos routes sont du segment B et inférieur. Même à 80 km/h, ces véhicules n'offrent pas la protection adaptée. Hors agglomération, je ne suis pas surpris de l'augmentation forte de la mortalité routière.
Les pouvoirs publics pointent les radars endommagés et inopérants ainsi que les cycliste. On nous ment.

.
Dataceodeux, Le mardi 02 avril 2019

Il faut reconnaitre que la vitesse moyenne en rase campagne est revenue depuis le début de l'année à des niveaux largement supérieurs à ce qu'elle était avant les 80 km/h que pratiquement plus personne respecte aujourd'hui à part les gilets jaunes sur le TDB et les papys à casquette…
;0)
Lucos, Le mardi 02 avril 2019

Datacodeux, de quoi parler vous? 253 morts en février 2019, 37 de plus qu'en 2018. Les douze derniers mois a vu le nombre de morts diminuer globalement par rapport au 12 mois precedents, et vous incriminer l'augmentation des petites voitures juste sur ce mois? le parc automobile français ne change pas si vite...

G, Le mardi 02 avril 2019

Il improvise ici tous les jours..
;0)
Lucos, Le mardi 02 avril 2019



Un tiers des ventes de Kia sera électrifié en 2020
Les ventes de VO âgés de 2 à 5 ans encore en hausse en mars



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017