Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Equipementiers - 07/06/2017

Achates Power dévoile une version essence de son moteur à pistons opposés

A l’occasion de la conférence Powertrain organisée par la SIA à Versailles, Fabien Redon, vice-président d’Achates Power, présentera une version essence de son moteur à pistons opposés, avec allumage par compression, qui serait 50% plus performant qu'un moteur essence classique.

L’année dernière, Fabien Redon, vice-président du développement technologique d’Achates Power, présentait les avancées technologiques réalisées par sa société sur le moteur Diesel à pistons opposés (OP). Cette année, il interviendra de nouveau (*) pour présenter la dernière version de ce moteur OP, fonctionnant cette fois à l’essence avec un allumage par compression.
Créée en 2004  à San Diego (Californie) et comptant une centaine de salariés, la société d’ingénierie Achates Power se consacre à l’optimisation du moteur à pistons opposés. Ce type de moteur deux temps, utilisé dans les années 60 sur les avions et les camions, se caractérise par deux pistons en tête à tête, un vilebrequin à l’extérieur et une absence de culasse et de soupape. Très complexe à optimiser à l’époque, il revient sur le devant de la scène, grâce au progrès de l’électronique, entre autres, et au travail en laboratoire réalisé par une société comme Achates Power.
"Notre modèle économique n’est pas d’industrialiser le moteur mais de vendre notre savoir-faire sous licence en accompagnant nos clients dans son développement industriel, explique Fabien Redon. Nous comptons actuellement une douzaine de clients, à différents stades de développement".
L’un d’entre eux, Fairbank Morse (voir une vidéo de son moteur en fonctionnement), fabrique ce type de moteurs (de 1 500 à 5 000 ch) pour des navires et des sous-marins de l’armée américaine. "Comme ce type de moteur ne pompe pas lui-même l’air et le carburant qu’il consomme, le système de pompage extérieur (un turbo ou un supercharger) permet de le faire fonctionner même en cas de présence d'eau fortuite", explique-t-il.
Achates Power, associé au fabricant de moteurs Cummins, a aussi remporté un appel d’offres de 50 millions de dollars auprès de l’armée américaine pour équiper des tanks de moteur OP. "Dans ce cas, c’est la faible émission de chaleur du moteur OP qui est un atout car il permet de réduire la taille du système de refroidissement et de gagner du poids", dit-il.
L’intérêt principal de ce moteur est sa performance : "Après 10 000 h de test sur banc d’essai, nous avons démontré que notre moteur OP Diesel pouvait consommer 30% de carburant de moins qu’un moteur équivalent de 200 ch tout en étant 10% moins cher du fait de l’absence de culasse et de soupape", affirme-t-il. La raison majeure de cette meilleure efficience est qu’un moteur 4 temps ne fournit que 25% de sa capacité pour pouvoir jouer son rôle de pompe. Le moteur OP réalise pour sa part une combustion à chaque tour de moteur et peut donc être de moindre cylindrée à puissance équivalente. Enfin, le recours à un supercharger, qui gère précisément la quantité d’air et de carburant à introduire dans le moteur, permet également de conserver une partie des gaz d’échappement à l’intérieur du moteur qui joue alors le rôle d’EGR interne pour réduire en amont les émissions de NOx et de particules.
En 2018, Achates Power présentera un prototype de pick-up, équipé d’un moteur OP Diesel de 2,7 l développant une puissance de 270 ch, "plus efficient de 30% qu’un moteur Diesel classique équivalent et respectant les différentes normes internationales (dont Euro 6)". "Nous travaillons aussi sur un monocylindre complètement équilibré pour un petit véhicule de 50 à 60 ch, qui pourra être associé à un moteur électrique", dévoile-t-il.
A l’occasion de la conférence Powertrain de la SIA, Fabien Redon présentera les résultats d’un autre projet : une version essence de son moteur OP en 2,7 l de cylindrée avec allumage par compression (sans bougie, donc). Développé avec Delphi et Argonne National Laboratory, "ce moteur est 50% plus efficace qu’un moteur essence classique, nous l’avons démontré en laboratoire", affirme-t-il.
Xavier Champagne

(*) Jeudi 8 juin, à 12h00, à la conférence SIA organisée au Palais des Congrès de Versailles (78) sur le thème "les moteurs essence du futur à faibles émissions et leur hybridation".


Partagez cet article :

Réactions

Plus d'un siecle après Rudolf Diesel le moteur à autoallumage continue son chemin,quel homme et quel visionnaire n'en déplaise à cousin Hub,2L 270 CV et en Mazout.......dommage de l'avoir jeté par dessus bord,un tel homme.
alain boise, Le mercredi 07 juin 2017

Jeté par dessus bord par les services secrets Allemands qui le soupçonnaient d'aller en Angleterre pour livrer ses connaissances en matière de moteur à la Royal Navy qui considérait au combat que la vitesse de leurs bateau était leur meilleure cuirasse.
Au sujet de l'article :
1. Il y a régulièrement des professeurs Vilebrequin qui nous inventent le moteur à piston carré.
2. Ce moteur est 30% plus efficient et 50 % (vas-y ma poule mets du charbon !) plus efficace que quoi ? Balancer des chiffres c'est bien mais être précis c'est mieux !
3. Ses avantages poids encombrement finesse sont certains mais j'aimerai voir le bilan de la pollu sur un 2 temps qui ressemble aux moteurs hyperbar marins. Peu encombrant et polluant = idéal pour le mettre à plat dans un char de l'armée qui se fout des HC et autres..
4. On leur dit que l'avenir est au moteur électrique ??
;0)
Lucos, Le mercredi 07 juin 2017

Lucos, et si finalement l'avenir était à une combinaison des deux (ce qui économiserait un peu de cette électricité don't on va finir par manquer à force d'en consommer toujours plus, tout en fermant les centrales nucléaires !) :0) ?
Sniper, Le mercredi 07 juin 2017

L'avenir à moyen et long terme sera purement électrique, les hybrides sont une transition, mais il conviendra de rationaliser nos déplacements, de gérer au mieux les ressources et de produire l'électricité en local voir à la maison en redémarrant les milliers de moulins du 19ème siècle, en ajoutant de l'éolien, du solaire, du géothermique, du maréemoteur, etc..
Lucos, Le mercredi 07 juin 2017

Eh, ben... ça fait du taf tout ça ! Pas sûr que l'on voit le résultat en vitesse de croisière avant nos petits-enfants (voire leurs propres enfants... aux petits-enfants) !
Sniper, Le mercredi 07 juin 2017

Nos ancêtres ont été capables de le faire à une époque où il n'y avait pas d'électricité pour faire tourner les usines et l'industrie s'est d'(ailleurs installée à l'époque dans les vallées où il y avait de l'eau et de la pente et les meuniers où il y avait du vent.
Lucos, Le mercredi 07 juin 2017

Un PDG de constructeur connu national l'a dit et répété:
"Si ce n'est pas un produit maison on ne le sort pas !!" ...et en plus Lucos a raison sur des tas de points.
Des zozos de directeurs de constructeurs allemands viennent de déclarer dans une réunion dont Usine Nouvelle donne des détails, qu'ils c'étaient gourés dans leurs prévisions et en somme ils seront incapables de sortir pour 2020 les millions de VE qu'ils comptaient produire et que la production de diesels va continuer encore un bon moment. Ah les guignols!!
L'avenir va trainer en longueur et la technologie sera toujours pour demain.
Le solaire et l'éolien va filer des coups de pied au cul à Rudolf mais sa retraite sera longue. La planète ne manquera jamais d'énergie puisque n'importe qui pourra la produire, c'est juste une question d'argent.
Pour répondre au dernier post du Professeur Bernard, il y aura aussi toujours de distingués zozos de sommités pour venir ramener leur fraise, mais au fait ils n'en savent rien de l'avenir et les administrations ne pourront sanctionner que le "caca" qui à déjà été produit par les constructeurs, et ceux-ci vont toujours faire ce qu'ils veulent, tout en prenant le risque de se voir coller des amendes, pour, je le répète, la came déjà produite et mise sur le marché.
Les anglais vont produire à la main un "caca doré" somptueux chez Rolls Royce pour 11 millions d'euros pour une nase de riche, il n'y aura pas une administration pour l'interdire pour crime contre l'environnement, juste des grosses taxes dessus et roule ma poule aux oeufs d'or...c'est le Brexit.
C'est pour ça que je considère que les constructeurs allemands sont des guignols qui passent leur vie a se la péter, en essayant de nous faire croire qu'ils ont la "technologie infuse", mais beaucoup le savent que de par le monde il y a de simples boites à fric qui peuvent sortir des caisses dix fois plus puissantes que les leurs et les US sont un exemple. Il il y en a plein qui savent faire aussi bien qu'une Chiron.
Fermez là un peu les tontons prussiens, vous n'êtes que des simples vendeurs de came à roulettes qui n'ont l'importance que celle qu'on veut bien vous là donner.
Pour revenir à Achates Power ils nous ont fait bien rigoler et aucun constructeur sortira un centime de royalties à leur donner, quand bien il fabriqueraient le meilleur moteur du monde. Mondo Cane.


Jo Duchene, Le mercredi 07 juin 2017



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Trois nouveaux directeurs au sein de la direction générale du groupe Fraikin



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017