Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Autour de l'auto - 15/05/2019

ZFE Grand Paris : pas de verbalisation avant fin 2021

La mise en place de la "Zone à faibles émissions" du Grand Paris interdira les véhicules non classés et Crit’Air 5 à partir du 1er juillet prochain. Les contraventions n’arriveront que 2 ans plus tard avec l’interdiction des Crit’Air 4.

La Métropole du Grand Paris a annoncé que la mise en place de la "Zone à faibles émissions" (ZFE) se ferait dans un premier temps sans verbalisation. "Les verbalisations n’interviendront que fin 2021 au moment où les restrictions de Crit’Air seront harmonisées entre la Métropole et la ville de Paris (Crit’Air 4) de telle sorte qu’à ce moment les contraventions puissent être appliquées", précise un document d’information diffusée cette semaine.
Outre l’harmonisation avec Paris, c’est aussi l’impossibilité de l’imposer à une majorité de maires (dont l’adhésion est nécessaire pour la prise de l’arrêté dans leur commune) qui explique sans doute ce report de la vidéoverbalisation à la fin de 2021.
A partir du 1er juillet 2019, la ZFE sera juridiquement instituée et la Métropole du Grand Paris (MGP) annonce "des contrôles aléatoires et pédagogiques" pour expliquer ce qu’est la ZFE et comment les propriétaires de véhicules Crti’Air 5 peuvent être financièrement accompagné pour changer de véhicule.

La MGP met en avant une aide qui peut aller jusque 16 000 euros. "Aujourd’hui, à titre d’exemple, un ménage non imposable qui souhaite remplacer son automobile Crit’Air 5 par un véhicule propre neuf (hybride, électrique, hydrogène ou GNV) peut bénéficier dès à présent de 5 000 € de la Métropole du Grand Paris auxquels s’ajoutent les 6 000 € du bonus écologique et les 5 000 € de la prime à la conversion, soit un total d’aide cumulée de 16 000 €", précise son document.
Reste que dans cet exemple pour obtenir la prime à la conversion de 5 000 euros, il faut que le revenu fiscal de référence du bénéficiaire soit inférieur à 6 300 euros/part, ce qui même avec une aide de 16 000 euros ne rend pas forcément possible l’achat d’un véhicule électrique ou hybride, même d’occasion. Consciente de ces difficultés, la MGP annonce un projet "pour réduire le reste à charge des ménages notamment les plus défavorisés (prêt à taux zéro, microcrédit)".
L’aide de la MGP se limite cependant aux 1 000 premiers dossiers et 297 ont déjà été traités.
Face aux critiques, la MGP réaffirme sa conviction de la nécessité de supprimer les véhicules les plus émetteurs de dioxyde d’azote (NO2) et de particules (PM10 et PM2,5) pour des questions de santé publique : "L’agence Santé publique France estime à 6 600 le nombre de décès liés à la pollution atmosphérique sur le périmètre de la Métropole du Grand Paris", précise son document.
Il cite également une étude d’Airparif, qui a estimé l’impact de l’interdiction des véhicules non classés et Crit’Air 5 à une réduction de  -3 % pour le dioxyde d’azote, - 2 % pour les particules de PM10 et - 3 % pour les PM2,5 et une baisse de 5% du nombre d’habitants de la Métropole exposés à des niveaux supérieurs aux valeurs limites.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Je n'ai rien compris.
Interdiction des Critair 5 et des non classés le 1er juillet et interdiction des Critair 4, 2 ans plus tard ??
C'est la zone…
;0)
Lucos, Le mercredi 15 mai 2019

Qui allez vous dénoncer cette fois?
alain boise, Le mercredi 15 mai 2019

Ca de toute façon vous ne comprenez rien et c'est pas vous qui allez nous aider.
Lisez lentement chaque mot.
Interdiction Critair 5 juillet 2019
Interdiction Critair 4 2 ans plus tard…
Ya rien qui vous choque ?
Lisez à voix haute si vous ne comprenez encore pas…
;0)
Lucos, Le mercredi 15 mai 2019

Ce serait tout de même plus simple de construire les villes à la campagne...
jean-marie méchin, Le mercredi 15 mai 2019

Mais c’est vous qui dites je n’ai rien compris.....n’inversez pas les rôles mon cher Roberval!!!
alain boise, Le mercredi 15 mai 2019

Il a rien compris, donc peut pas commenter...Langlois a raison.
;0)
Lucos, Le mercredi 15 mai 2019



La baisse du Diesel en France toujours sur le même rythme
Saikawa renvoie à Ghosn la responsabilité des mauvais résultats 2018



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017