Ressources Humaines - 26/01/2018

Groupe Bosch : 20% de femmes aux postes de direction d’ici 2020.

Alors que la place des femmes est encore faible dans le secteur, le groupe Bosch mise sur le réseau Women@Bosch pour sensibiliser tous les acteurs du groupe aux enjeux de la diversité et atteindre son objectif de 20% de femmes aux postes de direction d’ici 2020.

Partagez cet article     

Le groupe Bosch s'est fixé comme objectif de compter 20% de femmes aux postes de direction d’ici 2020. Chez Bosch en France, au 31 décembre 2017, le taux d’emploi de femmes s’élevait à 22,3% et celui des femmes aux postes de direction à 21,3%, dépassant ainsi les objectifs du groupe.

Le réseau de femmes Bosch, Women@Bosch, est l’un des piliers de la stratégie. Ce réseau créé en 1995 à l’initiative de Tilman Todenhöfer, dirigeant de Bosch en Allemagne ainsi que 3 femmes - Gertrud Prinzing, Ingrid Peters et Silke Westphely - s’est étendu dans 30 pays et compte aujourd’hui plus de 3 000 membres. Il s’est donné pour mission de sensibiliser tous les acteurs du groupe, femmes et hommes, aux enjeux de la diversité. De nombreuses actions ont été mises en place pour encourager le développement, la visibilité et la reconnaissance des femmes telles des initiatives permettant de partager des informations, des conseils et des bonnes pratiques. Les actions sont différentes d’un pays à l’autre pour répondre au mieux aux aspects culturels et spécificités dans les pays. Dans le communiqué de presse, Heiko Carrie, président de Bosch France-Benelux déclare : "Nous sommes très attachés à promouvoir la diversité, dans tous ses aspects, afin de développer les talents, et ce, sans barrières et nous souhaitons les supprimer quand elles subsistent. Nous sommes conscients que l’une d’entre elles est très certainement celle du genre. L’initiative women@Bosch vient souligner le fait que nous tenons à ce que les femmes et les hommes aient les mêmes chances de développement dans leur carrière professionnelle". Il poursuit : "Avec women@Bosch, nous avons déjà franchi une étape importante. Mais cela ne suffit pas et notre objectif est clair : avoir plus de femmes à tous les niveaux hiérarchiques." En effet, selon eux, toutes les actions autour de la diversité au cours de ces dernières années ont mis en lumière l’intérêt de créer de tels réseaux. A son démarrage le réseau women@bosch France a benchmarké avec les réseaux de BNP Paribas et Bouygues Construction.

Lancement en France en 2016
Lancé dans l’Hexagone en juin 2016, le réseau de femmes women@Bosch regroupe déjà 220 collaboratrices et collaborateurs sur un total de 1365 femmes et 4756 hommes chez Bosch en France à fin décembre de l’année passée. Women@Bosch en France s’appuie sur un comité de pilotage paritaire, tant en genre qu’en fonction, qui décide de l’orientation du réseau sur le territoire national. Une équipe projet de 20 femmes issues de différents services et sites de Bosch France œuvrent activement au développement du réseau et à l’organisation de ses activités. En France, de nouvelles actions sont aujourd’hui mises en place par le réseau dans le cadre de la politique d’entreprise et inspirées par le succès des initiatives menées dans le monde au sein du réseau women@Bosch et d’autres réseaux existants en France au sein d’entreprises internationales. On compte des formations dédiées aux femmes comme celles du "Leadershiph au féminin" et des ateliers de type "Osez être visible" et "Développez votre intelligence émotionnelle". D’autres actions ont également été mises en place comme le programme de mentoring spécifique "Business Women Programme", créé en 2010. Les femmes en bénéficient tout autant que les hommes et women@bosch participe à la promotion de cet outil. Il existe également le reverse mentoring qui permet à des salariés plus âgés de se familiariser avec les outils digitaux par exemple. Partenaire de l’association "Elles bougent", Bosch France promeut également les études scientifiques des jeunes filles, au travers de parrainages de lycéennes et d’étudiantes par des collaboratrices Bosch qui leur font découvrir les métiers de techniciennes et d’ingénieures.
Annika Beckers

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Si c'est comme les 40 sorties de VE et hybrides promises par le PDG de PSA pour d'ici huit ans...cela craint chez Bosch les filles !

Jo Duchene, Le 26/01/2018 à 12:52

La fin de l'article montre bien un point essentiel. Les filles ne se dirigent pas d'elles mêmes vers les carrières scientifiques. A l'école il n'y a pas de ségrégation fille / garçon que je sache... La note donne le droit d'étudier ! Si le dossier est bon, peu importe que cela soit une fille ou un garçon chacun a le dorit de poursuivre des études en sciences, Sup / Spe et école d'ingénieur ! Alors pourquoi les filles d'elles mêmes ne font pas ce choix ?..... N'est-ce pas un point important à comprendre au lieu de forcer ensuite les entreprises à obtenir une parité qui n'est pas disponible ?

SB, Le 26/01/2018 à 13:02

Tout à fait et c'est un Pb sociologique d'éducation dès le plus jeune âge quand nous conditionnons nos enfants à leur future situation et position sociale et à coup de bagnoles en plastique pour les garçons et de licornes rose pour les filles...
la parité est détruite dès 1 an...
;0)

Lucos, Le 26/01/2018 à 14:03

PB sociologique mon œil ...machisme de l'espèce oui !
Allez-y voir le nombre de chercheuses en astrophysique qu'il y a dans le monde...
Dès que les mecs s'occupent de technologie...c'est pour fabriquer à la fin des bombes !
Qu'ont mettent les filles au pouvoir...et que l'homme ne foute plus rien....putaing quel bonheur de ne rien branler!

Jo Duchene, Le 26/01/2018 à 14:12

Des chercheurs qui cherchent, on en trouve.
Par contre des chercheurs qui trouvent, on en cherche.
Charles de Gaulle
(désolé, il n'a pas donné la version au féminin, mais les temps changent...)
;-)

clerion, Le 26/01/2018 à 15:09

Chacun sa matière.
Fer de lance pour les hommes.
Fer à friser ou à repasser pour les femmes.
Dans les deux cas, le plus dur, c'est de le fer.
Je plaisante...
;-)

clerion, Le 26/01/2018 à 15:13

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 26/01/2018

Le groupe FCA vise les 8,7% de marge en 2018

Le groupe FCA a gagné un point de marge cette année, à 6,4%, en améliorant sa rentabilité sur tous ses marchés et en tirant profit de sa marque de luxe Maserati. Avec le lancement de son Pick-up Ram 1500 et du Jeep Wrangler, il prévoit un bond de 13% de son chiffre d'affaires en 2018 pour une marge de 8,7%. 

Constructeurs

Catégorie Ressources Humaines

Renault mise sur les CFA et les écoles, notamment le Garac, pour relever le défi du recrutement

Pour faire face au contexte tendu en termes de recrutement, le groupe Renault s’adosse au Garac, dont il est partenaire depuis la création en 1948, pour aider son réseau à se créer un vivier de talents formés aux spécificités véhicules de la marque. Le point avec Arnaud Sautier, Directeur de la Formation du réseau France de Renault, et Catherine Rajalu, Directrice de la communication du Garac.

27/03/2020

Michelin, Renault, Europcar Mobility Group, Plastic Omnium, Goodyear lauréats des Trophées de la Mixité dans l’auto et la mobilité

Ces trophées récompensent les entreprises pour leurs résultats sur l’index de l’égalité salariale Femmes-Hommes du ministère du Travail (Michelin et Renault) et sur des critères précis relevés par Ethics & Boards de performance globale (Europcar Mobility Group) et de progression (Plastic Omnium). Un Trophée coup de cœur a été remis sur vote d’un jury (Goodyear).

10/03/2020

Carglass veut former et recruter 450 techniciens vitrage cette année

Le spécialiste de la pose et de la réparation de vitrage recute comme chaque année un nombre important de techniciens vitrage, à 70% en CDI et le reste en CDD pour faire face à son pic d'activité estival. Il propose une formation diplômante de 4 semaines à toute personne de bonne volonté pour des postes dans toute la France.

02/03/2020

Les Rencontres Emploi Wave : le secteur automobile cherche des femmes

Forte du succès des précédentes éditions de ses Rencontres Emploi, Wave en partenariat avec Autoactu.com permet aux entreprises du secteur automobile de bénéficier d’un nouveau souffle en recrutant des femmes. Candidates et entreprises, rendez-vous mercredi 29 avril 2020 !

24/02/2020