Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 02/04/2019

Amaury de Bourmont, DCF Citroën : "Un portefeuille de commandes en hausse de 30% à fin mars"

Citroën va bien. A plus de 11% de parts de marché sur le trimestre, la marque a repris des couleurs sur un marché pourtant difficile. Sa C5 Aircross a encore du potentiel pour gagner du terrain notamment auprès de flottes, estime son directeur commercial, Amaury de Bourmont.

Au cours de ce trimestre, Citroën a gagné un point de part de marché, à plus de 11%, et est redevenue troisième marque nationale sur le canal des particuliers, devant Dacia. Pourtant, son nouveau modèle, le C5 Aircross n’a pas encore donné tout son potentiel, estime Amaury de Bourmont, directeur commercial France : "Elle s’octroie 1,3% du marché en mars et nous visons les 2% en rythme de croisière", dit-il, ce qui semble raisonnable par rapport au 3,5% atteint par le 3008 sur le trimestre mais semble ambitieux par rapport au 1,2% du Kadjar.
L’arrivée des C3 Aircross et C5 Aircross a dynamisé toute la gamme de Citroën qui a progressé de 9,7% en mars sur un marché en retrait de 2,3%, malgré 1 600 unités perdues avec l’arrêt de C4 et 1 600 autres unités de moins avec le C4 Space Tourer (qui remplace le C4 Picasso). Tous les autres modèles se maintiennent et C3 Aircross apporte 1 700 unités de plus qu’en mars 2018 et C5 Aircross près de 3 000 unités de plus.
Solide sur le canal des particuliers (+6,7%, à 46% de son mix), Citroën a accéléré sur le marché B2B, notamment auprès des leasers (+56%), "qui s’intéressent à la C5 Aircross, intérêt qui rejaillit là aussi sur le reste de la gamme", souligne-t-il.
Jusque-là, très peu présent dans les administrations, Citroën a été retenu dans le dernier appel d’offres de l’UGAP, la centrale d’achat publique, et réalise 773 immatriculations sur ce canal en mars (contre 53 un an plus tôt) et un niveau de commandes à livrer similaires à fin mars.
Les journées portes ouvertes de mars ont porté leurs fruits chez Citroën puisqu’elles lui ont permis de terminer le mois avec un portefeuille de commandes en hausse de 30%, nous a dit le directeur commercial, alors que le niveau de commandes global n’est en hausse que de 1,3%, selon le baromètre CCFA.
Sur un marché du VUL stable (-0,7%), Citroën perd en revanche 5,3% en mars et 7,3% sur le trimestre, en raison d’une transition difficile entre l’ancien et le nouveau Berlingo, "avec un manque de véhicules qui nous a fait perdre des commandes en fin d’année 2018 et des grands comptes que nous ne livrerons qu’au second trimestre", explique Amaury de Bourmont. Le demi-point de part de marché perdu devrait être rattrapé dans les mois à venir.
Xavier Champagne


Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017