Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Réseaux - 28/06/2019

Russie : l'un des principaux importateurs automobiles inquiété pour fraude

(AFP) - La justice russe a engagé jeudi une procédure pour fraude contre les dirigeants du groupe Rolf, premier réseau de concessionnaires et importateurs d'automobiles en Russie, les accusant d'avoir fait passer illégalement plusieurs millions d'euros à l'étranger.

Le fondateur du groupe Sergueï Petrov, ancien député actuellement à l'étranger, a indiqué ne pas avoir l'intention de rentrer en Russie et a dénoncé un possible "raid" visant à lui retirer le contrôle de son entreprise.
Des agents du puissant Comité d'enquête et des services de sécurité (FSB) ont perquisitionné jeudi les bureaux du groupe à Moscou et à Saint-Pétersbourg, selon les médias russes.
Le Comité d'enquête a indiqué dans un communiqué que Sergueï Petrov et d'autres dirigeants du groupe étaient soupçonnés d'avoir, en 2014, "transféré des sommes particulièrement importantes sur le compte bancaire d'un non-résident, en soumettant à l'établissement des documents falsifiés sciemment".
Les fonds transférés l'ont été par l'intermédiaire d'une banque moscovite contrôlée par M. Petrov sur le compte d'une société chypriote ouvert dans une banque autrichienne, selon les enquêteurs. L'opération représente un total de quatre milliards de roubles (5,8 millions d'euros au taux actuel).
Sergueï Petrov, fondateur du groupe Rolf, a également été député du parti pro-Kremlin de centre-gauche "Russie juste" de 2007 à 2016. Il n'a à cette occasion pas voté en faveur d'une série d'initiative du Kremlin, comme lors de l'annexion de la Crimée en mars 2014.
"Ce n'était pas une surprise pour moi, c'est la Russie", a déclaré Sergueï Petrov dans une interview à l'édition locale Forbes jeudi. "Cela est peut-être lié à ma position politique, peut-être à un raid" visant à prendre le contrôle de l'entreprise, a-t-il ajouté.
Dans ce contexte, un raid désigne en Russie le changement de main brutal d'une entreprise avec l'appui des forces de l'ordre, une pratique courante après la disparition de l'URSS.
Affirmant se trouver actuellement à l'étranger, M. Petrov a indiqué qu'il n'avait, dans ce contexte, "pas l'intention" de rentrer en Russie et a estimé que ces perquisitions et accusations devraient faire l'effet "d'un signal pour tout homme d'affaires" en Russie. "On peut toujours trouver un prétexte dans une grande entreprise", a-t-il déclaré.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

On n'a pas pu trouver une importante quantité de drogue chez lui comme il n'habite pas en Russie..
;-(
clerion, Le vendredi 28 juin 2019

non ce sont 58 Millions et non 5 virgule 8..... au cours d'aujourd'hui
De plus il faut rapporter cela au cours de 2014 puisque le transfert aurait eu lieu à cette époque..... ce que Petrov a bien senti en tant que propriétaire d'une banque. le cours était alors de 40 roubles en moyenne pour 1 EUR soit pour 4 milliard de rouble ...100 millions d'euros !!!!
Comme je le disais, Petrov en tant que propriétaire d'une banque a très bien anticipé la crise de fin 2014 qui a vu le rouble s'effondrer.. (80 roubles pour 1 EUR en dec 2014 et depuis.....) ...ou doit on là parler de délit d'initié ?
BS, Le vendredi 28 juin 2019



Derrière le Club Identicar, des hommes et des femmes
Ford annonce la suppression de 12 000 emplois en Europe



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017