Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Equipementiers - 14/05/2014

Bosch optimiste pour 2014

Le groupe Bosch a réalisé des ventes en hausse de 7% au premier trimestre et s’attend à une progression de 3 à 5% sur l’année.

Le groupe Bosch a augmenté son activité de 2,7% en 2013 (+6,3% à taux de change constant), à plus de 46 milliards d’euros. Son activité automobile a été la plus dynamique, en hausse de 6,7% (+10,3% à taux de change constant), pour atteindre 30,6 milliards d’euros. Les ventes en France ont été stables, à 2,3 milliards d’euros, ainsi que les exportations des usines françaises pour environ 1,2 milliard d’euros, a indiqué Guy Maugis, président de Bosch France. "Malgré la baisse de la production automobile de 12% en France, notre chiffre d’affaires en première monte a progressé de 1,5%. Et malgré la baisse de 5 % du marché de la pièce, notre activité seconde monte a progressé de 7%", détaille-t-il. "Les accords de compétitivité signés il y a un an avec les syndicats nous ont permis d’investir 30 millions d’euros dans notre usine de Rodez (pour produire des injecteurs pour BMW et Nissan) et de passer à 4 millions notre production d’ESP à Moulins (au lieu de 3), usine qui produit également le frein électrique de la Zoé", a-t-il rappelé.
Les perspectives du groupe pour 2014 sont bonnes. Au premier trimestre, ses ventes ont progressé de 7% (+10% à taux de change constant), "même si le premier trimestre 2013 était particulièrement mauvais", relativise Guy Maugis, précisant que le groupe s’attend à une progression de 3 à 5% sur l’ensemble de l’année. Le niveau de commandes pour l’activité automobile est élevé : "Nous prévoyons de vendre 10 millions de système d’injection Diesel (contre 9 en 2013), 9 millions de système d’injection essence (contre 7), 50 millions de capteurs (contre 40) et 2 millions de régulateur auto-adaptatif (contre 1)", détaille le dirigeant.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Petite précision mais qui a son importance :
Les 10 millions de systèmes d'injection diesel ne sont pas tous fabriqués en France (seulement les injecteurs mais aucune pompe haute pression n'est fabriquée en France), idem pour les 9 millions de systèmes d'injection essence. Pour les systèmes de capteurs et de régulateurs auto-adaptatif, aucun n'est fabriqué en Farnce.
Boschler, Le mercredi 14 mai 2014



articles connexes

A peine 5% des particules des véhicules Diesel récents sont émises à l’échappement
Nissan proposera son nouveau X-Trail à partir de 27 700 euros



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017