Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 09/06/2017

PSA et Changan remettent 500 millions d’euros pour relancer leur coentreprise DS en Chine

Cette semaine, les présidents de PSA et Changan ont signé les conditions d’un nouveau plan de développement de leur coentreprise Capsa avec un investissement de 250 millions d’euros chacun. Les équipes PSA qui travaillent sur Capsa ont toutes quittées Shanghai pour s’installer à Shenzhen.

Avec seulement 15 000 voitures produites en 2016 (DS4, DS5, DS5 LS et DS6) après un modeste 22 360 unités en 2015, Capsa, coentreprise créée en 2011 (et qui a commencé à produire fin 2013) pour le développement de la marque DS en Chine est un foyer de pertes conséquent. Et le sera encore en 2017, les ventes du premier trimestre s’étant encore effondrées à 1 920 DS (-61%).
En 2016, sa contribution a été fortement négative dans les comptes de PSA avec une perte de 292 millions d’euros après déjà une perte de 50 millions d’euros en 2015. "Cette baisse intègre la constatation en 2016 d’une dépréciation des titres mis en équivalence de cette société de 87 millions d’euros, une dépréciation du prêt consenti par le Groupe de 27 millions d’euros, et la constitution d’une provision de 149 millions d’euros", précise PSA dans le document de référence sur les comptes 2016.
Pour le groupe, ces résultats ont totalement effacé les profits venus de Chine puisque son autre coentreprise en partenariat avec Dongfeng (DPCA et DPCS) n’a représenté une contribution positive que de 242 millions d’euros (en baisse de 108 millions d’euros).
Cette situation a aussi une autre répercussion dans les comptes du groupe avec des achats de Capsa qui ont encore été divisés par 2 en 2016 à 33 millions d’euros (69 millions d’euros en 2015).

Les équipes de management PSA quittent Shanghai pour Shenzhen
La production de la DS7 est prévue pour fin 2018 et comme annoncé dans le plan Push to Pass il y aura ensuite un nouveau modèle par an en Chine (comme ce sera le cas dans le reste du monde). Il a également été confirmé que ces véhicules embarqueraient les technologies en préparation : "la technologie plug-in hybride (PHEV) et un premier véhicule électrique (BEV), qui devraient être lancés en 2019", précise PSA.
Il a aussi été décidé de développer les exportations dans la région et de fluidifier le management de l’entreprise en déménageant les équipes de PSA en Chine sur place à Shenzhen où se trouve l’usine et les équipes de Changan.  "Changan Automobile et le Groupe PSA vont travailler ensemble pour renforcer les ressources de Capsa, installer DS comme une marque premium, accélérer les lancements produits et poser Capsa comme le centre de décision de DS en région Asie Pacifique", a dit Wang Kun, vice-président de Changan Automobile, cité par le communiqué de PSA. De son coté, Denis Martin, directeur Chine et ASEAN du groupe PSA met en avant "la volonté de renforcer la collaboration entre les deux entreprises dans un esprit constructif ". Des citations qui disent en creux que cette configuration sur plusieurs sites était une source de dysfonctionnement.

Une production en dehors de la marque DS et un pick-up
Dans le plan de bataille qui a été signé pour redresser la situation, les deux partenaires conviennent que la marque DS ne suffira pas pour faire vivre l’usine dont la capacité initiale était de 200 000 unités.
Ainsi pour augmenter la production, "plus de modèles SUV et berlines", seront produits dans l’usine. Pas de précisions sur ces modèles qui s’ajouteront à la gamme DS. Ce ne sera ni des Peugeot , ni des Citroën, il n’est pas non plus question d’Opel, et si le communiqué ne le précise pas, ce pourraient être des modèles à la marque Changan.
Selon le communiqué de PSA ce nouvel accord permettra "de renforcer la coopération sur le développement conjoint de plateforme véhicule, de véhicules électrifiés, de chaines de traction conventionnelles, de véhicules connectés intelligents, et des activités hors Chine. Les deux partenaires s’attacheront à mettre en œuvre la coopération sur les véhicules utilitaires légers, notamment à court terme avec un pick-up."
L’investissement annoncé de 3,6 milliards de RMB correspond à 500 millions d’euros qui seront partagés à 50% entre PSA et Changan et sera réalisé cette année.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 1210 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017