Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 04/10/2018

Suzuki arrête le Diesel

Depuis le mois de septembre, Suzuki ne propose plus de Diesel dans sa gamme, même sur ses SUV Vitara et S-Cross, misant désormais sur l’essence associée au mild-hybride.

Suzuki rejoint Porsche, Smart et Lexus dans le club des marques sans Diesel. Depuis le mois de septembre, en effet, mis à part dans les stocks des concessionnaires, il n’y a plus de Diesel disponible à la commande chez Suzuki. Le nouveau Jimny ne sera en effet proposé qu’en essence tout comme le Vitara restylé ainsi que le S-Cross, le SUV qui coiffe la gamme. Une décision assez logique pour cette petite marque aux produits mondiaux qui doit uniformiser ses moteurs et ses versions et ne peut pas se permettre de financer des motorisations à petits volumes. L’année dernière, le Diesel a en effet représenté moins de 10% de ses ventes en France (et sans doute encore moins en Europe).
C’est un choix logique aussi depuis que la marque a déployé des motorisations essence mild-hybride, associant à ses moteurs essence un alterno-démarreur alimenté par une batterie 48 volts pour réduire ses consommations. Son Vitara restylé n’en ai pas doté mais il bénéficie d’un nouveau moteur suralimenté à injection directe et à trois cylindres en ligne de 1.0 litre et 111 ch (qui remplace le 1.6 de 120 ch) qui ne lui fait supporter que 53 euros de malus.

60% des ventes de Jimny seront des deux places, sans malus
Pour la vedette du stand Suzuki au Mondial, le nouveau Jimny (en photos), aux allures de Classe G miniature, c’est un moteur 1.5 litre qui remplace l’ancien bloc de 1,3 litre. Il développe un couple accru ce qui améliore ses performances de conduite, notamment en tout-terrain où un faible régime est souvent nécessaire. Plus compact, plus léger (de 15%) et moins gourmand que l’ancien moteur, il reste néanmoins sujet à un malus d’au moins 2 600 euros, avec ses 154 g de CO2 (en NEDC corrélé) et 178 g (en WLTP).

Toutefois, destiné principalement à une clientèle de professionnel, il sera proposé en version deux places à TVA récupérable et sans malus (avec un kit fourni par Jocquin). Cette version utilitaire devrait représenter 60% des ventes, prévoit le constructeur.
Son look et ses couleurs flashy devraient toutefois aussi séduire aussi une clientèle plus branchée, prête à dépenser 17 250 euros TTC (hors malus) pour l’acquérir. Au-delà de ses atouts de véritable franchisseur (châssis en échelle, généreux angles d’attaque et de fuite, suspension à essieu rigide à 3 bras avec ressorts hélicoïdaux, et transmission intégrale à prise temporaire avec boîte de transfert à gamme courte), il offre, de série, des équipements modernes comme le freinage d’urgence, l’alerte de franchissement de ligne, l'alerte de vigilance du conducteur, le système de gestion des feux de route et la reconnaissance des panneaux de signalisation. La caméra de recul est associée au système GPS sur un niveau de finition supérieur.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Ne revenons pas sur l'arrêt du Diesel par Suzuki dont l'article ne rappelle pas la part que représentait les ventes réalisées avec ces motorisations sur le marché Français ou Européen.
Cà n'est pas indifférent au regard de la décision …!
Pour autant le SAV se réjouit il de cet arrêt ?
C'est une question qui se pose … Car il voit ainsi disparaître des opportunités d'entrées ateliers selon les avaries dédiées au Diesel largement décrites par Jo Duchene … Au moins, le traitement de celles ci devait il être correct (?) car je ne me souviens pas que Suzuki ait animée particulièrement le courrier des lecteurs de sa revue préférée ...
;0)

Pour le Jimny, le nouvel opus semble bien réussi et conserve l'ADN de ses prédécesseurs tout en offrant les fonctionnalités usuelles, aujourd'hui … C'était essence tiel ...
ADEAIRIX, Le jeudi 04 octobre 2018

C'est écrit dans l'article : L'année dernière, le Diesel a représenté moins de 10% des ventes de Suzuki en France (et sans doute encore moins en Europe).
xavier champagne, Le jeudi 04 octobre 2018

Merci pour la réponse concernant la France, cette fois çi …cher Xavier
Désolé J'avais lu trop vite …
De toute manière, j'imagine qu'on avait un peu compris le sens de mon commentaire … 10% sans être négligeable c'est loin d'être stratégique !

L'arrêt du Diesel, quelle décision courageuse au regard de leur business ... Cà s'applique à la plupart des autres jusqu'ici …
Une bonne com "ver tueuse" ...
Pas fou ... Loin de jeter le bébé avec l'eau du bain …
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 04 octobre 2018

Il faut se méfier des fausses statistiques de vente, car on ne vend toujours que ce que l'on a en stock.
Donc si vous commandez 25% de Diesel pour votre année de vente, vous finirez par en vendre...25% !
Etonnant non ?
;0)
Lucos, Le jeudi 04 octobre 2018

Voilà qui est singulier …..
Les sources de Xavier ne seraient elles pas suffisamment fiables ?
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 04 octobre 2018

Encore mieux …
Pour quelqu'un qui nous fait le coup des states sur les 30 km/jour de la plupart des automobilistes un peu tous les mâtins (ah quel journal) …
Un coup çà marche … un coup çà marche pas … Zarbi ?
;0)
Mais bon pour le démenti vous zètes bien placé ...
ADEAIRIX, Le jeudi 04 octobre 2018

Si vous êtes pauvre et vous voulez faire des devers et autres cabrioles dans les campagnes vous achetez Suzuki ou un Range Rover? En plus vous ferez plus car vous êtes plus léger.
Vous ferez par contre plus de pannes de merde ruineuses et modernes ( l’électronique) et viderez votre compte en banque!
En Inde Suzuki fait mieux que tout le monde et la Chine elle s’en fout et elle se casse de là bas!
Ce sont des martiens.
Jo Duchene, Le jeudi 04 octobre 2018

Ma remarque est générale ADRX.
Si vous commandez 5 % de voitures rouges pour 2019, vous finirez par vendre 5% de voitures rouges en 2019.
Ce n'est plus le client (demande) qui fait les ventes, ce sont les directeur commerciaux (offre) et leur compétence ou non à anticiper les besoins clients ou/et les objectifs industriels et financiers de sa marque.
Le Diesel a été supprimé de toutes les gammes basses qui faisaient son volume car les constructeurs ont eu peur du futur, donc on en vend plus.
;0)
Lucos, Le vendredi 05 octobre 2018



Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Emissions de CO2 pour 2030 : Qui sont les parlementaires européens qui ont voté le texte ?



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017