Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 10/09/2019

T&E estime à 1 million les ventes de véhicules électriques en Europe en 2020

Dans un rapport publié lundi, l’ONG Transport & Environnement estime que les ventes de véhicules électriques (hybrides rechargeables inclus) pourraient atteindre jusque 1 million de véhicules en 2020 et doubler en 2021. Des volumes crédibles parce que les constructeurs n’ont pas le choix, selon T&E.

T&E vient de publier un nouveau rapport sur le véhicule électrique en Europe. Après l’identification des projets et des potentiels de production, l’ONG se penche sur les ventes probables.
Pour définir le niveau de ventes de véhicules électriques (VE, catégorie qui inclut les hybrides rechargeable) en Europe, T&E a estimé les besoins de chaque constructeur pour atteindre son objectif CO2 en 2020 (calculé sur 95% de leurs immatriculations) et en 2021. L’ONG prend en compte par ailleurs différents scénarios avec une part de VE plus ou moins importante selon le niveau de réduction des émissions de CO2 des gammes thermiques.
T&E défend l’idée que les ventes de véhicules électriques sont restées très faibles (2% en 2018, 2,9% en juin 2019) parce que les constructeurs n’y étaient pas obligés.
L’association avance également que la hausse des émissions de CO2 de ces deux dernières années n’est pas liée à la baisse des véhicules Diesel mais à la hausse des SUV. "L'écart d'efficacité entre la moyenne des voitures Diesel et essence est faible et ne représentait que 1,7 gCO2/km en 2018, soit environ 1,4%", explique l’association. En fait, la moyenne des émissions de CO2 des véhicules Diesel a augmenté (+4,7 g/km depuis 2016) nettement plus que la moyenne CO2 des véhicules essence (+1,8 g/km). La hausse de la moyenne Diesel s'explique par la part croissante des SUV passés de 7% en 2009 à 36% en 2018, (ce que nous avions également souligné dans un article précédent).
"En moyenne, avec les chiffres de 2018, pour chaque tranche de 1% du marché qui abandonne le Diesel, les émissions de CO2 n'augmentent que de 0,02 g/ km", explique T&E.

Dans ce contexte et pour ne pas dépasser les plafonds de leurs objectifs spécifiques, les constructeurs devront pousser les ventes de véhicules électriques.
"L’analyse montre qu’après des années d’efforts limités, les constructeurs automobiles se préparent enfin à mettre sur le marché un grand nombre de voitures électriques plus économiques et plus économes en carburant nécessaires pour se conformer à la loi européenne sur les émissions de CO2 des voitures", écrit l’association dans son rapport.
Dans un scénario conservateur sur la baisse des émissions de CO2 des véhicules thermiques, T&E estime que la part des véhicules électriques devra atteindre en moyenne 12% du marché européen en 2021 pour que les constructeurs évitent le paiement de pénalités financières.
Toyota et Mazda (qui forment un pool) sont les deux seuls constructeurs qui auront le moins besoin de VE en 2021, avec environ 1% de leurs volumes. PSA et le groupe Renault sont ceux qui auront besoin du niveau le plus faible avec respectivement 8% et 10%.
Pour tous les autres, la part des VE sera supérieure à 12% avec 13% pour le pool FCA-Tesla, 13% pour le groupe Volkswagen et le groupe Hyundai-Kia. La part des VE devra être de 16% pour Honda, Nissan et le groupe BMW (incluant Mini). Daimler devra monter à 18%, Jaguar Land Rover à 19%, Mitsubishi à 24% et Volvo à 23%.

Ces chiffres sont-ils réalistes ? D’une part, ils sont crédibles si on les compare avec les annonces de véhicules disponibles. D’autre part, T&E estime qu'il y a plusieurs raisons "d’être optimiste" : les enquêtes clients montrent qu'il y aurait 10% de potentiel immédiat ("une enquête menée en 2018 dans 5 pays a révélé que 5 à 12% des citoyens des pays déclaraient qu'il était "très probable" que la prochaine voiture qu'ils achèteraient serait électrique", dit T&E), les entreprises qui achètent la moitié des véhicules bénéficient d’avantages fiscaux sur les VE ce qui rend leur TCO attractif, l’infrastructure de recharge progresse (l’Union européenne compte 175 000 points de recharge publics et les installations se développent à un rythme de 50 000 nouvelles installations par an).
Surtout, T&E estime que la mise en action des structures commerciales des constructeurs sur cet objectif sera déterminant : "Jusqu'à présent, les efforts de vente et de marketing ont été minimes, mais ils sont en train d'augmenter, de même que la formation et les incitations offertes aux concessionnaires", écrit T&E.
La directrice des véhicules propres chez T&E, Julia Poliscanova, se félicite de cette situation : "Pendant des années, les constructeurs automobiles n'ont rien fait pour réduire leurs émissions. Maintenant, grâce à la loi européenne sur le CO2 des voitures, ils se préparent enfin à commencer à vendre les voitures plus économes en carburant et électriques que le climat exige. Cela signifie que nous allons voir des VE de bonne qualité et abordables dans un an ou deux, et non pas dans dix, et c’est une excellente nouvelle pour les consommateurs qui économiseront beaucoup d’argent à la pompe."
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

On sait Alain ! Le VE c'est nul, Fukushima c'est bien, on sait !
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

Et voilà de la provocation des potron minet,essayez et je sais les efforts que vous devrez accomplir pour respecter les morts du Tsunami et n’en rajoutez pas.
Pour T&E je vous rappelle qui ils sont et d’ou Viennent les fonds de leur ONG.
Ils sont soutenus par l’amicale des cyclistes qui prônent l’interdiction du casque à vélo pour prouver que ce n’est pas dangereux....c’est dire.
Respects Lucos, respects.
Pour le VE on verra si les clients en veulent.....
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Julia Poliiscanova,je cite les constructeurs n’ont rien fait depuis des années pour réduire leurs émissions......gonflée la Dame.
Regardons les chiffres depuis le début du vingt et une ieme siècle,réduction d de 50%.....
La Comission et les ONG mesureront le champ de ruines quelles s’apprêtent A faire dans qq mois.
A force de jouer avec les allumettes
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Après le Dieselgate, ne faut-il pas craindre, à moyen terme, un Electricgate ?
Pourquoi ?
Je prends l'exemple de la 1ère génération des lampes "basse consommation" qui étaient fondées sur des mini-tubes néon recroquevillés sur eux mêmes. Elles étaient "garanties" longue durée... La belle blague ! Chez moi et chez plein d'autres clients, à part le fait qu'elles prenaient aussi du temps à éclairer correctement, elles étaient chères et pourtant bien moins fiables que les lampes à incandescence ! Il a fallu l'arrivée des LED pour que la situation s'améliore nettement... mais 15...20 ans plus tard.
J'espère que ce genre de situation ne se renouvellera pas avec les VE, notamment du fait que la grande majorité des 1ers VE européens seront essentiellement achetés par nos entreprises, en leasing de 3-4 ans pendant lesquels les conditions de recharges seront très variables. Les cadres possédant ces "VE de fonction" seront enclins (...tous frais d'usage payés par le patron) d'user et d'abuser des recharges rapides/ultra-rapides, car ce sont des gens très occupés = time is money et donc pas de temps à perdre !
Qu'en sera-t-il alors des capacités résiduelles en fins de leasing = lorsque ces VE seront revendus en VE-VO ? Peut-on alors encore espérer largement + de 80% des capacités en kWh du neuf ? Et sur quelle durée complémentaire ?
Déjà chers, les VE ne trouveront une grosse part de leur succès final auprès des particuliers qu'en tant que VE-VO mais à la condition que les expériences qualité/fiabilité/durabilité-batteries soient très concluantes avec les VE-entreprises durant toute leur durée de leur leasing. L'expérience positive actuelle de Tesla (auprès des particuliers très passionnés de VE) peut me donner totalement tort, mais dès 2021...2022 ce sont de tous autres volumes de ventes VE européennes sont qui escomptés (voir l'article ci-dessus !) = pourvu que ça dure !

FrancoisX, Le mardi 10 septembre 2019

T&E est une organisation européenne très active de lobbying en faveur de l'environnement et des véhicules électriques, en particulier pour supprimer les émissions de CO2 des véhicules.


C'est une ONG autophobe dont les avis n'ont pas leur place dans les médias sérieux et objectifs.

Cette organisation n'est plus reconnue comme utile par les constructeurs automobiles et pénalise fortement le développement de leurs produits. Très centré, par idéologie, sur les véhicules électriques, elle est constituée d'opposants aux solutions de mobilités qui pensent que la propulsion électrique généralisée est une solution d'avenir.
Smarter, Le mardi 10 septembre 2019

Pourquoi toujours aller vers les gros utilisateurs et gros rouleurs alors que nous savons tous que le VE est parfaitement adapté à une utilisation en seconde voiture aujourd'hui. C'est la voie dans laquelle nous devons aller en attendant les progrès en cours sur les batteries et aussi leur reconditionnement par cellule dans les ateliers entre autres. Les constructeurs commencent à affiner cette approche en diminuant les puissances et les capacités et en offrant plusieurs options de batteries etc..mais c'est encore trop et les VE à 30 000 ne lanceront pas le marché.
Aujourd'hui je cherche par exemple une seconde voiture pour mon usage local et je trouve donc les VE d'entrée de gamme encore trop chers. Il faut diviser par 2 les autonomies pour tourner autour de 150 km et un prix à moins de 20 000 € pour ces modèles d'appel qui iront très bien pour les 24 km utilitaires journaliers et + dont j'ai besoin en rase campagne et avec lequel je ne pars jamais en vacances ou WE.
De plus la diminution importante du poids va dans le sens d'une meilleure autonomie en évitant comme aujourd'hui de mettre de la batterie pour transporter plus de batteries…
Avec un raisonnement pareil il aurait été impossible d'aller sur la Lune, et nous y sommes allés et revenus en 69 avec des autonomies juste parfaitement calculées pour l'usage.
Pourquoi serions nous incapables de le faire aujourd'hui ?
Redevenons intelligents..
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

"Cette organisation n'est plus reconnue comme utile par les constructeurs automobiles.."
Smarter vous n'avez pas lu l'article d'hier qui montre que l'ACEA vient de commencer à travailler avec T&E ?
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

Autoactu devient autophobe et je le regrette,moi la bagnole j’aime Ça depuis que chuis môme .
Oui redevenons intelligents.allez sur le bon coincoin tapez annonce Tesla roadster région Sud Est .....vous allez être dans le Monde réel de l’électricité et des batteries neuves a 40000€.
La nov langue est amusante et perverse,pour parler d’un hangar avec des panneaux solaires on dit une ferme solaire,pour parler d’une auto avec de la chimie d’une demi tonne on dit véhicule électrique etc etc.
Voilà comment on glisse gentiment vers l’autophobie.
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Petit VE pas trop puissant en ville = oui, oui, oui (donc 3 fois oui)
Gros VE puissant sur les routes et autoroutes = non, non, non, ridicule, stupide, etc.
VE de course permettant le 0 à 100 km/h en 3 secondes : pourquoi-pas pour la R&D ?

Mais quoi qu'en dise Lucos, Alain pose la bonne question concernant la provenance des électrons.
Et quoi q'en dise Alain, son morceau de sucre d'uranium n'est pas sans inconvénient, très loin s'en faut. Même sans parler d'accidents nucléaires heureusement très rares, le problème des déchets n'est pas résolu. Mettre la poussière sous le tapis n'a jamais été une bonne solution.
Bruno HAAS, Le mardi 10 septembre 2019

De plus ce matin EDF annonce que Framatome les a informé qu'il y a des défauts dans les réacteurs qu'ils ont fourni et qu'il faut vérifier tout cela. L'action EDF vient de chuter de 7%. Après avoir abandonné le développement des réacteurs de 4 ème génération (800 millions foutus en l'air) et prolongé de 2 ans le développement de l'EPR car Framatome creusot ne sait plus faire des cuves (déjà 12 millairds dépensés au lieu de 3 sans produire un seul watt) la conclusion sur le nucléaire est simple et pas seulement sur les risques radioactifs et les déchets, mais maintenant surtout sur le coût.
Il faut arrêter cette technologie que l'on maitrise de moins en moins et surtout car elle est horriblement chère. EDF va encore une fois demander une augmentation du prix de l'électricité pur s'en sortir après + 5,9% en juin et + 1.23% en septembre. Nous n'avons plus les moyens et pour ces sommes astronomiques il y a moyen de faire autre chose.
Et puis je reviens toujours à la base : pourquoi nous déplaçons-nous autant et souvent pour rien…
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

Et allez encore une fois sur le pont,cela doit être fatiguant pour les lecteurs.
Nouvelles alerte fake news!!!!!
Ce n’est pas EDF qui demande une augmentation des tarifs....ce sont ses pseudos concurrents qu’ils n’y arrivent plus avec 42 € le MegaWatt sans rien produire( loi Arenh).
La quatrième génération ce n’est pas EDF qui la pilote mais le CEA,après Jospin Macron enterre une deuxième fois phénix....qui renaîtra de ses cendres rassurez vous.
Au niveau recherche nous avons un autre chantier( Astrid je crois) qui paraît prometteur).
C’est cela la recherche ...on cherche et l’on ne trouve pas toujours assez vite,j’espere Que les Russes ne nous battront pas sur le fil.
Problème Framatome et chute de l’action puisque EDF a intégré Framatome dernièrement,les recherches d’erreurs sont de plus plus poussées et ce qui n’était pas décelable lil y a vingt ans le devient maintenant .
Regardez on ne décelait pas de Cancer de la thyroïde puisque il n’était Pas recherché ,ce qui permet à la presse mal intentionnée de parler d’explosion des cancers.
Nos cuves et soudures se comportent très bien depuis 50 ans sans souci,combien de TerraWattheures a fourni à la France ....et à l’Europe depuis le début de l’exploItation....a donner Le vertige.
Pour Bruno oui un morceau de sucre 3grammes d’Uranium suffit comme carburant pour une famille Française .....pour un an.
Les déchets parlons en ,il y a plusieurs catégories et le déchet ultime est stocké à plusieurs centaines de mètre de profondeur en toute sécurité,je vous invite à visiter un site où aller surAndra.com.
Il en est tout autre de nos déchets ménagers et de construction,amiante ,panneau solaire et même parles d’eoliennes Qui sont brûlées dans les cimenteries.
Voilà ma vision de la production d’électricité de carbonée,sûre,consequente,pilotable etc etc
Je suis prêt à en parler mais j’ai peur de gêner ou d’etre Agressé
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Je voudrais conclure par une note d’histoire,EDF a été créé par le Général De Gaulle et le CNR en 1946.
Depuis cette date jamais je dis bien jamais EDF n’a eu un exercice déficitaire,l’Etat a pris ses dividendes tous les ans pour mette dans la caisse de la Nation....sans mettre un Cents.
Et tout cela avec le jus le moins cher d’Europe voir du Monde des pays de plus de cinquante Milions d’habitants.
EDF alimente 99% du territoire Métropolitain....et au même prix pour tous,EDF envoie ses hommes et Femmes 24/24 360 ours par an pour garder l’alimentation et le rétablissement.
EDF a été le premier surplace après des ouragans ou tempête et avec des moyens compétents et conséquents
EDF participe à des programmes d’electrification En Afrique et Asie bénévolement.
Je pense que les Français peuvent être fiers d’EDF et cesser de cracher sur eux comme on le fait sur nos policiers et maintenant pompiers,vive EDF
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Maintenant pour ceux qui préfèrent respirer l’air de nos voisins....allez sur électricity map.com voir les cartes de pollutions....et sortez vos masques.
France septième puissance mondiale .....et 1% de la pollution .
Watt else?
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Alain,
comme le dit Bruno il ne faut pas cacher la réalité sous le tapis.
La politique de l'autruche conduit toujours dans le mur.
Tout le monde aime EDF et le PB n'est pas là, et ce n'est pas parce que certains sont mauvais aileurs que par comparaison nous avons le droit de l'être aussi.
EDF s'est fait refiler le désastre d'AREVA et maintenant ils rament pour revenir à la surface avec des projets qui ne sont plus le futur.
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

"T&E est une organisation européenne de lobbying en faveur des véhicules électriques [...] "C'est une ONG autophobe"
Merci pour ce joli antagonisme, Smarter
Frédéric LANGLOIS, Le mercredi 11 septembre 2019



Filippo Perini nommé chef designer de Genesis Advanced Design Studio en Europe
En Allemagne, quand l'automobile tousse, l'économie s'enrhume



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017