Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 06/11/2019

Royaume-Uni : le Brexit et la forte baisse du Diesel plombent le marché automobile en octobre

Plombé par les incertitudes du Brexit et le fort repli du Diesel (-28,3%), le marché automobile au Royaume-Uni enregistre son huitième mois de repli (-6,7%) en octobre, avec 143 251 immatriculations VP neufs.

Avec 143 251 immatriculations VP neufs, le marché automobile britannique accuse une baisse de -6,7% en octobre, soit le huitième mois consécutif. Ce repli est lié à plusieurs facteurs, notamment les certitudes concernant le Brexit et toujours le fort recul des motorisations Diesel (-28,3%).

Depuis le début de l'année, le marché totalise 2,005 millions d'unités VP neufs, ce qui représente une baisse de 2,5% par rapport à la même période en 2018.

Baisse des particuliers et des entreprises
En octobre, seul le canal des loueurs résiste avec une très infime hausse (0,3%) et gagne 4 points de parts de marché. A l'inverse, les particuliers et les entreprises sont en très fort repli de respectivement -13,2% et -30,3% en octobre. La part des particuliers perd 3 points et celle des entreprises passe de 3 points à 2 points sur cette période.

Le Diesel perd 7 points de parts de marché en octobre
Sur le dernier mois, les motorisations de véhicules Diesel ont plombé le marché avec un volume en baisse de -28,3% avec 34 666 immatriculations et perdent 7 points de parts de marché. Malgré un repli (3,2%) en octobre, les versions essence représentent 62% du marché contre 60% en octobre 2018. Les véhicules hybrides et électriques continuent de gagner du terrain sur le marché britannique. Ainsi, les hybrides sont en hausse de +28,9%, soit un gain de 1,5 point de part de marché en octobre. Les versions électriques ont augmenté de +151,8%, avec 3 162 unités, et représente 2,2% de parts de marché ce mois-ci.

Avec 16 745 immatriculations VP neufs, Ford accuse une très légère baisse (-0,4) en octobre. Après une forte progression (+20,6%) en septembre, Volkswagen enregistre une légère hausse (+0,5%), à 13 733 unités sur le mois. En léger retrait (-0,8%) en septembre, BMW s'octroie une croissance de +6,8% en octobre avec 12 088 unités. En baisse (sauf en août 2019 : +19,5%) depuis l'entrée en vigueur de nouvelles mesures WLTP en septembre 2018, Audi totalise 7 577 immatriculations VP neufs, soit un gain de +7,7% en octobre, et représente la plus élevée des progressions parmi les principales marques premium.

Parmi les marques françaises, Peugeot, douzième au classement, est en repli (-8,1%) avec 5 092 unités en octobre. En forte hausse (+17,3%) en septembre 2019, Renault bascule dans le rouge (-27,6%), avec 2 942 unités en octobre. Suivi de Citroën dont les immatriculations continuent de chuter (-23,4%) en octobre, après le retrait (-14,1%) en septembre 2019. Quant à DS, la marque premium du groupe PSA, reste sur une tendance positive (+55,5%), avec 269 unités en octobre 2019.
Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque au Royaume-Uni octobre 2019 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

Le Brexit n'a que très peu d'influence sur le marché automobile britannique au mois d'octobre. Les nouvelles législations, énormément.

Il va y avoir exactement le même attentisme en France au cour du premier semestre 2020 car notre ministre de l'Economie et son intelligence-qui-le-gêne nous a pondu deux barèmes Bonus/Malus à 6 mois d'intervalle.

A cela s'ajoutera les ZFE (Zones à Faible Emission) qui vont fleurir un peu partout en France interdisant aux pauvres hères de circuler avec leur guimbarde fumante.

On pourra mettre l'écroulement des ventes sur le dos du Brexit, des Gilets Jaunes, du voile islamiste, des grèves de la SNCF, des régimes spéciaux de retraite, du changement climatique... , au choix.

Heureusement qu'on le tient ce brave Brexit ! Qu'est-ce qu'on ferait sans lui ?
Bruno HAAS, Le mercredi 06 novembre 2019

Je ne m'en doutais absolument pas de tout cela ...
Est-ce que c'est vrai docteur l'histoire du seul papillon qui bouge loin..et qui fout le bazar chez nous ?
Quand je pense que tout cela est la faute à Tesla et a Toyota avec ses hybrides ...
On est nuls et cela nous coute cher ici en Europe et cela va encore durer longtemps...encore s'y on ce soignait !!
Pire, ici on ce marche sur les pieds...aux States ils on la grande illusion de l'espace et des grandes lignes droites !!
Exemple, la voiture autonome, une vaste connerie ruineuse chez nous, un truc qui peut être pratique en ligne droite aux US.
Comme vous et moi nous sommes un peu sages, nous allons prendre un peu de distance avec tout cela !
Jo Duchene, Le mercredi 06 novembre 2019

..ya aussi le WLTP Bruno…arme secrète de dernière heure !
;0))
Luc Os, Le mercredi 06 novembre 2019



articles connexes

Espagne : forte hausse (+28,8%) des entreprises sur le marché automobile en octobre
Nouvelle hausse (+6,7%) du marché automobile italien en octobre



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017