Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 30/10/2019

PSA et Fiat-Chrysler discutent d'une fusion

(AFP) - Les groupes automobiles français PSA et italo-américain Fiat-Chrysler discutent d'un rapprochement, indique mardi le Wall Street Journal en citant des sources proches du dossier.

Une "possibilité" serait une fusion entre égaux des deux groupes, selon le journal américain. Le président du directoire de PSA Carlos Tavares deviendrait directeur général de la nouvelle entité, qui serait présidée par le patron de Fiat-Chrysler (FCA) John Elkann, avance-t-il.

"On ne commente pas les rumeurs de marché", a indiqué un porte-parole du deuxième constructeur automobile français. Même refus de réagir chez Fiat, à Turin.
Fiat-Chrysler avait été au printemps en pourparlers avec Renault, mais les négociations avaient été brutalement interrompues début juin.
M. Tavares s'était dit quelques semaines plus tôt "ouvert à toute opportunité qui pourrait se présenter", même si aucune discussion n'était alors en cours.
"Tout est ouvert, si on gagne de l'argent, on peut rêver de tout", avait-il dit en mars au salon de Genève, quand des articles de presse le jetaient déjà dans les bras du groupe italo-américain.
PSA a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 74 milliards d'euros et FCA de 110 milliards. A la Bourse, le groupe français pèse plus lourd, avec une capitalisation de 22 milliards d'euros contre 18 milliards pour l'italo-américain.
L'union des deux groupes regrouperait les marques Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS, Jeep, Lancia, Maserati, Opel, Peugeot et Vauxhall.
"Tant le groupe FCA que PSA ont besoin d'une alliance" et "ce n'est pas la première fois que Elkann et Tavares se parlent", a commenté mardi soir le secrétaire général du syndicat Fim-Cisl, Marco Bentivogli, auprès de l'agence italienne AGI. "Quelle que soit l'alliance, elle doit permettre de croître sur les marchés asiatiques, de trouver des technologies et des ressources pour la transition vers l'électrique", a-t-il ajouté.
A New York, l'action FCA bondissait de 7,14% à 14,18 dollars vers 19H45 GMT.
AFP

Le groupe PSA a confirmé mercredi matin ce projet par un communiqué laconique : "Suite aux récentes informations presse sur le possible rapprochement de Groupe PSA et FCA Group, Groupe PSA confirme que des discussions sont en cours en vue de créer l'un des principaux groupes automobiles mondiaux."


Partagez cet article :

Réactions

.... " Çà s'en va et çà revient ...c'est fait de tous petits riens" ...
2 propositions de PSA déjà repoussées au cours de l'été, semble-t-il (?). Une sorte de course à l'echalotte ... Jamais 203 ?
Moet & see ?
;0)
Ps : rigolo l'ordre des marques traité par le (la) rédacteur (ou trice)e l'Afp , "on sent" une grande maîtrise du sujet ...
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 30 octobre 2019

Espérons que PSA réalise bien que FCA est technologiquement une coquille vide, à la ramasse dans de nombreux domaines et contraint d'acheter des droits à polluer à Tesla Motors.
Lancia est quasiment mort, Alfa est plus qu'à l'agonie (moins d'immats que Lancia!!), que vaut Maserati sans l'ingénierie Ferrari ?
Opportunité pour PSA de revenir aux States via Chrysler/Dodge/Jeep...et de renforcer sa position au Mercosur !
PDK, Le mercredi 30 octobre 2019

Certes PDK ... Les modalités de la fusion (comme à chaque fois) ont bigrement de l'importance ..Par exemple .Elkann Pdg et Tavares dg seulement ?
ADEAIRIX , Le mercredi 30 octobre 2019

...Au delà de ce que l'on peut lire ...N'y a-t-il pas chez Renault ou Psa la crainte à peine "voilée"que FCA s'enamourache finalement d'un Chinois ce qui offrirait à ce dernier une porte d'entrée " royale" au marché européen, notamment ....
Après à force de travailler la copie ça va bien finir ...
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 30 octobre 2019

@ADEARIX : l'ordre des marques est tout simplement ... alphabétique ce qui évite de mettre en premier telle ou telle.
Maintenant je suis d'accord avec votre dernière remarque.
Tout le monde sait que FCA ne vaut pas un kopek au niveau gamme et surtout technologique, par contre le réseau américain pour un européen non présent ou le réseau Europe pour un chinois vaut de l'or.
Et ça Elkann le sait bien.
Frederic, Le mercredi 30 octobre 2019

Il est faux de dire que FCA ne vaut rien, c'est le marché qui décide et lui donne sa valeur.
Or FCA plait car c'est une belle mariée.
;0)
Luc Os, Le mercredi 30 octobre 2019

Cher Adeairix, reprenez un café, l'ordre alphabétique sautait aux yeux. J'imagine que le rédacteur avait peur d'oublier une marque.

Mon commentaire va être passionnant : je ne sais pas du tout quoi en penser.
Le Plus évident est l'accès au marché américain avec un réseau de distribution pléthorique mais tout le reste est du Moins, à mes yeux.

Small is beautiful.
Bruno HAAS, Le mercredi 30 octobre 2019

Décidément en ce frisquet automne, la chasse au pigeon reste ouverte. Après le Losange, qui a senti le vent du boulet et n'y a échappé que par une décision de dernière minute dans laquelle le gouvernement a pesé, c'est dans les bras de PSA que les dirigeants americano-italiens se jettent sans vergogne. Prêts à ce vendre à qui voudra d'eux, sur la base d'une valorisation théorique outrageusement exagérée, mais avec des ventes en constante perte de vitesse, sans plan produit robuste ni stratégie de défense autre que les moyens commerciaux, FCA est comme une voiture d'occasion un peu ancienne : belle de loin, mais loin d'être belle. L'ambition de PSA de pénétrer rapidement le marché US mérite-t-elle vraiment que le champion hexagonal se lance dans cette aventure, qui risque de se terminer dans la déprime ? Tous les partenaires ne sont pas bons pour atteindre une dimension mondiale...
Sniper, Le mercredi 30 octobre 2019

@ Bruno notamment … La "cafetière" fonctionne et je maintiens les termes de ma remarque …

@ Sniper … Je crains que la réalité soit plus complexe que ce "les dirigeants americano italiens se jettent …" de votre part … il me semble que Frederic et Luc Os ont magnifiquement résumé l'état des lieux …!
Je le répète tout dépend des modalités … Pour une fusion à "égalité" (?) il faut que l'argument US l'emporte sur tous les "inconvénients" et du coup l'on sent bien confusément que le compte n'y est pas …
Du coup la balance de l'égalité en prend un sacré coup ?
Après on saura vite (?) la suite de cette nouvelle "nouvelle" rumeur
;0)
Attendons duchene … "Y" va vous régler tout cà aux "petits oignons"
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 30 octobre 2019

On parle ici de fusion entre 2 groupes complémentaires et non d'une alliance dont on voit les dégâts ailleurs.
C'est pour cela que les marchés réagissent très positivement.
Je vous parie que cela va se faire..
;0)
Luc Os, Le mercredi 30 octobre 2019

Ben les dernières rumeurs pourraient bien vous donner raison …
Cher Lucos … Moet & see !
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 30 octobre 2019

Sur la base de données factuelles piquées ce matin chez des gens sérieux qui voient d'autres serrer des boulons tous les jours dans des usines nous pouvons LIRE:
"En 2018, PSA a enregistré un chiffre d'affaires de 74 milliards d'euros tandis que FCA réalisait un résultat de 110 milliards d’euros. Côté ventes, PSA a livré 3,9 millions de véhicules en 2018 et FCA a mis 4,8 millions de véhicules sur les routes."
Soit un Chiffre d'Affaires ne signifie rien, et FCA est une "coquille vide", soit il y a des grosses conneries qui sont dites !!!
Que Elkann et Tavares se mettent à table pour jouer un poker menteur, je te tire tu me tires par la barbichette...un truc est absolument sur, c'est que quand les avocats vont signer les contrats de dupes....la REALITE sur le terrain va nous dire qu'il y des DOUBLONS dans toutes les sociétés des deux groupes et usines des deux parties et qu'il va falloir faire des plans sociaux à tout va !
Des sociétés de conseil, des avocats, et des banques vont toucher des grosses commissions, et comme des cons font monter la bourse: VENDEZ !
Bon, vous voulez qu'on parle poliment de la coquille vide des deux cotés, en effet il n'y a RIEN comme innovation à vendre des deux cotés...et si les automobilistes veulent des VE, des hybrides et des hybrides rechargeables, IL FAUT aller voir ailleurs !!
Ma boule de cristal, me dit que tout cela va foutre une pagaille monstre, car les deux larrons ne vont rien foutre pendant un moment...vont arrêter des projets en cours, mais les chefs vont toucher des millions en attendant, et les innocents ne vont pas tarder à être châtiés !
Dans le plan, ne vous faites pas d'illusions, Ferrari n'est pas dedans !
Dévelloper le réseau ne serait-ce qu'aux US de ce nouveau petit monstre, puisqu'on est supposer 9 millions de véhicule à terme, il va falloir mettre quelques milliards (les US c'est continent !) .
Il va falloir que Tavares fasse de la "muscu" ...et il a des petits bras, et pas le pognon pour s'équiper !
Soyons positifs, et pas défaitiste...comme dirait l'autre (nothing personal) ...mais où sont les candidats nécessaire pour tout ce CIRQUE Marchione avec des lions faméliques dedans !
Les éléphants blancs se préparent et les hyènes sont à l'affut !
Jo Duchene, Le mercredi 30 octobre 2019

Je suis également pratiquement certain que cette fusion va se faire et que ça se terminera en eau de boudin comme la "fusion" Fiat/Citroën à la fin des années 60, comme la "fusion" Daimler/Chrysler qui n'a tenu que l'espace d'un printemps, comme la "fusion" Ford/Land-Rover/Volvo/Jaguar/Aston-Martin qui a explosé en vol, comme la "fusion" VW/Suzuki qui s'est terminée devant les tribunaux, comme les "fusions" GM/Saab, GM/Isuzu, GM/Holden, GM/PSA, GM/etc. qui ont toutes foiré lamentablement, et comme la Sainte Alliance qui bat sérieusement de l'aile.
Ca ne marche pas la fusion, sauf nucléaire, qui n'est pas sans d'autres risques.
Bruno HAAS, Le mercredi 30 octobre 2019

Comme on dit au Japon : "Pour assembler solidement 2 bambous , il faut que l'un soit de plus gros diamètre que l'autre afin de les emboîter"

Renault l'a oublié lors de la reprise de Nissan ....

Je doute que C.Tavares, provenant de Renault, ne commette cette même erreur.
Le succes de son opération avec Opel en est la parfaite démonstration :
PSA a pris immédiatement le dessus et imposé ses plateformes et GMP à Opel. D'ailleurs, tous les GMP Opel auront disparu de la gamme d'ici à fin 2020...ce que Renault et Nissan on été incapables d'obtenir en plus de 20 années d'Alliance ...

Si PSA et FCA se rapprochent et souhaitent réussir, il faudra que l'un des groupes prenne la tête de l'ensemble et impose ses solutions à l'autre.
Il n'y a aucun juste milieu ni compromis de possible. C'est tout ou rien.
IMHO, PSA a toutes les cartes en main pour s'imposer.
Chr$, Le mercredi 30 octobre 2019

Les derniers commentaires de Bruno et Chr$ se rejoignent (?)notamment sur un point … Fusion précisément à "égalité" c'est mal parti …!
Il faut un leader et de ce point de vue pas évident que PSA soit le mieux "équipé" … Rappelons nous non pas de l'affaire du courrier de Lyon mais de la fin de l'histoire GM/Fiat …

Quant à duchene et son :
"vous faites pas d'illusions, Ferrari n'est pas dedans !"...
D'une part, c'est écrit par tous les "gens sérieux" ce matin ...
D'autre part … Chez les Agnelli (via Marchionne) sont pas fous, savaient bien ce qu'ils faisaient en sortant Ferrai du portefeuille FCA … Tout simplement !
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 30 octobre 2019

Cher Chr$, vous avez parfaitement raison : ni juste milieu, ni compromis, tout ou rien.
Je suis tout à fait d'accord, et c'est donc bien pour cela que la fusion PSA/FCA ne fonctionnera pas. C'est le divorce assuré dans quelques années.

Nous, Français, souhaiterions que ce soit PSA qui impose sa loi tandis que les Italo-Américains souhaiteront exactement le contraire.

Comme le rappelle à juste titre Jo, FCA pèse plus lourd que PSA en monnaie américaine sonnante et trébuchante (chiffre d'affaires) même si sa valorisation boursière et moindre et que sa R&D est à l'arrêt complet.

D'autre part, le jeune John Elkann est un pur produit Italo-Américain et serait le président tandis que Carlos Tavares ne serait "que" le DG.

Ca sent l'embrouille à plein nez, d'autant que les deux personnalités sont très fortes si j'en crois leur entourage. Clash assuré.
Bruno HAAS, Le mercredi 30 octobre 2019

De ma part c'était formulé un peu autrement … mais sur le fond … !
La probabilité est forte que le risque de l'embrouille soit élevé et la remarque sur le positionnement PDG / DG calqué sur le projet d'avec Renault en est un signe (sauf nouvelle information différente bien sûr).
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 30 octobre 2019

J'ai la chance de connaitre la mentalité italienne...qui est et fut toujours très futé aux US, sinon pas de CA de 110 milliards.
Les italiens (la famille) ce sont tourné plutôt vers le gros pognon, que vers l’industrie hélas ....et le gros pognon parle plus aux US !!!
C'est le très gros point faible de PSA...et Tavares risque de s'épuiser...et finalement OPEL n'est pas une réussite éclatante !
Si les italiens se laissent faire et donnent la haute direction à Tavares...ils feront payer cela hyper cher...et la Dolce Vita sera de leur coté, le pognon sans aucun effort..
Tavares va avoir sur le dos toutes les "combinazioni" politiques et syndicales en Italie et va perdre sa tête et son latin !
Jo Duchene, Le mercredi 30 octobre 2019

De toutes façons, la répartition Président-DG est logique, le premier est actionnaire majoritaire et le second est employé.
;0)
Luc Os, Le mercredi 30 octobre 2019

Exor essorera-t-il PSA … ?
Vous le saurez en écoutant le prochain épisode …
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 30 octobre 2019

Un site qui regarde les moteurs dans la nature nous dit ce matin qu’à Mirafiore il y a des ingénieurs italiens qui pédalent sec pour faire des batteries pour les Maserati et les 500 électriques et ne feraient pas autre chose!
L’usine ne servira pas à autre chose que cela dans le futur.
Ils ne sont pas plus mauvais que les autres... attention il y a du pognon à ce faire dans le haut de gamme des VE....
Pourquoi que les italiens ce ferait chier à faire des caisses qui ne rapportent rien... ils peuvent laisser faire á Tavares le boulot de produire des caisses qui ne rapportent rien !
Bosser pour rien ce fut dans le passé une spécialité de PSA!
Jo Duchene, Le mercredi 30 octobre 2019

Un peu surpris de ne pas voir Fiat dans la liste des marques....aurait elle deja disparue....!

Pour ma part je suis 100% d accords avec le faite qu il n existe pas de fusion a égale qui marche!

L un ou l autre doit prendre la majorité et pas seulement pour 51% mais les 80% minimum, on met pas 2 conducteurs au volant d´une voiture....

Et enfin, si FCA est tellement pressé de se marier c est parceque dans peu de temps il ne sera plus mariable car plus présentable donc il suffit d attendre patiemment ce moment et les racheter pour rien,

Ya pas d urgence pour PSA dc ils ont l avantage, c est pas la peine de s embêter a négocier mnt.

Je suis certain que VW la bien compris et attend juste que FCA soit si mal qu il accepte de lui vendre enfin Alfa Romeo et probablement Maserati pour completer son offre premium pour lequel il a deja ses plateformes et moteurs tout prêt. Il prendra que les marques avec personalité tel que Jeep egalement et refusera de prendre toutes les usines en doublon en Europe.
Ggg Ggggg, Le mercredi 30 octobre 2019



Quelles sont les marques et modèles préférés des femmes ?
Le groupe Jean Lain déploie son offre VO à professionnels sur toute la France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017