Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 23/10/2017

PSA prend position sur le marché VO entre particuliers

Avec le lancement du site Carventura.com, intermédiaire de confiance pour les transactions de VO entre particuliers, le groupe PSA continue d’élargir son champ d’activité comme il l’a fait avec sa plateforme d’autopartage Free2Move, ses plateformes de vente de PR multimarques Distrigo, ou son site de devis de garages en ligne Autobutler.

Le groupe PSA inaugure une nouvelle activité, en dehors de son cœur de métier, en se positionnant comme un tiers de confiance dans la vente de VO entre particuliers, à travers le site Carventura.com, développé en interne, qui vient d’être lancé.
Le site propose de multiples services aux vendeurs et à l’acheteur pour sécuriser la transaction tout en permettant aux vendeurs de vendre "plus cher qu'une reprise chez un professionnel", et à l’acheteur "de payer moins cher qu’en concession". Le site se rémunère tout de même 800 euros par transaction.
A ce tarif, l’état du véhicule est contrôlé par un véritable expert automobile, membre de l’ANEA, qui réalise à domicile une inspection pendant une heure (*) et prend des photos objectives du véhicule. Cette inspection permettra de définir le juste prix de vente, avec l’aide d’’un spécialiste, Autobiz, et d’accorder une garantie mécanique de 6 mois au véhicule (avec Icare). Un service de livraison du véhicule à domicile est possible. Enfin, le vendeur aura la garantie d’être payé et l'acheteur n’aura pas de démarche à faire pour commander un chèque de banque, grâce à l’utilisation du compte séquestre électronique de MangoPay.com, filiale du Crédit Mutuel Arkéa.
D’autres services, comme le financement, pourront encore enrichir l’offre à l’avenir.
Pour l’heure, le temps que le site se fasse connaître auprès des particuliers, quasiment 100% des véhicules proposés sont de marques Peugeot, Citroën ou DS, proposés par des collaborateurs du groupe PSA. Le site prévoit aussi de proposer également des véhicules venant de "professionnels".
Xavier Champagne

(*) historique du véhicule, état de la carrosserie, état des pneumatiques, état de l’habitacle, vérification des accessoires (roue de secours, cric, double des clés, etc.) et essai routier.

Partagez cet article :

Réactions

Pour des VO dont le prix moyen oscille entre 8.000 et 16.000 €, le coût de la prestation me semble élevé (5 à 10% de la valeur).
Quant à l’expertise, 1 heure de contemplation dans l’allée gravillonnée du vendeur ne constitue pas réellement une expertise, tout au plus une évaluation.
PSA a pris l’habitude ces derniers temps de faire feu de tout bois (Eurorepar, Distrigo, …) mais là il me semble qu’il va falloir un « business model » un peu plus abouti pour pouvoir se faire une place entre LBC, La Centrale et consorts… Sans même parler de l’ergonomie du site.
Aubert, Le lundi 23 octobre 2017

vendeurs de vendre "plus cher qu'une reprise chez un professionnel", et à l’acheteur "de payer moins cher qu’en concession".
En gros PSA est en train de dire que les professionnels de la Bagnole se goinfrent ??
Etonnant non ?
;0)
Luc os, Le lundi 23 octobre 2017

... Se goinfrer ? ... Quelle marge moyenne sur les VO vs les VN ... Cà dépend du savoir-faire des structures, me direz vous ? Et vous aurez probablement raison ...
Pourtant et apparemment çà semble une appréciation pas si éloignée de celle de certains traders qui fréquentent le site ... ce qui exclue le titi bien zur ... Aurais je mal lu ... Si ... Ah bon ?

Par ailleurs, je souscrit à l'avis d'Aubert ... 800 € (5 à 10% de la valeur définie par ses soins) ... Cela dit il y quand même l'empilage de différentes prestations (l"évaluation, l'annonce, la garantie, le protocole de paiement, le gras ....)
ADEAIRIX, Le lundi 23 octobre 2017

On va se marrer sérieusement avec les VE d'occasion, quand on va s'apercevoir que plus il est vieux et a roulé, plus la batterie peut tomber en panne...et a ce moment là l'acheteur ne peut faire qu'un pot de fleurs s'il n'a pas "la fortune" que va couter une batterie neuve !
Qui va se goinfrer dans ce cas?
Vendeur qui n'arrive pas a vendre et acheteur qui aura peur d'acheter?
Donc VE uniquement en location....et donc personne gagnera de l'argent...et des millions de VE chez les casseurs encore neufs ou presque, mais non utilisables !
Pas de panique on n'en est pas encore là !
Par contre on est sûr qu'il y aura des couillons...crotte, on va donner raison à Carlos T.
Jo Duchene, Le lundi 23 octobre 2017

L'article n'envisage pas le cas des VE d'occasion ... Pas encore ...
Effectivement massiquement "On en est pas encore là" ...
Mais c'est qu'il est content d'avoir acheté son hybride rechargeable, le visionnaire ...
Kes qui dit il est content le Kiki ... pardon çà m'a échappé .. çà use en fait
ADEAIRIX, Le lundi 23 octobre 2017

Cher Druide je ne pense pas Que notre bucheron qui roule en c Achères soit rechargeable ( plug in pour la rédaction et le cavalière)
alain boise, Le lundi 23 octobre 2017

Les proprios de C-Achères n'auront aucun mal à les vendre en occasion...et passer au plug-in hybrides dans peu de temps c'est en projet...car les amendes à 50 euros de stationnement à Paris c'est déjà pour janvier 2018 ! Si c'était des amendes à seulement 50 euros, mais celles à 135 euros sont légion!
On les a à l’œil les proxénètes de la contravention et on ne va pas se laisser faire!
Jo Duchene, Le lundi 23 octobre 2017



articles connexes

La 2e édition des Organigrammes des Constructeurs Automobiles est parue
Le rapport de la Commission européenne Gear 2030 : convenu mais pas anodin



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017