Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 07/02/2019

Renault s'interroge sur le financement du mariage de Carlos Ghosn à Versailles

(AFP) - Renault s'interroge sur le financement de la célébration du mariage de Carlos Ghosn au château de Versailles le 8 octobre 2016, estimant qu'il pourrait constituer un abus de bien social de la part de son ancien patron, affirme le Figaro mercredi soir.

Renault envisage de signaler ces faits au parquet, a précisé à l'AFP une source proche du dossier, confirmant les informations du quotidien.
Renault a découvert que l'établissement public du château de Versailles avait enregistré la location du Grand Trianon - soit une prestation évaluée à 50 000 euros - comme une contrepartie du contrat de mécénat signé entre les deux partenaires en juin 2016, poursuit le quotidien. Or cette réception en grande pompe pour le mariage de Carlos Ghosn avec sa seconde épouse Carole est un événement privé sans aucun lien avec le mécénat de Renault, ajoute le quotidien. 
Cependant, une facture de la société ayant organisé le mariage indique que  la location a été "offerte par Versailles", ce qui peut laisser supposer que  le cadeau a été fait directement à M. Ghosn et rendant la situation complexe à interpréter.
Ces découvertes ont été faites dans le cadre des investigations lancées par Renault en interne en novembre, peu après l'arrestation de son ancien patron au Japon. Aucun responsable de Renault n'était joignable mercredi soir pour commenter ces informations.
Jusque-là, les investigations chez Renault n'ont mis en évidence aucun manquement attribuable à l'ancien patron.
Carlos Ghosn, emprisonné et inculpé au Japon pour abus de confiance présumé, a démissionné fin janvier de son poste de PDG de Renault. Il avait été démis de la présidence de Nissan et Mitsubishi peu après son arrestation en novembre.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Si on peut plus prêter la salle des fêtes à un pote maintenant...
;0)
Lucos, Le jeudi 07 février 2019

... C'est ben vrai ça ! ... Si on peut plus faire plaisir à son mécène....
Regardez ... y a même des " jaloux" qui prétendent qu'un "ptit gars" s'est vu offrir "grassieusement" une "petite fête spontanée" devant la pyramide du Louvres lors d'une récente élection par une grosse boite d'événementiel ...
Curieuse époque... "y" voient le mal partout les "gens"
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 07 février 2019

ADRX,
cette histoire du Louvre est fausse.
Macron voulait le champs de mars et les services de sécurité lui ont imposé l'enceinte close du Louvre plus facile à contrôler.
Tout ses ennemis y ont vu évidemment un symbole royal...
;0)
Lucos, Le jeudi 07 février 2019

Encore une grosse Gohsnnerie de plus......
chercher un peu ..il y a 600000 euros qui se ballade chez rachida dati....et puis aussi l ex femme de cahuzac...patricia...
ile a mis les mains dans la confiture jusqu au epaules le carlos...
pierre dieuze, Le jeudi 07 février 2019

C bien ce que je disai ... y a des "jaloux"... exemple tous les ennemis (?)
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 07 février 2019



Le petit SUV électrique de Renault à la conquête du marché chinois
PSA va fermer l’usine historique d’Hérimoncourt



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017