Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Réseaux - 26/04/2017

Plateforme PR : PSA Retail en ordre de marche à Rennes

PSA Retail poursuit le déploiement de ses plateformes PR en France en ouvrant une 10e plaque à Rennes. Il ne lui reste plus que la Normandie et l'Alsace à couvrir, d'ici cet automne. La filiale de PSA ambitionne de réaliser 10% de ses ventes PR avec des pièces d'équipementiers en 2019, pièces dont il proposera bientôt 20 000 références.

PSA Retail, filiale de distribution du groupe PSA, a inauguré une nouvelle plateforme de pièces de rechange (PR) à Rennes, en profitant de locaux disponibles sur le site de production de Rennes La Janay. Installée dans un ancien entrepôt de 7000 m2 depuis le 23 janvier, cette plateforme stocke et livre les PR à tous les agents et MRA qui étaient auparavant approvisionnés par la plateforme de Nantes. "Nous pouvons ainsi proposer trois livraisons par jour au lieu de deux sur cette zone et nous élargissons notre périmètre dans un isochrone de 60 minutes autour de chacun des deux sites", explique Pascal Busson, directeur des plaques PR de Nantes et Rennes. "En nous rapprochant de nos clients, nous économisons 150 000 euros de coûts logistiques par an mais cette économie ne couvre pas les 9 salariés supplémentaires et la location du site. Pour amortir cette plateforme, il faut donc augmenter le nombre de nos clients et le panier moyen, et cela grâce aux pièces d’équipementiers", explique-t-il.

Passer de 5 000 références de pièces équipementiers à 20 000
L’ambition du groupe PSA est en effet d’élargir son périmètre d’activité PR en vendant aux MRA, qui lui achetaient des pièces d’origine et Eurorepar, toutes les autres pièces dont ils ont besoin, en leur offrant ainsi la simplicité et la rapidité du "one-stop-shop". "Nous n’attaquons pas ce marché en cassant les prix, nous sommes dans les prix du marché, mais plus le volume global d’achat du MRA sera élevé plus sa remise le sera, il a donc intérêt à tout acheter chez nous, explique Jean-Baptiste Choupot, directeur pièces et services de PSA Retail. Nous misons aussi sur le service et une forte disponibilité des pièces".
Actuellement, le site de Rennes propose 18 000 références de pièces d’origine Peugeot, Citroën et DS, 3 000 références Eurorepar (sur les 9 000 stockées sur le hub central de Vesoul) et 5 000 pièces d’équipementiers "avec la volonté de faire rapidement passer notre offre équipementiers à 20 000 références. Nous avons intégré les catalogues de pièces de Valeo et Bosch et nous élargissons au fur et à mesure, avec des pièces SKF et Federal Mogul", indique Jean-Baptiste Choupot. Notre objectif en France est de réaliser 10% de nos ventes avec les pièces équipementiers en 2019, contre 2% cette année". En incluant Eurorepar, l’objectif est de réaliser 25% des ventes d’ici 2020, contre 75% pour les pièces d'origine.

Un objectif de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en Europe en 2020
Sur le territoire désormais couvert par la plateforme de Rennes, PSA Retail réalisait un chiffre d’affaires PR (prix tarif) de 30 millions d’euros auprès de ses 450 clients réguliers (dont 45 agents) lorsqu’il les livrait de sa plateforme de Nantes (qui réalise sur sa propre zone 46,6 millions d’euros auprès de 700 clients). Avec la nouvelle plateforme rennaise, il mise sur une progression de 13% de ce chiffre d’affaires dès cette année.
Pour ce faire, il pourra s’appuyer sur le centre d’appel de Nantes (10 personnes) et sur 5 vendeurs itinérants. Il devra en revanche affronter la concurrence des acteurs de la rechange indépendante et celle des plateformes PR du réseau privé de PSA :  celle de Torcé (35) du groupe Gémy, situé à 20 km à l’Est de Rennes, et celle de Rostrenen (22), créée par une association de concessionnaires.
PSA Retail déploie à marche forcée ses plateformes PR en Europe, sur un rythme de 3 à 4 ouvertures par mois depuis janvier, avec un objectif de 35 plaques dans 9 pays ouvertes avant la fin de l’année. Avec ce dispositif, il vise un chiffre d’affaires PR (prix tarif) de 2 milliards d’euros en 2020, soit 35% des ventes PR du groupe PSA, contre 1,2 milliard d’euros en 2016.
En France, PSA Retail compte 12 plateformes PR - sur les 38 à 45 qui seront déployées en France - dont Marseille, Nice et Toulouse ouvertes en 2016, Rennes en janvier 2017, qui s’ajoutent aux plateformes plus anciennes de Nantes, Lille, Gonesse, Morangis, Bordeaux et Lyon. il lui reste à déployer ses plateformes normande (à Yerville) et alsacienne (en co-entreprise avec les groupes Nedey, Car Avenue et Viallet, ex-Kroely) qui ont pris du retard et n’ouvriront qu’à l’automne, alors que les nouveaux contrats de distribution PR entreront en vigueur en juin.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017