Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 03/06/2019

Royaume-Uni : la production automobile a chuté de 44% en avril

S'attendant à un Brexit le 29 mars dernier, les constructeurs automobiles britanniques ont réduit drastiquement leur production (-44%) en avril, en anticipation de la pause estivale, en prévision des risques de perturbation. 

La Society of Motor Manufacturers and Traders (SMMT) a fait état d’une chute de la production automobile de 44,5% en avril au Royaume-Uni, suite à l’anticipation par les constructeurs de la pause estivale, en prévision des risques de perturbations liées au Brexit, qui devait initialement avoir lieu le 29 mars. La baisse de production depuis le début de l’année s'établit à 22,4%.
"Si  le Royaume-Uni quitte l'UE avec un accord favorable et une période de transition importante, la baisse des volumes devrait s'atténuer d'ici la fin de l'année", estime toutefois la SMMT. Elle serait de 10,5% au total, selon Auto Analysis, à 1,36 million d'unités, mais beaucoup plus importante en cas de "no deal Brexit", avec la menace de "retards aux frontières, d’arrêts de production et de taxes compromettant la compétitivité", craint la SMMT. Faute d'accord, le Royaume-Uni supporterait en effet les 10% de droits de douane qu’applique l’Union européenne sur ses importations de voitures venant des pays de l’OMC.
"L’incertitude prolongée a déjà causé des dommages incalculables, avec la crainte d’un Brexit sans accord qui entrave l’investissement et l’emploi, souligne Mike Hawes, président du SMMT. Un Brexit sans accord doit être exclu immédiatement et de façon permanente, afin que l’industrie puisse se remettre au travail".
L’industrie automobile britannique emploie 856 000 personnes et rapporte 20,2 milliards de livres sterling à l’économie. Depuis 2010, la production a augmenté d'un tiers, à 1,52 millions de VP en 2018, exportée à 80% et en majorité vers l'UE.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Plus personne ne va investir dans un pays sans tête qui ne sait pas ce qu'il veut et où il va. Il y a largement mieux en Europe.
;0)
Luc os, Le lundi 03 juin 2019



Les gains d'émissions de CO2 en cycle de vie des véhicules électriques selon RTE
Marco Lessacher devient Président d'Alphabet International



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017