Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 26/10/2018

PSA a lancé son autopartage à Washington

Le lancement de Free2Move Carsharing à Washington DC avait été annoncé au dernier salon de l'auto de Paris pour la fin du mois, il a finalement eu lieu ce 25 octobre 2018. Six cents Chevrolet sont accessibles en free-floating depuis l’application mobile Free2Move. Larry Dominique, PDG de PSA North America Inc. et Michel Stumpe, président de l’entité autopartage pour l’Amérique du Nord ont présenté ce dernier jalon des ambitions américaines de Groupe PSA.

Les habitants et visiteurs de la capitale fédérale des Etats-Unis d’Amérique ont désormais accès à 200 Equinox et 400 Cruze, toutes floqués du Papillon de la marque de General Motors. La localisation des véhicules et la réservation sont entièrement gérées depuis l’application, tout comme l’ouverture des portes. Les frais de stationnement, de carburant et d’assurance sont inclus à l’offre qui couvre une distance allant jusqu’à 800 kilomètres environ (500 miles). La souscription à Free2Move Carsharing est de 10 dollars US.

C’est une toute petite équipe qui va conduire le développement de cette offre d’autopartage à Washington, "5 personnes" selon le décompte de Michel Stump. L’opérationnel est externalisé auprès de sociétés partenaires, notamment Kangaroo Car Care pour l’entretien, la maintenance et les pleins de carburant des voitures. Le support client et l’assurance sont également opérés par des sociétés tierces. Pour Larry Dominique, cette agilité permet à PSA d’avancer "step by step"  en Amérique du Nord et d’éviter les erreurs commises plus tôt par les concurrents japonais et coréens, arrivés massivement avec des produits inadaptés à ce marché.

De la concurrence, Free2Move en rencontrera à Washington : Maven (General Motors), Car2Go (Daimler) et ZipCar (Avis Budget Group) sont déjà présents. D’ailleurs, Car2Go est proposé sur Free2Move, au même titre que les vélos de Capital Bikeshare et de Jump, les trottinettes Bird et Lime, ainsi que le service VTC Uber. "Des offres complémentaires", précise Michel Stump, censées positionner Free2move en "navigateur de mobilité urbaine".

Alors que start-up, industriels et pouvoirs publics cherchent à donner corps au concept de Mobility as a Service (MaaS), Washington constitue, selon Larry Dominique, un terrain d’essai idéal pour construire un retour d’expérience suffisant à conquérir d’ici 2 ans d’autres villes d’Amérique du Nord, "où les opportunités sont nombreuses".
Ali Hammami

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017