Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

VALEO : Technicien(ne) Banc et Essai (H/F) - La Verriere 78VALEO : Ingénieur Essais Mécaniques (H/F) - La Verriere 78VALEO : Ingénieur Expert en Intelligence Artificielle H/F CRETEIL 94VALEO : Architecte Logiciel (H/F) - CRETEIL 94VALEO : Ingénieur Qualité Fournisseur H/F - Cergy Pontoise 95GROUPE SCHUMACHER : Mécanicien Service Rapide (h/f) VERNOUILLET 78GROUPE SCHUMACHER : Conseiller Service Mécanique (H/F) Mantes-La-Ville (78),GROUPE SCHUMACHER : MÉCANICIENS (h/f) Nanterre (92)BRIDGESTONE : RESPONSABLE DE SECTEUR ? SECTEUR NORD OUESTGROUPE PAROT : Un(e) Responsable Après-Vente (H/F) Châteauroux 36GROUPE PAROT : Comptable Fournisseur (H/F) basé(e) à Orléans 45Renault-Nissan Consulting : Consultant (F/H) 92 Boulogne BillancourtRenault-Nissan Consulting : Manager (F/H) 92 Boulogne BillancourtMICHELIN : Manager de Production France H/F (La Roche sur Yon, Cholet, Montceau les Mines, Troyes, Bourges, Epinal, Le Puy en Velay, Clermont-Ferrand, Bassens près de Bordeaux...).GROUPE COMO : Responsable RH Groupe ? HRBP H/F - PARIS 12PSA RETAIL - Conseiller Commercial Services (CCS) (H/F)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) AUBIERE et CLERMONT-FERRAND (63)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) Montrouge (92)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) La Teste de Buch (33)VOLKSWAGEN : Responsable assistance client et support réseau (H/F) Villers-Cotterêts (02)EUROMASTER : Responsable centre de services Véhicules légers H/F en CDI à Salaise-sur-Sanne.EUROMASTER : Mécanicien Poids Lourds H/F en CDI à Le Blanc Mesnil.BRIDGESTONE : COORDINATEUR(-TRICE) DES VENTESBRIDGESTONE : ASSISTANT(E) MARKETING : Produit / Communication / EvènementielGroupe COMO : Comptable H/FGROUPE COMO : Magasinier Vendeur Pièces de Rechanges H/FPSA RETAIL - Conseiller Commercial Véhicule d?occasions (H/F)VOLKSWAGEN - Contrôleur de gestion consolidation et reporting (H/F)Conseiller Commercial VNDirecteur des Ventes (Field Sales Manager) CitNOW Video France
Voir toutes les offres

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 02/08/2017

Top départ des 100 jours pour la construction du plan Opel au sein de PSA

Le groupe PSA a annoncé la finalisation de l’acquisition d’Opel/Vauxhall à compter du 1er août donnant le top départ pour l’élaboration du plan de reconstruction de l’entreprise qui doit être finalisé dans les 100 jours. Comme l’avait fait Carlos Tavares à son arrivée chez PSA.

On ne change pas une méthode qui marche. Auréolé de son succès depuis qu’il a pris la direction de PSA, Carlos Tavares entend reproduire les mêmes méthodes chez Opel à commencer par ce concept des 100 jours pour l’élaboration du plan de redressement. C’est très exactement le timing qu’il avait suivi : entré au directoire le 1er janvier 2014 (dont il avait pris la présidence le 31 mars), il avait présenté le plan "Back in the race" le 14 avril 2014 (soit 104 jours calendaires plus tard).
Intégrées dans PSA au 1er août, les équipes d’Opel présenteront donc un "plan de performance" à la mi-novembre (le 8 si l’on compte 100 jours calendaires).
L’ambition annoncée est ni plus ni moins que de devenir le nouveau benchmark automobile : "Nous aspirons à établir ensemble de nouvelles références pour l'industrie. Nous allons libérer le potentiel de ces marques emblématiques et libérer l'énorme potentiel de ses talents en place", a dit Carlos Tavares.

Carlos Tavares ne manque pas une occasion de rappeler que la réussite de PSA est le travail d'une équipe et que ce n'est pas un "one man show", il en sera de même pour le redressement d'Opel, répète-t-il. Il y a cependant des personnes qui comptent plus que d'autres et la démonstration en est donné par l'annonce par le conseil de surveillance de PSA que Carlos Tavares, président du directoire et Jean Baptiste de Chatillon, directeur financier "ont joué au sein du directoire un rôle clé dans cette transaction". "Au regard des enjeux pour le groupe PSA, il estime nécessaire de les intéresser à la mise en oeuvre du redressement d'Opel, dans des conditions qui seront ultérieurement précisées", précise le communiqué de PSA.

Des objectifs en réalité plus ambitieux que ceux annoncés ?

Les premiers objectifs fixés à l’équipe dirigeante menée par Michael Lohscheller (ex-directeur financier, nommé CEO en remplacement de Karl-Thomas Neumann le 12 juin dernier) sont donnés pour 2020 avec une cible de marge opérationnelle à 2% et un free cash flow opérationnel positif la même année. En 2026, l’objectif de marge opérationnelle est de 6%.
Si l’on compare avec les annonces de PSA en 2014, Carlos Tavares avait annoncé le retour à un free cash flow positif pour 2016 et un objectif de marge opérationnelle à 2% pour la division automobile pour 2018. Il a fait beaucoup mieux. La marge opérationnelle de la division automobile a ainsi été de 5% dès le premier semestre 2015, niveau conservé sur l’ensemble de l’année 2015 alors que cette cible avait été donnée pour 2019-2023.
On peut très certainement en déduire que Carlos Tavares a bien l’intention d’aller plus vite chez Opel que ce qui est annoncé avec pourquoi pas l’ambition d’atteindre une marge opérationnelle à 2% pour Opel dès 2018.
Il y a cependant entre le PSA de l’époque et Opel une différence dans la nature de fonctionnement avec les partenaires sociaux. Ainsi, le communiqué de PSA souligne que "tous les droits des salariés à la codétermination resteront inchangés". De même, la citation de Michael Lohscheller y fait référence : " Nous sommes impatients de construire ce plan, avec le soutien de PSA et bien évidemment en collaboration avec nos partenaires du comité central d'entreprise et des organisations syndicales."

Une assise européenne où se jouent 75% des ventes
Avec Opel/Vauxhall, le groupe PSA compte désormais 5 marques dont une allemande et une britannique, formant avec Peugeot, Citroën et DS un ensemble centré et basé en Europe. En référence implicite à GM, Carlos Tavares avait souligné la semaine dernière lors de la présentation des résultats financier de PSA que cette culture européenne commune était un avantage en ce qu’elle "rend la communication plus simple et plus facile".
Reste que cela accroît la dépendance du groupe et sur le premier semestre 2017, l’ensemble représente 2,18 millions de véhicules (2 188 618 dont 608 684 Opel/Vauxhall) dont 75% des ventes se font en Europe (1,64 million d’unités). De surcroît, sur le 1er semestre les ventes en Europe sont en baisse pour PSA comme pour Opel Vauxhall (-2,5% au global, avec -3,5% pour Opel, -1,9% pour PSA).
Qu’à cela ne tienne. Avec les résultats du premier semestre 2017, PSA a fait la démonstration que sa maîtrise de l’arbitrage prix/volume pouvait se traduire par une augmentation de la rentabilité malgré une baisse des ventes.
La baisse des coûts sera centrale pour réussir l’intégration d’Opel et sa transformation en une entité rentable. Lors de la présentation des résultats semestriels de PSA la semaine dernière, Carlos Tavares avait souligné que la réduction des coûts dépendait de "la créativité" des équipes et "de la façon de travailler avec les fournisseurs".
"Nous avons démontré que nous pouvons faire des réductions de coût dans un environnement où les volumes ne croissent pas", a-t-il dit. "Nous devons avoir une approche plus disruptive au niveau de l’activité de l’entreprise à la fois au niveau des coûts fixes et des coûts variables. Il faut avoir un effet perturbateur", a-t-il ajouté. Ainsi même si d’un  "point de vue conventionnel", Opel apporte avec ses volumes un levier supplémentaire en terme d’échelle, son intégration dans PSA "implique qu’il faut continuer à réduire les coûts", a dit Carlos Tavares. "Tout le monde chez Opel a compris que la seule chose à exclure est le statu quo", a-t-il dit. On en aura la traduction en novembre prochain.
Florence Lagarde


(*) La part de marché du groupe PSA est dorénavant d'environ 17 % en Europe, ce qui en fait le deuxième constructeur automobile européen, en première ou seconde place sur les principaux marchés. Sur la base des chiffres de 2016, l’ensemble représente 4,3 millions de véhicules.

Partagez cet article :

Réactions

Nous sommes en janvier 2021.
Depuis deux ans l'ancien constructeur OPEL perd toujours de l'argent, après une très forte restructuration en 2019 qui lui a fait perdre plus de 10 000 postes dans son usine principale de Rüsselsheim. Le propriétaire PSA , déstabilisé déjà en 2014, avait racheté ce constructeur en 2017 mais n'a jamais réussi à développer les ventes. Sa survie est aujourd'hui en danger et l'oblige à abandonner tous les projets pour maintenir ses trois usines françaises. Depuis un an, ce problème envenime les relations économiques entre les gouvernements français et allemand. Ce dernier refuse toute solution de prise de contrôle par l'état français et redoute de retrouver une situation comparable à celle du gouvernement italien dans le secteur naval en 2018. Les errements de PSA dans les propulsions électriques et l'abandon de la fabrication des moteurs Diesel modernes sont à l'origine des difficultés économiques de ce constructeur. Après des négociations avancées puis abandonnées avec Ford pour produire son nouveau modèle, un consortium formé de Bosch, MAGNA, et VW envisage de reprendre à son compte le site allemand et de réorganiser les lignes pour produire des composants destinés à l'usine de Wolfsburg. Selon le gouvernement allemand, la production locale de composants permettra à VW de contrer plus efficacement les ventes en augmentation de la nouvelle marque Chevrolet produite en Corée du Sud.
Rimo_expert, Le mercredi 02 août 2017

Ca flingue grave ce matin...
Encore un gars qui croit que la terre est plate...
Meuh vous inquiétez par pour PSA, ca va très bien se passer..
Je propose un nouveau programme pour Carlos :
Rust never sleeps !
;0)
Lucos, Le mercredi 02 août 2017

C'est bien écrit... et l'on ne peut nier que le scénario de cette fiction comporte des vraisemblances !

Reste que la stratégie du pessimisme ou du "cassandre" est toujours gagnante comme posture ... On en a des manifestations TLJ ici...

CEPENDANT le pire n'est pas toujours sûr.. Il passe notamment par une phase d'identification des risques (ce qui a été fait) avec la recherche pour chacun de solutions d'atténuation....
Si le pire était toujours sûr, par exemple, PSA aurait "mis la clé sous le paillasson" ...
Certes, il y a beaucoup de défis à relever pour les deux parties (PSA/OPEL) mais heureusement il y a quelques atouts dans cette reprise ... Nous verrons bien comment tout ce "petit monde" cuira les carottes ...

Quant à la pratique des 100 premiers jours, au delà d'un rite mnagérial, l'on constate un retou ces temps-ci du bonapartisme ...
ADEAIRIX, Le mercredi 02 août 2017

100 jours !
Ouvrables ou ouvrés ?
;0)
Lucos, Le mercredi 02 août 2017

Euh ... Ca risque bien d'être H24 pour certains protagonistes ... ?
La mise sous tension ...
ADEAIRIX, Le mercredi 02 août 2017

Notre ami ne sera pas le seul a jouer à Monsieur Soleil...mais les sociétés avec une activité et situation juridiques établies avec bilan et actionnaires plus le mélange avec l'offre et la demande à venir, ne sont pas un jeu de Monopoly.
Qu'ils est possible que le groupe PSA perde de l'argent (cela peu aller vite), je lui dirait pour l'instant que rien ne ce passera d'ici quatre ans, si ce n'est les annonces déjà prévues de sortie de beaucoup de véhicules (une grande partie du face lifting) pour les deux prochains salons.
Tout a été déjà budgétisé ou l'est dans la tête des directions des deux constructeurs.
Personne arrêtera la machine de production qui ce met en place pour les annonces déjà faites. Il y a là dedans des mots que notre maitre soleil méconnait comme mise en production industriel et gestion de production.
Pour faire de la science fiction et devenir crédible notre maître de la divination de conjoncture aurait dû mettre plutôt janvier 2026/28.
Finalement et concernant la demande puisque offre il y en aura...je lui promet un caisse de champagne du meilleur cru s'il sait déjà le ou les véhicules qui vont péter les compteurs (et très importants pour la survie d'un constructeur) en Europe et en France.
Pour PSA le marché allemand sera vital pour lui éviter de perdre tout l’effort financier qu'il va être obligé de faire en restructuration et M. Carlos va laisser les équipes allemandes rassurer leurs clients et faire à la mode allemande et pas française.
Le marché ne sanctionne pas forcément un acteur qui perd de l'argent au premier euro...Monsieur Rimo Soleil les choses sont beaucoup plus compliqués que çà!
La seule chose qu'il faut surveiller c'est la demande, elle est là ou pas.
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

Déjà .... Chez DS ... Ils zattendent fébrilement votre réservation de DS7
ADEAIRIX, Le mercredi 02 août 2017

Par contre quand Monsieur Carlos T. affirme:
" "Nous aspirons à établir ensemble de nouvelles références pour l'industrie. Nous allons libérer le potentiel de ces marques emblématiques et libérer l'énorme potentiel de ses talents en place".
Il aurait pu éviter de se la péter, pour être direct (et qu'il me prouve le contraire) en disant "qu'il vise à être une nouvelle référence pour l'industrie" car l'ensemble de sa production automobile est loin d'obéir AUX BONNES PRATIQUES DE FABRICATION automobile et il y a beaucoup à dire de l'état de FIABILITÉ des véhicules sorties de ses chaines.
Nous savons déjà tous que dans le diesel, (par exemple) seuls les grosses cylindrés diesel dans l'avenir ont une chance d’atteindre une certaine fiabilité, et chez PSA il n'y a rien en magasin pour venir asticoter les constructeurs allemands.
En allemagne ce sera plus Opel que PSA que les allemands verront et ce sera de bonne prudence.
Pour ceux que cette question intéresse et encore plus, ils seraient bien avisés de regarder Arte Info en streaming du journal d'aujourd'hui, pour voir le commentaire qui est fait sur une grosse réunion qui va se faire en Allemagne du gouvernement allemand et les constructeurs ou il y est question que les constructeurs continuent de trainer des pieds pour résoudre les problèmes de pollution.
Édifiant...mais une chance (perverse) pour PSA pour l'instant..
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

Adeairix il peut faire le malin...mais il ne va pas aller très loin en Alpine avec plein de boutons de Mégane à trois sous dedans , mais à plus de 60.000 euros!
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

Pour prendre votre référentiel cher Titi Parisien .. Cà n'était pas vraiment les basculeurs ou commodos de Fiat qui aliénaient la fiabilité des Ferrari 308, 328 ou autres 348 GTB... Et les clients s'en foutaient un peu des basculeurs ...Plutôt l'ivresse que le flacon 😏
ADEAIRIX, Le mercredi 02 août 2017

@Rimo_expert : avez-vous récemment fait faire des analyses de sang ? Parce que vous avez sans doute trop de mauvais cholestérol, un peu trop de tension artérielle, le psa (rien à voir) qui régule votre prostate est certainement trop élevé, les artères sont assez vite cassantes ou bouchées, et attention aux AVC - ce n'est pas une nouvelle plateforme industrielle - qui vous surprennent sans signes avant-coureurs, faite-vous du vélo, du sport, de la marche ? Pas assez, oui je sais, d'ailleurs ça se ressent sur votre moral. Ne prenez pas d’euphorisants ni d'anti-dépresseurs, même si vous en avez grandement besoin, car il y a trop d'effets secondaires.
Je pense que Carlos Tavares a plus de pep's que vous, ce qui le fera réussir, c'est certain.
Bruno_pas_expert_mais_expérimenté
Bruno HAAS, Le mercredi 02 août 2017

Eh Adeairix c'est une réponse de bonne guerre...mais nous sommes en 2017 et je suis étonné et après avoir lu tous les essais dans les canards...et que les gars qui sortent des essais se posent pas mal d'interrogations concernant le futur de la bête bleue et sa diffusion....comparés à d'autres bêtes allemandes du même niveau de prix...so far so good mon pote, ce n'est pas mon fric.
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

Bruno ne fait pas cette fois-ci dans le court...mais Rimo_expert l'a bien cherché !
Néanmoins tous ces "experts" français envoyés en Allemagne me font poser des questions!
Les petits cost-killers allemands d'OPEL étaient-t-ils tous de nuls ainsi que tous ceux qui sont partis, ou GM a commis des fautes qui ont mis Opel dans la situation ou elle est?
C'est sûr nous n’allons pas refaire l'histoire...nous serons que des témoins.
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

Très bien vu, Bruno, pour le peep's de Mr Tavares...
Et j'ajouterai une petite réflexion personnelle : l'équitation est une excellente école de la vie et tout cavalier de saut d'obstacle sait que le meilleur moyen d'aller au refus ou pire, au tas, c'est de regarder l'obstacle à son abord : il faut regarder de l'autre coté,, c'est le B.A. BA. et ce principe est valable aussi dans la vraie vie
jean-marie méchin, Le mercredi 02 août 2017

Merci Jean-Marie, j'aime beaucoup le rapprochement avec l'équitation. Avec votre permission, je la replacerai.
Bruno HAAS, Le mercredi 02 août 2017

J'aime bien le nouvel album Jour J de Rimo l'expert,j'aime bien aussi les 100 jours de Lucos,au fait pourquoi 100 jours(Napo?)pourquoi pas plus de 3% de déficit,pourquoi 130 et non 150 kmh sur Autoroute,pourquoi dire une organisation Française alors que tous les cadres au Monde ont le même Cursus,Insead,Harvard etc etc.
Les Protestants de chez Peugeot veulent la peau des cathos de chez Citron,de toute façon c'est comme au foot c'est toujours les Allemands qui gagnent,comprends pas que le PSG dépense un Airbus pour une danseuse alors qu'il auraient pu avoir trois casque a pointé pour le même prix .
Bon je change de ligne de 80 et cap au large,rentrerait cette nuit,bon vent
alain boise, Le mercredi 02 août 2017

Faux, les portugais gagnent aussi au foot...et Monsieur C.T. est originaire de quel pays?
Bof, encore la guerre des religions...sornettes!
Les allemands gagnent mais en payant le prix fort en amendes, ce n'est pas glorieux!
Le peuple allemand va faire payer en plus le prix fort (de grè ou de force) à leurs industriels qui font la sourde oreille, un jour ou l'autre, foi de copains allemands...
Vous pouvez faire le malin, encore faudrait-t-il aller voir la réalité là bas!
Ce n'est qu'une question de temps.
Pour beaucoup d'allemands rigueur rime avec honnêteté...n'en déplaise à beaucoup ici!
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

.


Je n'ai pas d’excès de cholestérol car je fais beaucoup de sport, Bruno, mais sait-on, si c'est contagieux, attention à votre entourage.

Rendez-vous dans un peu moins de quatre ans....d'ici là gardez bien les informations du jour ...pour pouvoir comparer. Peut-être comme en matière de planète, suis-je à côté de la plaque. Pour les gens de PSA, j'espère vraiment avoir tout faux dans mes prévisions.

Il y a de grandes décisions prises en matière automobile ce soir à Berlin.....Mais bien sûr les petits français de Rüsselsheim orienteront définitivement les conclusions. Tout comme ils le font d'habitude dans le reste de ll'industrie.

.
Rimo_expert, Le mercredi 02 août 2017

Cher Rimo_expert, c'est peut-être moi qui aurai passé l'arme à gauche d'ici 2021 (!) même si je fais encore pas mal de sport. C'est d'ailleurs en faisant un de ces sports (slalom ski nautique) que je risque le plus de me rompre les vertèbres... Et comme je me déplace quasi exclusivement à 2 Roues (BMW R 850 R, Honda Silver Wing, vélo tous les jours et Solex pour environ 1 km par an), c'est infiniment plus risqué qu'à bord du nouveau 3008 de ma chère et tendre épouse.
Je fais quand même aveuglément confiance à Carlos Tavares ET à ses équipes.
Bruno HAAS, Le mercredi 02 août 2017

C'est vrai que Rimo est super pessimiste...mais la surproduction guette l'Europe...et PSA ne doit pas sous estimer les constructeurs allemands!
C'est qui les variables d'ajustement chez Monsieur Carlos T. si cela se passe mal?
Cher Bruno l'aveuglement n'est pas une chose raisonnable!
Si le client n'en veut pas...il n'en veut pas, et il n'y aura rien a faire, si, que les yeux pour pleurer, sauf si on est du bon côté du manche!
Jo Duchene, Le mercredi 02 août 2017

Rimo doit être un gars aigri de chez GM France ?
Lucos, Le jeudi 03 août 2017



La 2e édition des Organigrammes des Constructeurs Automobiles est parue
La Corsa, un modèle important pour déclencher les synergies



Copyright © 8166 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017