Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 04/10/2018

Yann Gyssels, fondateur de Yakarouler.com : "Nous voulons devenir un portail de l’automobiliste"

Yakarouler.com profite de sa présence au Mondial de la Mobilité pour lancer une offre VO. Nouveauté qui a de quoi surprendre de la part d’un site surtout réputé pour vendre de la pièce détachée discount. Pour quelle stratégie ce service de petites annonces de véhicules d’occasion a été imaginé ? Yann Gyssels, fondateur de l’enseigne, la dévoile pour Autoactu.com.

Autoactu.com : D’où vient cette idée de lancer un portail VO ?
Yann Gyssels : Quand nous échangions avec nos clients lors de leurs achats de pièce, après un contrôle technique ou un achat de véhicule d’occasion, nous avions bien identifié que l’achat d’un VO était une occasion assez forte pour consommer de la pièce détachée.
Fin 2017, Lily Marjorie Poprawski, notre directrice générale, a lancé l’idée d’un site de petites annonces VO. Nous avons sondé les marchands VO que nous connaissions (essentiellement des indépendants, mais aussi des têtes de réseau), en leur demandant les atouts et les défauts des supports qu’ils utilisaient. Ce benchmark nous a permis d’identifier leurs attentes. Nous avons décortiqué dans le détail les sites références en matière de petites annonces VO, Le Bon Coin et La Centrale, entre autres.

Autoactu.com : Qu’apportez-vous de nouveau dans ce domaine ?
Yann Gyssels : Pour se différencier, nous proposons la mise en ligne de véritables vidéos, pas des diaporamas photo. La vidéo est un support plébiscité, notamment sur les réseaux sociaux. Nous avons aussi remarqué que sur certaines catégories d’autos, l’acte d’achat est souvent déterminé par le son, le bruit du moteur. Or ce médium n’est pas utilisé dans les annonces VO. Nous avons donc décidé d’introduire sur le site - qui est design responsive - la possibilité de téléverser des sons.
Enfin il nous a semblé qu’à l’achat d’un VO, le coût de son entretien futur restait une inconnue, aucune source ne vous en informe. Nous affichons donc pour chaque annonce un florilège de prix des pièces détachées correspondantes au véhicule, dont on connaît l’immatriculation. Une fois identifié, il nous est très facile d’indiquer le prix des pièces les plus souvent sollicitées.
Par ailleurs, notre philosophie commerciale étant basée sur le discount, nous avons divisé par deux les tarifs généralement constatés sur la mise en ligne d’une annonce. C’est gratuit pour un particulier et nous offrons aux professionnels les 6 premiers mois d’abonnement. Avec cette offre hyper agressive, notre système a ses chances, car la gratuité n’engage pas de risques. Les annonces viennent en grande partie d’agrégateurs qui ont pignon sur rue, Selsia et Ubiflow. Il n’y a pas de contraintes pour le professionnel à faire apparaître son offre sur Yakarouler.com.

Autoactu.com : Reste que venant de la pièce détachée, vendre des VO peut paraître saugrenu…
Yann Gyssels : L’achat/vente d’un VO crée déjà une interaction avec le commerce PR. Nous allons donner la possibilité aux garages d’anticiper les besoins futurs en maintenance. La donnée fondamentale qui le permet est le kilométrage du véhicule. Il est connu précisément lors de la transaction VO et relié à l’immatriculation. Cela nous permet de connaître l’état des véhicules à un moment donné, puis, en appliquant les lois de roulage et d’entretien que tout le monde connaît, on poussera telle ou telle promotion sur la pièce à changer, au bon moment. D’une certaine manière, nous mettons le Big Data au service de notre offre pièces, qui devient plus pertinente.
Par ailleurs, au regard de l’évolution des usages et de la révolution digitale, il nous fallait suivre ces changements et rendre accessibles nos réponses en un clic ; en fait, nous voulons devenir un portail de l’automobiliste. Le VO constitue le socle de ce nouvel édifice que nous voulons construire.  De nombreux services additionnels seront disponibles, à l’image de l’assurance et de l’expertise automobile que nous proposons déjà, respectivement en partenariat avec Solly Azar Pro et Easyverif. D’autres services sont à l’étude, comme le financement. L’idée directrice est que dès lors qu’une question se pose en lien avec la vie de l’automobiliste, qu’il ait le "réflexe Yakarouler".

Autoactu.com : Partant des pièces détachées, vous faîtes maintenant du VO. Demain, le VN ?
Yann Gyssels : Pourquoi pas. Dans la mesure où nous sommes un portail, rien n’est tabou.

Autoactu.com : Quelle ventilation entre transactions pro et particuliers escomptez-vous ?
Yann Gyssels : Nous n’avons pas d’étude référence sur ce sujet. Ce que l’on sait aujourd’hui, c’est que 80% des véhicules vendus d’occasion passent par le Web, cela en fait un canal incontournable du business VO. Ce marché est en forte croissance, contrairement au VN qui rencontre encore des difficultés, excepté cet été du fait d’un changement de règlementation. Le VO est un secteur porteur et par son biais nous souhaitons créer un réflexe Yakarouler.
Avec une base de 7 millions de clients et 1 million de visites uniques mensuelles sur le site, générant un trafic « affinitaire automobile », il est bien évident que nous allons communiquer auprès de ce public sur notre offre VO. Vu que ce service est gratuit pour eux, des particuliers passeront forcément leur annonce de vente, je n’ai pas de doute sur ce point. Mais quant à vous dire quel ratio s’imposera entre professionnel et particulier, c’est l’avenir qui le dira.
Les pros viendront d’univers variés : indépendants, des concessionnaires, des réseaux marchands  -AramisAuto est pressenti pour annoncer ses VO reconditionnés à Donzère-, voire des acteurs 100% web.

Autoactu.com : Quels objectifs de retour sur investissements fixez-vous à votre offre VO ?
Yann Gyssels : Nous espérons amortir les coûts générés dans six à huit mois.
Propos recueillis par Ali Hammami

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017